L’empathie est une force puissante qui aide à maintenir l’ordre social et la coopération. C’est le mécanisme qui permet aux gens de comprendre les autres et d’établir des relations.

Une autre définition de l’empathie est que c’est un précurseur nécessaire à l’intimité, à la confiance et à l’appartenance.

C’est aussi le sentiment qui rend les choses difficiles quand il s’agit de fermer les yeux sur la souffrance des autres. Les gens empathiques se mettent souvent à la place de l’autre.

Les personnes empathiques ressentent un certain nombre de bienfaits en termes de bonheur et de bien-être.

Il est intéressant de noter que les recherches montrent que les personnes les plus heureuses ont tendance à être moins conscientes des émotions négatives des autres, même si elles se considèrent comme plus empathiques.

Cependant, il est important de pratiquer l’empathie, quelle que soit l’humeur, afin de créer un plus grand bonheur pour soi-même et pour les autres.

Pratiquer les éléments clés de l’empathie peut vous aider à mieux comprendre les personnes qui vous entourent, à partager leur point de vue et à interagir avec elles. Continuez à lire l’article pour plus d’informations sur le sujet.

Qu’est-ce que l’empathie ?

jeune femme réconfortant homme

L’empathie encourage souvent un comportement altruiste, et il a été démontré que la gentillesse basée sur l’empathie augmente la coopération et le pardon, renforce les relations, diminue l’agressivité et le jugement, et améliore même la santé mentale ainsi que physique.

Il existe plusieurs définitions de l’empathie. L’empathie cognitive est parfois aussi appelée prise de perspective.

C’est le moment où une personne peut imaginer ce que ressent une autre personne, mais ne ressent pas ses émotions.

Ce type d’empathie nous permet d’apprécier les sentiments de quelqu’un d’autre sans les ressentir ou sans perdre de vue les sentiments de qui émanent de lui.

L’empathie émotionnelle, c’est quand vous ressentez les émotions de l’autre ou des sentiments similaires à ceux de l’autre personne.

Par exemple, une autre capacité d’empathie est de vous sentir heureux lorsque votre partenaire l’est.

L’empathie cognitive et l’empathie émotionnelle peuvent toutes deux être utilisées de manière négative. Par exemple, quelqu’un peut utiliser l’empathie cognitive pour être manipulateur.

Quelqu’un qui assume les émotions de son partenaire peut devenir trop épuisé pour le soutenir.

L’empathie compassionnelle est un équilibre entre l’empathie cognitive et émotionnelle positive, qui nous incite à agir, si nécessaire.

Parfois, vous verrez qu’un partenaire désordonné, qui fait preuve d’empathie compatissante, peut imaginer et ressentir à quel point il est ennuyeux, voire pénible, pour son partenaire de gérer son désordre, de sorte qu’il modifie son comportement et reprend après lui.

Comment générer plus d’empathie ?

femme souriante, regarder loin

Vous pouvez améliorer votre taux d’empathie en pratiquant quelques activités régulièrement.

Avec le temps, vous constaterez que votre capacité à comprendre les émotions d’autrui et à vous y référer deviendra plus forte.

• Parlez à d’autres personnes. Mettez un point d’honneur à entamer des conversations avec les gens que vous rencontrez et voyez à travers vos interactions quotidiennes. Tout en engageant la conversation, faites particulièrement attention à ce que cet individu ressent.

• Notez les indices du langage corporel de votre interlocuteur. Il peut s’agir du ton de la voix et de subtils changements d’énergie.

• Concentrez-vous sur l’écoute. Gérez à la fois les distractions et vos propres sentiments qui pourraient facilement attirer votre attention et efforcez-vous de rester en phase avec vos émotions tout au long de la conversation.

• Passez à l’action. Reconnaissez que vous pouvez faire des choses, même petites, pour faire une différence dans la vie de quelqu’un d’autre.

Le côté négatif de l’empathie

femme triste consciente assise dans la nature

S’appuyer trop sur l’empathie peut des fois être considéré comme une fuite émotionnelle.

