Vous étiez dans une relation amoureuse, longue ou courte. Maintenant c’est bel et bien terminé. Peut-être même que ça fait un bon moment que c’est fini mais vous vous demandez toujours si votre ex reviendra. La question refait surface de façon chronique.

Après une histoire d’amour avec une personne, après avoir partagé une vie de couple ou tout autre forme de vie relationnelle, il est normal de ressentir le besoin d’avoir accès à la réponse à la question : ” est-il possible de récupérer mon ex ? “. Le tout est de se donner l’espace d’explorer.

La réponse à la question de l’éventuel retour de votre ex n’est pas quelque chose de prévisible. La réponse n’existe pas.

Chaque personne est unique. Chaque relation est encore bien plus unique. Les bonnes questions, me semble-t-il, ne sont pas qui portent sur comment savoir si son ex reviendra ou s’il est possible qu’iel revienne. Non.

Il n’y a pas de réponses toutes faites comme sait si bien le faire Alexandre Cormont. C’est une illusion que de penser qu’on peut prédire l’avenir.

Le futur, c’est vous qui participez à sa construction. Et il s’agit avant tout de votre avenir, de votre futur.

La seule chose que vous puissiez faire quand vous vous demandez si votre ex, votre ex-mari ou votre ex-femme reviendra, et quand vous vous demandez si votre vie de couple connaîtra une seconde chance, c’est de réfléchir sur trois axes.

adolescent femme jeune femme triste déprimée ou réfléchie à la recherche d'une fenêtre

L’idée est de creuser vos émotions, de faire face à vos sentiments avec sincérité, courage et honnêteté. Faites un saut en arrière tout en faisant un parallèle avec le présent.

Tout d’abord, replongez-vous dans votre histoire d’amour. Puis, explorez votre rupture amoureuse.

Et enfin, demandez-vous pourquoi la question ” comment savoir si mon ex reviendra ? ” est-elle présente voire récurrente.

Prenez du temps pour vous, pour vous questionner et pour apprendre à mieux vous connaître et à identifier le pourquoi du comment.

C’est un processus qui met du temps et qui prend beaucoup d’énergie. Pendant ce processus, chouchoutez-vous, prenez soin de vous, pensez à votre bien-être. Ne vous surmenez pas. Pas à pas.

Il y a de fortes chances, en pensant tranquillement et en réfléchissant à tête reposée, que vous découvriez des choses très intéressantes sur vous, des détails sur votre ex, sur votre ancienne relation, sur les causes de la rupture, sur comment vous vous sentez par rapport à tous ces évènements, éventuellement sur votre nouvelle relation.

Le chemin de la reconstruction peut être long et laborieux mais c’est un passage obligé pour passer à autre chose et mieux vivre ses relations humaines et surtout sa relation avec soi-même.

Voici des pistes qui sont une tentative de cheminement vers des réflexions sur l’amour, sur l’amour qu’on reçoit, sur l’amour qu’on donne et la façon dont on fait les choses et pourquoi on vit l’amour de telle ou tell manière.

Votre histoire d’amour : faire le tri pour commencer une nouvelle vie

Jeune couple, étreindre

La première étape est de revenir sur votre histoire d’amour. Rembobinez les événements et revivez vos émotions et vos sentiments.

Comment vous êtes-vous rencontré.e.s ? Dans quel contexte vous êtes-vous rencontré.e.s ? À quel âge ? Qu’avez-vous ressenti en le ou la voyant la toute première fois ?

Que vous êtes-vous dit en le ou la voyant pour la toute première fois ? Quelles impressions avez-vous eues ?

Comment se sont espacées les rencontres au tout début de la relation amoureuse ? Cela vous convenait-il ? Comment s’est construite votre relation ?

Était-ce de l’amitié au début ? Était-ce purement une relation sexuelle ? Votre relation s’est-elle transformée par rapport au tout début ?

Vous attendiez-vous à tout cela ? Comment s’est passé le jeu de séduction ? Qui prenait les initiatives ? Comment répondait l’autre aux initiatives de l’un.e ?

Les choses se sont-elles passées implicitement ? Se sont-elles passées explicitement et avec un consentement total ?

Vous est-il arrivé de vous forcé.e dans la relation avec l’autre personne ? Quelle était la place de la communication dans la séduction ? Et quelle était la place du langage verbal ?

Aviez-vous des attentes par rapport à votre relation amoureuse ? Quel était votre rôle dans la relation amoureuse ?

Passiez-vous des bons moments ? Aviez-vous vos mauvais moments ? À quelle fréquence ?

