Le désir pour une autre personne ou pour d’autres personnes peut transparaître dans le langage non verbal, la communication non verbale, le langage du corps, les signes d’intérêt peuvent se remarquer dans le contact visuel, dans un regard fuyant.

L’attirance physique est quelque chose qui peut se ressentir à travers les phéromones du désir que chacun et chacune produit.

C’est une très belle sensation que de se sentir attiré.e par quelqu’un.e et de se sentir désiré.e par quelqu’un.e.

Dans mon expérience personnelle, les signes non verbaux d’attirance ont parfois été un contact visuel intense ou au contraire un regard fuyant, parfois pas.

En effet, les signes non verbaux ne sont pas toujours des signaux sûrs et interprétables.

Le contact visuel ou le regard fuyant ne sont pas toujours un signe d’ouverture

un gars qui a l'air d'une gentille fille en se promenant dans la rue

Il m’arrive très souvent, c’est-à-dire quotidiennement, d’être regardée ou bien de moi-même regarder les gens.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il y a une attraction ou un désir pour l’autre.

Ce n’est pas parce qu’on regarde une personne qu’il s’agit automatiquement d’un coup de coeur – et heureusement !

En tant qu’être humain social, il est naturel ou culturel de se regarder les un.e.s les autres.

Mais il ne faut pas prendre tous les regards pour des signes d’attraction ou d’attirance physique ou sexuelle.

Ce serait réduire les interactions visuelles à des histoires de sexe. Or nous sommes bien plus que des êtres sexués et sexuels.

Le contact visuel ou le regard fuyant ne sont pas à coup sûr des clés du langage de l’attraction.

Dans les cas où il y a une attirance physique ou sexuelle, je peux le sentir.

Il y a quelque chose dans l’air. Ce sont probablement les phéromones qui jouent un rôle.

C’est parfois difficile à expliquer mais l’attirance, que ce soit ma propre attirance pour une personne ou bien l’attirance d’une personne pour moi, se ressent fortement.

Une femme mignonne se tient dehors et regarde l'homme avec un sourire chaleureux

Ce sentiment est très intuitif mais ne se résume pas simplement au langage corporel.

Alors que les regards échangés ne sont pas toujours un moyen non verbal amoureux, il est parfois très désagréable de sentir sur moi-même des regards insistants que je ne désire pas.

Je me sens particulièrement mal lorsqu’une personne force la situation en me fixant constamment alors qu’en retour j’évite de croiser le regard de cette personne.

Dans ce type de situation, mon regard fuyant est loin d’être un signe d’attirance physique ou sexuelle.

Je suis très mal à l’aise dans les situations où je ne désire pas la personne qui me désire et qui m’importune.

Ce type de configuration ne devrait pas exister mais elle existe car il y a les personnes ne sont pas conscientes de l’intérêt de la pratique du consentement.

La pratique du consentement mutuel devrait remplacer toute spéculation inutile ax sujets des signes non verbaux d’attirance.

Les signes non verbaux d’attirance et la pratique du consentement

une femme tombe amoureuse à vue d'œil dans le train

Pour aller droit au but, je pense que les signes non verbaux d’attirance n’existent en fait pas.

Ils sont encore une fois une chimère auxquelles ceux et celles que ça arrange veulent croire.

Ainsi, tout semble facile à comprendre et à interpréter mais la réalité est bien plus complexe et plus colorée.

La seule manière de s’assurer qu’une personne est attirée par vous ou que la personne par laquelle vous êtes attiré.e est également attirée par vous c’est la pratique du consentement mutuel.

Demander, s’assurer et vérifier que l’autre personne est d’accord. Et surtout, accepter la réponse et ne pas forcer la situation. Respecter l’autre en somme.

Le consentement est une pratique saine et respectueuse de tous. tes qui crée un safe space plus que nécessaire au bien-être des personnes impliquées dans la situation. Chacun et chacune d’entre nous a le droit de voir son désir respecté.

Il n’y a particulièrement pas intérêt à se fier uniquement aux signes non verbaux, au langage corporel, au regard fuyant, au regard insistant, à la communication non verbale.