Dans certaines études, les personnes qui ont eu recours à trop d’empathie sur le lieu de travail se sont de moins en moins consacré à leur famille.

Dans les sessions de développement personnel, on explique que c’est une réserve émotionnelle limitée qui peut être épuisée.

Pour gérer l’empathie, il faut faire très attention car cela conduit souvent à des compromis négatifs.

La plupart des gens ne feraient pas ces compromis consciemment s’ils savaient qu’ils auraient à la longue moins d’empathie pour leurs proches.

Cette force peut aussi être utilisée pour la manipulation. En comprenant les sentiments des autres, nous pouvons en faire usage contre eux.

Dans de nombreuses relations de violence émotionnelle, une personne peut utiliser la colère comme un outil parce qu’elle sait que son partenaire fera ce qu’elle veut, et tenter d’éteindre le feu pour la rendre à nouveau heureuse.

L’empathie peut également être mal placée lorsque nous ne comprenons pas le contexte. Par exemple, être gentil est généralement une bonne chose.

Nous voulons traiter les autres avec respect et nous pouvons anticiper la même chose en retour. Nous aimons naturellement les personnes qui nous traitent avec un certain niveau de respect et de gentillesse.

Cela peut se retourner contre nous dans le cas du “gentil” qui veut attirer une femme.

Dans ce contexte, gentil n’est pas une bonne chose. Il faut aussi une dose de confiance en soi. Une femme peut aimer un homme gentil, mais ce sera sur un plan platonique.

Il se met à la place de la mauvaise personne et n’obtiendra pas la réaction qu’il a prédite avec empathie.

Comment renforcer l’empathie ?

Pour renforcer l’empathie envers votre partenaire, il est d’abord important d’explorer ce qui fait obstacle à son expression naturelle.

1. Faire de l’écoute votre priorité

jeune femme assise dans l'esprit profond
Pour pouvoir établir un lien avec ce que ressent une autre personne, vous devez reconnaître ce qu’elle ressent.

L’écoute est cruciale, mais pas toujours facile.

Quand un bon copain vous appelle pour vous dire combien son travail a été stressant ou combien sa vie a été difficile depuis sa récente rupture, généralement, il y a une émotion qui émane de sa voix attirant ainsi votre attention assez rapidement.

C’est bien plus difficile quand les discussions se déroulent au sein de distractions et comprenant un fardeau émotionnel pas très évident.

L’empathie commence quand vous vous fixez l’intention d’écouter l’émotion.

Faites un effort pour remarquer les signaux que les gens donnent et qui peuvent indiquer ce qu’ils ressentent.

Vos propres émotions peuvent constituer un obstacle important lorsqu’il s’agit de remarquer ce que les autres ressentent.

Lorsque vous avez une conversation, mais vous vous vous concentrez que vos propres sentiments et la façon dont vous pouvez les communiquer, vous ne laissez peut-être pas sufisamment d’attention pour comprendre les choses qui se passent de l’autre côté.

Faire un effort d’écoute active peut vous aider à renforcer votre compréhension émotionnelle et votre empathie.

2. Mettez-vous à leur place

femme consciente couchée sur le terrain
Faire preuve d’empathie dans une relation peut resserrer les liens entre vous et votre partenaire.

C’est pourquoi l’une des meilleures façons d’être plus empathique est de simplement vous imaginer dans sa position.

Les personnes qui manquent d’empathie ont aussi tendance à ne pas comprendre ce qu’elles ressentent elles-mêmes dans différentes situations.

C’est pourquoi un bon point de départ est de rappeler aux gens de réfléchir à ce qu’ils ressentent lorsqu’ils endurent le mélange de bonnes, mauvaises et neutres expériences de la vie.

Cet exercice mettra en place des chemins neuronaux qui seront renforcés avec le temps qui permettent à une personne de comprendre l’expérience.

Elle comprendra d’abord son état émotionnel, puis celle de quelqu’un d’autre. La compréhension mutuelle est assez importante.