Quel est votre souvenir le plus marquant – qu’il soit positif ou négatif – durant votre relation amoureuse ? Sauriez-vous identifier plusieurs phases dans votre relation amoureuse ?

À quel point vos souvenirs sont-ils vifs ? Comment vous sentiez-vous pendant ces différentes phases dans la relation et comment avez-vécu ces différentes phases ?

Qu’aimiez-vous le plus dans votre relation amoureuse ? Qu’aimiez-vous le moins ? Que détestiez-vous ? Qu’est-ce qui vous mettait à l’aise ? Qu’est-ce qui vous mettait mal à l’aise ?

À quel point étiez-vous flexible ? Quelles étaient vos limites ? Pouviez-vous les exprimer à l’autre ? Comment gériez-vous vos difficultés et vos frustrations ?

Cette liste de questions est bien évidemment non exhaustive.

Posez-vous toutes les questions possibles et inimaginables sur la façon dont vous avez ressenti toutes les étapes de la relation amoureuse. Cela peut être très douloureux parfois .

Il peut arriver que vous découvriez des points particulièrement sensibles. Il se peut que vous ayez besoin d’aide dans ce processus et ouvrez-vous à sa réception.

N’hésitez pas à demander l’aide de vos proches, de vos ami.e.s, de vos bien-aimé.e.s, des amis communs – que vous pouvez recontacter – voire d’aller consulter un.e psychologue pour vous aider à faire de l’ordre dans tout cela.

Il est important de toujours penser les événements de votre propre point de vue, en vous posant les questions à partir de votre perspective et votre ressenti.

” Comment je me sens dans cette situation ? “, ” comment je vis cet événement… ? “, ” qu’est-ce que j’ai fait à ce moment-là ?”…

Pour vraiment faire le tri, n’essayez surtout pas de vous mettre à la place de l’autre, de penser à la place de l’autre et d’imaginer la façon dont l’autre a vécu la situation. Il n’est pas question de commencer à spéculer sur l’autre et à nourrir une paranoïa.

Restez égocentré.e – pour une fois ça ne fait pas de mal ! – pour mieux explorer votre vécu dans le but de faire la paix avec ce que vous avez vécu et avec vous-même.

Après l’exploration de votre histoire d’amour, des tenants et de ses aboutissements, il est temps d’explorer le déroulement de votre rupture amoureuse à proprement parler.

Votre rupture amoureuse : la bonne manière de faire de l’ordre dans votre nouvelle vie

Triste belle femme regardant à travers une fenêtre

Comment s’est déroulée la rupture amoureuse ? L’aviez-vous pressentie déjà avant ? Combien de temps la rupture a-t-elle duré.e ?

Sauriez-vous dire pourquoi en êtes-vous arrivé.e.s à une rupture amoureuse ? Comment vous êtes-vous personnellement senti.e pendant la rupture ?

Comment avez-vous géré la rupture amoureuse ? Comment a-t-elle affectée les autres domaines de votre vie ? A-t-elle eu un impact sur votre vie familiale ?

Ou sur votre vie professionnelle ? Ou encore sur votre vie relationnelle ?

Quel était votre rôle dans la rupture amoureuse ? Comment vous sentez-vous par rapport à cela aujourd’hui ?

Quels émotions ressentez-vous lorsque vous y repensez maintenant ? Quel était votre comportement pendant la rupture amoureuse ?

Avez-vous des regrets par rapport à la façon dont les choses se sont déroulées ? Avez-vous des regrets par rapport à la manière dont l’histoire d’amour s’est construite ?

Avez-vous des regrets vis-à-vis de vous même et de votre rôle dans la relation de la séduction jusqu’à la rupture amoureuse ?

Qu’auriez-vous aimer changer dans la construire de votre relation avec cette personne ? Qu’est-ce qui au contraire n’est selon vous pas à changer ? Vous en voulez-vous pour quelque chose ?

Quelle est l’image générale que vous avez de votre vécu avec cette personne quand vous y repensez sereinement aujourd’hui ?

Là encore, dans ce retour en arrière, dans ce flashback réflexif, cherchez de l’aide des autres. Ne restez pas seul.e. Partagez vos tracas avec les êtres les plus proches de vous. Osez aller consulter un.e professionnel.le si vous en avez les moyens.

Faites tout ce qui pourra vous aider à (re)mettre de l’ordre dans le désordre et à pousser votre réflexion ainsi qu’à déconstruire votre vécu.

