Être mère est une chose difficile, mais être une mère célibataire est la chose la plus difficile qui ait au monde.

Vous vous retrouvez tout seule avec beaucoup de douleur émotionnelle que vous devez supporter et un enfant qui a besoin de vous plus que jamais.

Et chaque jour, vous vous surprenez à pleurer car la vie fut tellement injuste envers vous, mais vous avez ces deux yeux brillants qui vous regardent et qui vous demandent si vous allez bien.

Alors, vous vous levez, vous invoquez le dernier peu de force que vous avez en vous et vous dites à votre enfant que maman va bien et que vous ne pleurez pas – mais quelque chose vous est tombé dans l’oeil.

Vous mentez à votre enfant – vous ne pouvez pas croire en votre propre mensonge – mais vous ne voulez pas le blesser parce que vous ne voulez pas qu’il souffre tout comme vous.

Vous ne voulez pas qu’il manque sa figure paternelle, alors vous faites toujours un effort supplémentaire pour compenser l’amour qu’il ne reçoit pas du soi-disant père.

Parce qu’il y a un homme qui est son père, mais votre fils ne l’appellera jamais “papa”. Les pères ne font pas ce genre de choses. Ils ne rendent pas les mères tristes et ne quittent jamais leurs enfants.

Les pères sont là pour border leurs enfants tous les soirs et les embrasser pour leur souhaiter bonne nuit. Ils viennent à tous les matchs de football et sont les plus grands fans de leurs enfants.

Les pères portent leurs enfants sur leurs épaules et leur donnent l’impression qu’ils peuvent conquérir le monde parce qu’ils sont si hauts.

Les papas font que les enfants se sentent si spéciaux et si uniques. Mais quand il n’y a pas de père pour faire toutes ces choses, un parent doit le faire. 

Et dans ce cas, ce sont les mères célibataires. Elles portent un lourd fardeau sur leur dos, mais ne disent jamais combien c’est difficile pour elles. 

Elles sont tellement douées en multitâches, qu’elles fond des choses dont elles ne se pensaient jamais être capables.

Elles sont fatiguées de tout le travail qu’elles ont à faire seules, mais elles n’en parlent jamais.

Les mères célibataires ne parlent pas des deux emplois qu’elles sont contraintes d’avoir afin payer les factures et le loyer.

Elles ne parlent pas de toute la douleur émotionnelle et de tout l’amour qu’elles ont encore en elles, sans avoir personne qui le leur rendra.

Elles prétendent qu’elles sont des femmes très fortes en public, mais une fois rentrées chez elles, elles s’effondrent en un million de morceaux brisés – des morceaux qui ne pourront être recollés quoi qu’il arrive.

Et elles vivent comme ça – comme si tout allait bien et qu’elles ont une vie de rêve.

Les mères célibataires sont de vraies héroïnes, mais les autres ne le voient pas. C’est facile de bavarder et de les juger, mais si vous étiez à leur place, vous verriez que chaque jour est une nouvelle bataille.

C’est une bataille pour leur vie et pour cette petite créature qui les admire, pensant qu’elles sont puissantes et qu’elles peuvent résoudre tout problème.

Et justement à cause de ces yeux énormes et de ce sourire qui vous fait la journée, vous, les mères célibataires, vous vous battez aussi souvent que vous le pouvez. 

Vous vous battez pour leur donner tout ce dont ils ont besoin, pour leur donner de l’amour, de l’affection et des conseils.

Vous avez deux emplois parce que vous savez que la pension alimentaire ne suffit pas. Vous ne voulez tout simplement pas décevoir vos enfants plus qu’ils ne le sont déjà.

Vous détestez voir des larmes dans leurs yeux quand ils voient d’autres familles aller au parc ensemble.

Et vous détestez ne pas pouvoir trouver de raison valable pour leur expliquer pourquoi votre famille ne rentre pas à la maison avec papa et pourquoi il n’est pas là avec vous.

Vous avez une grosse boule dans la gorge, vous êtes au bord des larmes, mais pourtant, tu réussissez à inventer quelque chose et à dire à votre enfant qu’il s’amusera avec papa la prochaine fois. 

Et les jambes lourdes, vous rampez jusqu’à votre maison vide, faisant semblant d’être un super-héros qui sourit et qui se sent toujours bien.

Vous faites de votre mieux pour être la meilleure version de vous-même, pour être une mère de rêve pour votre enfant, mais vous savez que c’est plus difficile que jamais.

Puis, quand votre enfant dort enfin dans vos bras, vous le regardez et vous ne regrettez rien de ce que vous avez fait pour lui. 

Cela ne vous dérange pas d’être à la fois maman, femme de ménage, médecin, psychologue, meilleure amie, serveuse et protectrice.

Cela ne vous dérange pas de faire tout cela tous les jours, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et de ne pas toucher de salaire pour votre travail. 

Vous n’avez même pas l’esprit que vous êtes celle qui fait un effort de plus parce que vous savez que votre enfant va se transformer en une bonne personne.

Et tout ça grâce à toi, maman !

Vous êtes une vraie super-héroïne et je sais qu’il y a quelqu’un là-haut qui voit toute ta douleur et ton sacrifice. 

Je sais aussi qu’un jour, vous verrez les fruits de votre travail et que vous serez tellement fière de vous parce que vous avez réussi tout cela toute seule, sans l’aide de personne. Et vous y êtes parvenue.

Votre projet principal est terminé et il est absolument parfait grâce à vous, maman. Alors, ne pensez pas que vous avez fait des erreurs parce que vous avez fait au mieux que vous pouviez pour que les choses fonctionnent. Comme une magicienne, vous avez accompli des choses qui ne marchaient pas au début.

Alors levez la tête, soyez une femme fière et ne laissez jamais personne vous faire baisser les yeux.

Vous êtes plus qu’assez !

Vous en êtes digne !

Vos méritez le monde entier !

Vous savez que vous avez des imperfections mais elles vous rendent parfaite telle que vous êtes.

Vos difficultés ne se reflètent pas sur votre valeur, parce que vous savez déjà que vous êtes plus que suffisante, alors ne laissez personne vous convaincre du contraire.

Je ne vais pas vous mentir et vous dire que c’est facile parce que ce n’est pas le cas.

Cette phase de votre vie est comme une montagne russe d’émotions, une course folle dont la fin est inconnue. Mais je sais qu’il y a une chose qui en vaut vraiment la peine.

Cela vaut la peine à cause de ces petits yeux qui vous regardent et qui pensent que vous êtes parfaite.

C’est suffisant à cause de ces petites mains qui se tendent vers vous pour les protéger parce qu’elles pensent que vous êtes la plus forte.

Ils pensent que vous pouvez conquérir le monde et la vérité c’est que vous le pouvez vraiment.

Maman, vous pouvez conquérir le monde d’une main pendant que votre enfant vous tient par l’autre.

Alors, n’oubliez jamais que vous êtes assez.

En fait, maman, vous êtes bien plus qu’assez !