Donc, vous devez corriger votre absence de jugement pour atteindre ce niveau.

3. Soyez compatissant

femme réconfortant son amie
Il est difficile de s’identifier à une autre personne si on ne peut pas s’identifier à soi-même.

Pratiquer l’auto-compassion, c’est se traiter soi-même avec gentillesse, attention et compréhension.

Pratiquer cela en remarquant et en reconnaissant quand vous avez des difficultés sans minimiser ou catastrophiquer votre expérience c’est aussi maintenir de bonnes relations sociales.

Ensuite, vérifiez que vous n’êtes pas victime de contagion émotionnelle.

Il est utile de disposer d’une liste de stratégies saines auxquelles vous pouvez recourir quand vous devez faire face aux émotions négatives des autres.

Rappelez-vous aussi que la lutte et l’imperfection font partie de l’être humain.

Ce n’est pas un signe que vous êtes moins bien ou que vous faites un burn-out, mais plutôt quelque chose qui fait partie de notre expérience humaine commune.

4. Partagez les sentiments

deux amis assis au bord de la rivière
Du moment que vous avez reconnu l’émotion chez une autre personne, l’empathie vous met à sa place.

Le concept d’empathie ne consiste pas à anticiper les sentiments que vous ressentiriez dans ce cas de figure.

Il consiste à se mettre à l’écart et à adopter ses émotions pendant un moment.

Certaines recherches suggèrent que nous réussissons cette tâche difficile à des neurones miroirs, peut-être parfois en relation avec les voies cérébrales qui s’enflamment petit à petit.

Ainsi, nous ressentons le stimulus ou nous voyons quelqu’un d’autre ressentir les mêmes émotions.

Ces types de neurones se montrent responsables de l’accélération de votre cœur quand vous admirez les athlètes faire la course sur un stade lors d’un événement sportif favori ou de vous faire reculer dans la douleur quand vous regardez des gaffes malheureuses dans une vidéo virale amusante.

Lorsque les êtres humains sont plongés dans la tristesse, le chagrin ou l’irritation d’une autre personne, cette empathie peut non seulement se tenir à côté d’eux et les consoler avec une compréhension plus grande.

Toutefois, elle leur envoie aussi le message qu’ils sont prêts à assumer une émotion douloureuse pour que les autres n’aient pas à faire cavalier seul.

5. Apprennez à ne pas juger

femme tenant pour la main son ami triste
Un véritable couple implique de grandir et d’apprendre ensemble. Cela signifie s’entraider au moment où ils en ont le plus besoin, sans juger l’autre et sans le faire se sentir petit.

Ils peuvent ne pas juger les choix de leur partenaire et supposer que ces choix ont été faits après mûre réflexion, qu’ils aient ou non abouti à la réussite.

Le fait de croire que leur partenaire est une personne attentionnée et avisée ouvre la voie à toutes les bonnes choses.

Dans un couple, il faut tout le temps qu’il y ai au moins une personne empathique pour balancer la relation.

6. Prenez en compte les souhaits et les besoins de votre partenaire

jeune femme pensant
L’empathie, ou la capacité de voir au-delà de ses propres points de vue, celui d’un partenaire, aide à optimiser la prise de décision car elle permet de prendre en compte les besoins et les souhaits d’un partenaire avant d’agir.

Que vous achetiez du lait avant qu’il vous le demande ou que vous lui offriez un massage lorsqu’il se sent déprimé, le fait d’être en avance sur son partenaire peut lui permettre de se sentir plus proche de vous, ce qui, en retour, peut vous rendre plus heureux.

7. Osez être vulnérable

femme triste assise près de la fenêtre
Les connexions empathiques sont des choses qui fonctionnent à double sens.

Cela vous permet d’absorber pleinement les émotions d’une autre personne, vous pouvez améliorer vos relations, et d’être vulnérable devant les autres, vous pouvez amplifier ces liens.