Restez le ou la plus honnête possible et sincère possible avec vous-même. N’ayez pas peur de vous dire ou de vous révéler votre vérité à vous-même ou bien de la découvrir même si ça peut vous faire très mal dans un premier temps.

Parfois la douleur est un très bon signe. C’est le point de départ vers une meilleure compréhension de vous-même d’une part et vers une belle guérison qui vous attend d’autre part.

Une fois que vous avez bien (re)fouillé dans vos émotions liées à votre histoire d’amour et à votre rupture amoureuse, ce serait le bon moment de vous attaquer à la grande question qui vous est centrale : ” pourquoi la question de savoir si mon ex reviendra fait-elle apparition ? ”

Pourquoi ce besoin d’imaginer l’éventuel retour de votre ex ?

Beau jeune homme embrassant sa petite amie près de la rivière

Il est essentiel d’identifier les raisons pour lesquelles la question de l’éventuel retour de votre ex vous vient à l’esprit. Elle peut faire son apparition de façon ponctuelle, rarement, ou bien au contraire de manière chronique au point que vous y pensiez tout le temps, en permanence.

S’agit-il de regrets que vous auriez et avec lesquels il faudrait absolument que vous fassiez la paix ? Est-ce que vous culpabilisez pour une raison ou pour une autre ?

Est-ce que votre ex vous manque ? De quelles manières vous manque-t-iel exactement ?

Êtes-vous encore en contact tous.tes les deux ? De quelles façons êtes-vous en contact ? Quelle est votre relation actuellement ?

Comment vous sentez-vous dans votre vie sans votre ex ? Quelles ont été les différentes étapes de vos états émotionnels ?

Pourquoi voudriez-vous qu’il revienne ? Quelle est votre véritable souhait ? Vous sentez-vous mieux seul.e qu’en couple ?

Vous sentez-vous seul.e et triste ? Avez-vous besoin de combler un vide ? Comment vous sentez-vous depuis qu’iel est parti.e ?

Quelles ont été les différentes phases après la rupture ? Que se passe-t-il précisément lorsque vous vous imaginez que votre ex va se remettre avec vous ?

Quelle est l’origine de cette pensée ? Sauriez-vous identifier s’il s’agit d’un véritable désir ou bien plutôt d’une stratégie de pallier à un manque ?

Est-ce qu’une autre forme relationnelle que la relation amoureuse serait souhaitable pour vous avec cette même personne ?

Quelle type de relation aimeriez-vous vraiment avec votre ex ? Comment vous sentez-vous à l’idée de vivre votre relation autrement qu’une relation amoureuse ?

La question de l’éventuel retour de votre ex est-elle accompagnée d’une peur de l’abandon ? D’un peur du rejet social ? D’une peur de la solitude ? D’une peur de l’étouffement ?

Comment évaluez-vous la force de l’amour pour vous-même ? De votre estime ? De la confiance en vous-même ?

Il se peut que la question de l’éventuel retour de votre ex ait un lien avec des regrets enfouies ou des culpabilités que vous n’avez pas traitées.

Dans ce cas, il est possible, avec beaucoup de volonté et de travail personnel, à l’aide des proches, des ami.e.s et d’une aide spécialisée, de faire la paix avec vous même.

Il se peut aussi que la question de l’éventuel retour de votre ex ait des origines encore bien plus profondes, qui pourraient avoir un lien avec votre passé et avec votre relation à vous-même et aux autres.

Une sorte de danse infernale à laquelle vous avez toujours participé sans en être jamais totalement consciente.

Dans ce cas, le soutien des personnes qui vous aiment est primordiale et surtout il devrait dans l’idéal être accompagné d’un travail sur votre développement personnel avec éventuellement un.e spécialiste comme un.e psychologue.

En effet, si vous souffrez d’un manque de confiance en vous, d’un manque d’estime de vous-même, ou d’une peur de la solitude, il est crucial de vous lancer dans un travail en profondeur pour accroître votre bien-être afin d’améliorer votre qualité de vie et en profiter pleinement.

Chacun.e d’entre nous est unique. Je le répète. Chaque relation entre deux individus est encore plus unique. Il est bon de se remémorer ces faits qui sont en apparence très évidents mais qu’on oublie très vite et très facilement.

Dans la suite de cet article, je partage avec vous mon expérience personnelle pour illustrer le processus que je tente de vous décrire.

Mon histoire d’amour n’était pas une histoire d’amour

Gros plan d'une femme serrant son petit ami pendant qu'il la porte sur le dos

J’ai vécu une histoire d’amour qui a duré un peu de plus de trois ans. Avec le recul, je me demande s’il s’agit véritablement d’une histoire d’amour du point de vue uniquement de mon expérience. Je me demande si ce n’était pas autre chose, une autre forme de relation.

