À ceux qui me liront,

Je n’écris pas ceci par manque d’attention. Je ne vous ouvre pas mon coeur, mon âme et mon esprit parce que j’aurais besoin de pitié ou autres choses du même genre.

J’écris parce que je suis incapable de continuer à garder cela en moi.

J’ai l’habitude d’étouffer mes sentiments mais, ils finissent toujours pas imploser. Je cache tout et je gère les choses seule. C’est pourquoi, il me faut un temps infini pour recoller les morceaux.

C’est pourquoi, je m’éloigne et je semble tout le temps distante. Comment pourrais-je écouter quelqu’un d’autre et comment pourrais-je l’aider quand j’ai tout autant besoin d’être réparée?

Je lutte pour réparer mon coeur brisé. Je lutte pour avancer. Je lutte pour croire en moi-même. Je lutte pour me lever le matin et j’ai tant de mal à m’endormir le soir.

Je fixe le plafond en me demandant si c’était à cause de moi, si j’ai fait quelque-chose et si je mérite tout ce que je traverse. Est-ce que je méritais d’être abandonnée? Ne suis-je pas assez bien?

Rien ne fait plus mal que lorsqu’une personne qui hier vous poussait à vous sentir spéciale, vous pousse aujourd’hui à vous sentir indésirable.

Ça fait mal parce que votre esprit vous pousse à penser que vous n’êtes pas assez bien.

Votre esprit trouve mille et une justifications au fait que vous n’êtes pas assez bien, au fait qu’il existe quelqu’un d’autre pour lui, au fait que vous ne méritez même pas de vivre et donc que vous méritez encore moins d’être à quelqu’un ou d’être aimée par un autre être humain.

Lorsque l’on passe autant de temps avec quelqu’un et pendant si longtemps, il devient une part de nous. Et lorsqu’il change ou s’en va, on ne sait plus qui l’on est sans lui.

On est juste là, seule et les mains vides, se demandant quoi faire.

Et alors, notre esprit – notre esprit se transforme en un monstre qui ne cesse de nous attaquer à coups d’angoisses et de dépression, anéantissant notre estime de soi comme si avoir le coeur brisé n’était pas suffisant.

Parfois, j’ai envie de coiffer mes cheveux, de mettre un peu d’eye-liner et de rouge à lèvres puis je me demande : “pourquoi?”. Pourquoi essaierais-je d’être jolie, pour qui?

À quoi bon être belle lorsque personne n’est là pour le remarquer? Pourquoi sortirais-je ma plus belle tenue, quand la personne qui devrait me voir radieuse n’est plus mienne?

Le pire dans tout ça, c’est que je ne veux qu’une chose: oublier, mais j’espère encore que les choses redeviennent comme elles étaient – vous savez, comme quand j’étais heureuse.

Je continue à croire que je serais heureuse à nouveau.

Alors, si jamais vous vous étiez déjà posé la question, sachez que la tête d’une fille ayant eu le coeur brisé est dévastée.

Dans la tête d’une femme ayant eu le coeur brisé, il y a des morceaux de verre qu’elle essaie de recoller. Mais au lieu de les recoller l’un à l’autre, elle se blesse.