Quand vous partagez les expériences de vos propres émotions difficiles, comme l’anxiété, la culpabilité aussi bien que la honte, cela crée des opportunités pour que les autres soient empathiques envers vous.

Le fait d’être vulnérable renforce votre propre empathie de deux façons.

Premièrement, le fait de ressentir la force de l’empathie lorsqu’elle vous est renvoyée permet d’approfondir votre engagement en faisant preuve d’empathie avec autrui.

Vous vous sentez également plus apte à gérer les émotions difficiles dans vos conversations avec d’autres personnes.

Il est difficile d’avoir une conversation au sujet d’émotions douloureuses en entraînant délibérément cette force en vous tout en tirant profit des occasions où vous avez une émotion à partager, vous pourre mieux la recevoir.

8. La capacité d’adopter le point de vue des autres

femme sérieuse, écoute, homme
Au-delà de la simple identification des sentiments des autres, nous devons également être capables de voir la situation à travers leurs yeux. Utilisez ce que vous savez sur eux est une qualité essentielle.

Comprenez pourquoi ils se sentent ainsi. Chacun voit une situation différemment.

Toute personne a une perspective différente, et les relations à long terme nous permettent de voir comment notre partenaire peut réagir à différentes situations.

9. Soyez présent lorsque votre partenaire a besoin de vous

couple étreindre sur le canapé
Comprendre la valeur significative de la démonstration d’empathie envers un partenaire peut encourager les couples à donner la priorité à cette compétence relationnelle qu’on appelle l’empathie.

Même si l’un des partenaires traverse une période difficile, ce qui pourrait fausser son objectivité, ils doivent essayer de se mettre totalement en phase avec les sentiments de leur partenaire, compte tenu des circonstances.

Cela deviendra un échange continu, notamment parce que les moments difficiles d’un partenaire ont souvent un effet important sur l’autre.

Bien qu’il ne soit jamais facile de voir son partenaire lutter, ce qui peut parfois provoquer des conflits dans une relation, il est important d’être là pour lui, même dans les moments les plus difficiles.

Essayez de vous mettre à sa place au lieu de lui dire de s’en remettre. Batissez une relation de confiance.

10. Agissez et offrez de l’aide

femme réconfortant homme qui pleure
Si l’empathie consiste aussi à partager une émotion négative, le bonheur peut en souffrir.

Lorsque les gens ressentent une profonde tristesse pour les victimes d’une catastrophe naturelle, ils se mettent plus près de se mettre à la place des autres.

Mais l’unique moment de ressentir le malheur de quelqu’un, même si cela peut renforcer un sentiment d’appartenance .

Cela permet aussi d’être compris si on le communique, ne maximise pas la possibilité d’améliorer le bien-être.

L’avantage d’être au courant de ce qu’il y a dans la vie d’une autre personne est que vous pouvez mieux identifier ses besoins.

Comme l’empathie veut dire que vous adoptez l’émotion mais pas la situation compliquée qui l’a engendrée, vous êtes généralement en mesure d’apporter votre aide.

Pour que cet émotion maximise le bien-être et devient plus efficace, il est important de ressentir la douleur d’autrui et de savoir que vous êtes en mesure d’y remédier.

Une empathie efficace permet aux gens de ressentir leur douleur après un accident au point qu’ils aient envie d’aider les blessés, mais pas au point qu’ils veillent l’assumer eux-mêmes.

La conclusion

Le fait d’avoir de l’empathie tout le temps peut devenir mentalement épuisant pour une personne.

C’est-à-dire que les émotions de votre partenaire peuvent devenir vos émotions aussi. Dans le même ordre d’idées, essayez de faire preuve de plus de compassion dans votre relation afin d’atténuer ce problème.

Lorsque vous faites preuve de compassion, vous ressentez de la chaleur et de l’inquiétude pour votre partenaire sans vous accabler à prendre ses émotions.

C’est un excellent moyen de continuer à faire preuve d’empathie sans perdre votre propre sens de l’humour dans une situation donnée.

Avoir De L’empathie, C’est Se Connecter Pour Mieux S’adapter