Nous nous rencontrées à une soirée étudiante qui se déroulait dans l’immeuble étudiant dans lequel j’ai habité pendant une année universitaire. Je n’étais pas motivée pour faire quoi que ce soit ce soir-là mais grâce à une très bonne amie que je voulais voir, je suis allée à cette soirée.

Je n’ai pas du tout flashé sur toi. D’ailleurs, c’est ton ami qui avait l’air de vouloir me draguer au départ en dansant quelques pas avec moi. Je dois dire que j’ai trouvé ton ami attractif. Je n’avais pourtant absolument aucune intention ce soir-là.

Je me sentais fatiguée des relations avec les hommes car j’avais des mauvaises expériences juste auparavant.

Puis vous avez commencé à nous parler à mon amie et à moi. Vous étiez sympathiques, inclusifs et drôles. Nous avons au final très peu échangé.

La soirée s’est arrêté subitement à un cause d’un incident et vous avez été obligé de quitter l’endroit très vite.

Dans cette situation de panique, tu as eu le temps de me demander mon numéro de téléphone. Je t’ai demandé pourquoi faire car je n’aurais jamais pensé que tu sois intéressé par moi sous quelque forme que ce soit. J’ai fini par te donner mon numéro.

Le lendemain, tu m’as écrit un SMS et c’est ainsi que nos premiers échanges se sont passés.

J’ai tout de suite eu confiance en toi. Je me suis tout de suite bien sentie avec toi. Tu me donnais toute la place.

Je me demande maintenant si je ne prenais pas toute la place dans notre relation. Peut-être que je prenais toute la place. J’étais si bien avec toi.

Je ne sais pas si j’étais vraiment amoureuse de toi. D’une manière romantique, je veux dire. J’avais beaucoup d’amour pour toi.

Beaucoup de tendresse. Je ressentais uniquement des choses positives. Tu es celui qui m’a guéri de mes mauvaises expériences sentimentales.

Je t’en suis éternellement reconnaissante. Je me sentais en sécurité avec toi. J’avais une totale confiance en toi. J’aimais sortir avec toi. J’aimais qu’on se prenne tout le temps la main. J’aimais notre proximité. J’aimais ton authenticité.

Tout me paraissait facile avec toi. J’aimais ton humour. Tu m’inspirais beaucoup. J’ai aimé tous les moments passés ensemble sans exception.

Ma relation amoureuse avec toi a été ma première longue relation et ma première relation amoureuse saine.

C’est avec toi que j’ai eu mon premier orgasme pendant l’amour. Tu me donnais tellement d’amour.

J’ai aimé la manière dont nous avons géré notre temps passé ensemble. Au tout début, nous nous voyions les weekends, puis petit à petit nous avons commencé à nous voir une fois dans la semaine en plus des week ends et ainsi de suite.

Ensuite nous avons vécu plusieurs mois à distance. Nous vivions dans deux pays différents mais notre relation n’a fait que se solidifier. À mon retour, nous avons habité un an ensemble.

C’était beau d’habiter avec toi. Le problème, c’était moi. Parfois, je ne supportais pas le désordre. Puis, j’ai commencé à me sentir étouffée, parfois j’avais envie de vivre seule même si j’étais très heureuse avec toi.

J’ai l’impression même que je nous inventais des problèmes ou des prétextes pour se disputer. Et toi tu restais calme et tu continuais de m’aimer. Je t’aime pour ça.

Mais une force bien plus supérieure à moi me faisait sentir l’étouffement de façon exagérée. C’était comme s’il fallait que je détruise notre bonheur. Comme si mon but était de nier notre amour.

Après une année de vie commune, je suis partie à l’étranger. J’étais très triste de te quitter. Mais en même temps, c’était comme une libération, qui était sans doute liée au sentiment d’étouffement.

Tu es venu me rendre visite à deux reprises. La deuxième fois, quand tu es parti, je n’ai pas pleuré. J’ai même eu le sentiment d’être soulagée que tu sois partie. Je m’en veux maintenant d’avoir ressenti cela.

J’ai alors commencé à me dire que c’était la fin. Je n’avais pas pleuré alors je n’ai plus de sentiments pour toi. Je t’ai proposé qu’on ouvre la relation. Tu as refusé. C’était la fin de notre relation amoureuse.

La brutalité de la fin de notre relation amoureuse m’a à la fois rendue terriblement triste mais en même elle m’a rassurée. Comme si c’était la seule alternative pour notre relation.

Comme si c’était normal. Comme si c’était comme cela que ça devait être et pas autrement. C’est moi qui l’avais décidé et lui a accepté ma décision.

Mon histoire d’amour n’était peut être pas une histoire d’amour. Ou plutôt, notre relation n’était peut-être pas une relation amoureuse.

Elle aurait peut-être pu le devenir mais mes émotions négatives et la façon dont je les ai véhiculées ont pris le dessus.

Ma rupture amoureuse était un mécanisme de défense

belle fille aux cheveux rouges en robe médiévale verte

Aujourd’hui, j’arrive à faire le lien entre cette relation, cette rupture relationnelle et mes expériences du passé dans mon enfance.

Enfant, personne ne m’a jamais parlé d’amour. Personne ne m’a jamais rien appris sur l’amour. Personne ne m’a appris à aimer. Personne ne m’a appris à m’aimer.

L’exemple de l’amour parental était pauvre. Enfant, je ressentais des besoins, des besoins d’amour, des besoins d’attention, des besoins de partage, des besoins qui n’étaient pas comblés. Alors j’ai appris à me débrouiller toute seule. J’ai appris à être indépendante en amour.

Mais comment puis-je être indépendante en amour si je ne m’aimais pas moi-même ?

La seule personne qui m’accordait tout son amour et toute son attention est décédée alors que j’étais encore toute jeune. Cet événement a été un traumatisme. Et pour survivre ce traumatisme abandonnique, j’ai déployé mes propres mécanismes de défense.

Il est devenu normal pour moi qu’on ne puis pas m’aimer, que je confonde amour et maltraitance, que je ne crois pas en l’amour, que je refuse l’amour, que mes relations avec les autres ne durent pas, qu’elles s’arrête du jour au lendemain.

Il est devenu normal pour moi de m’accrocher à des personnes qui me font du mal, que je ne reconnais pas l’amour, que je fuis l’amour, que je mette fin à l’amour avant que l’autre ne m’abandonne car il m’abandonnera dans tous les cas.

Ce qui me paraît évident est en fait un mécanisme vicieux bien ancré chez moi et qui s’est construit dans ma plus tendre enfance sur des stratégies que j’ai bâties avec les moyens du bord afin de combler mes carences en amour.

Pourquoi ce besoin d’imaginer l’éventuel retour de mon ex ? Ou pas

Portrait d'une belle femme regardant par la fenêtre

Aujourd’hui je ne m’imagine pas revenir avec mon ex. Mais la question de l’éventuel retour a déjà fait surface. J’ai des phases pendant lesquelles j’avais le sentiment que j’avais fait une erreur. Je regrettais la fin de notre relation. Je culpabilisais certainement beaucoup.

C’est sans doute que je ne comprenais pas, je me connaissais à peine à ce moment-là encore.

L’idée de pouvoir se remettre ensemble est rassurante même si elle n’est pas réalisable ni que je souhaite qu’elle se réalise.

Maintenant, je suis dans une autre belle histoire d’amour et je suis en train de faire le travail nécessaire pour bien identifier mon expérience de l’amour.

Je ne veux pas retomber dans des schémas de rejet, de fuite, de disparition, de destruction d’une relation amoureuse.

Je veux me solidifier, identifier mes douleurs, les réparer, faire la paix avec moi-même pour pouvoir vivre pleinement l’amour. Pour pouvoir m’aimer et aimer les autres.

Je veux trouver une sérénité pour pouvoir vivre les relations humaines sous toutes leurs formes. Je ne veux plus souffrir à cause du passé.

Conclusion

Femme triste solitaire profondément dans ses pensées

Si vous vous demandez si votre ex va revenir, il y a quelque chose de plus grand qui se cache derrière. Vous n’avez peut-être pas entièrement digéré la rupture.

C’est pourquoi il est nécessaire de faire un saut en arrière et d’explorer vos émotions vis-à-vis de votre histoire d’amour et de votre rupture amoureuse. Ce qui vous permettra peut-être de mieux cerner pourquoi vous pensez à la reconquête amoureuse.

Dans mon expérience personnelle, j’ai pu constater que la réflexion sur soi est toujours extrêmement bénéfique. Elle permet de mieux se comprendre et de mieux se connaître pour aller de l’avant et construire des relations humaines plus saines.

Mieux se connaître pour mieux aimer. Voilà le crédo qui a inspiré cet article.

Alors, que se cache-t-il exactement derrière la question que vous vous posez sur l’éventuel retour de votre ex ?