Ce ne sont pas des éléments fiables qui puissent véritablement exprimer l’envie et le désir d’une personne pour une autre ou pour d’autres. La seule alternative reste au contraire la communication verbale.

Pour celles et ceux qui ne sont pas très familiers avec les pratiques du consentement, voici une vidéo en français d’une durée de 2 minutes 53 qui explique métaphoriquement le consentement avec une tasse de thé :

Malheureusement, beaucoup de personnes continuent d’interpréter les signes non verbaux et cette pratique est validée par différents médias dont certains se retrouvent sur internet comme par exemple sur le site 

Intelligence émotionnelle et sociale – Influence Hypnotique

Ne vous fiez pas aux articles qui spéculent sur les signes non verbaux d’attirance !

femme tapant sur son smartphone

Dans l’article intitulé ” Comment analyser les signes d’intérêt en séduction, grâce au langage non-verbal ? ” , je suis choquée par les premières phrases :

Analyser le non-verbal – Signes d’intérêt en séduction féminine et masculine

” Saviez-vous que… 9 fois sur 10, c’est la femme qui envoie des signes d’intérêt à l’homme, en séduction ? Nous allons analyser tout cela plus en profondeur et tenter de percer les secrets du langage non verbal amoureux.

Si vous voulez découvrir comment analyser le non-verbal et les signes d’intérêt en séduction, vous êtes au bon endroit.
Bienvenue dans les secrets du langage du corps en séduction.

Parlons des signes d’intérêt féminins… “

Dans cet extrait, je voudrais dénoncer la caractère spéculatif sexiste et hétéronormatif des phrases qui expriment l’idée que ce sont les femmes qui envoient des signes d’attraction à l’homme.

En plus de caractère très normée homme vs. femme, il y a là l’idée fortement sexiste que les femmes sont dans un rôle passif, elles n’expriment pas verbalement, explicitement et activement leur désir ou leur non désir mais elles ne font qu’envoyer des signes. Elles ne parlent pas car leur langage serait un langage corporel.

” – L’effet caméléon (isopraxisme) : une synchronisation corporelle équivaut à une connexion émotionnelle ! Vous riez et elle rit ? Très très bon signe !

– Se toucher les cheveux : c’est un geste que l’on dit “tranquillisant” mais qui met également la femme en valeur. Les cheveux est le symbole inconscient de la féminité. Si elle les mets en valeurs ou cherche à les valoriser… vous êtes sur la bonne voie. “

Femme en robe rouge et lys flirtant avec un jeune homme à l'intérieur, jouant avec ses cheveux

L’effet caméléon mentionné par l’article en question me déconcerte. Ce n’est surtout pas parce que vous riez en même temps qu’une autre personne ou bien que vous souriez à une personne qu’il y a une attirance physique.

” Se toucher les cheveux ” est également un exemple spéculatif que je trouve révoltant. Les cheveux comme ” symbole inconscient de la féminité ” est sexiste et tiré par les cheveux.

Cela n’a aucun sens d’attribuer les cheveux comme valeur féminine. Vous remarquerez par ailleurs la faut grammatical dans la phrase ” Si elle les mets en valeurs (…) “.

” – Elle s’arrange pour vous toucher. Le contact physique est un signe d’intérêt puissant. Nous touchons ce qui nous attire. Nous nous éloignons de ce qui nous repousse.

– Elle incline la tête. Le cou est une zone sensible. Incliner sa tête, c’est exposer sa sensibilité. Les femmes utilisent beaucoup ce signe d’intérêt inconscient.

– Elle acquiesce lorsque vous parlez . Les acquiescement de tête signifient qu’il/elle cherche à être en accord avec vous. Cela sous-communique : “Je suis d’accord avec toi, je suis comme toi, nous sommes fait pour nous entendre” “

Le contact physique n’est pas forcément un signe d’attirance physique. Il peut être tout simplement un signe d’empathie, de partage.

homme tenant le téléphone tout en souriant femme le regardant

Aussi, l’inclinaison de la tête ne veut strictement rien dire. J’ai moi-même beaucoup d’empathie pour les autres et lorsque je discute avec une personne ou bien qu’une personne m’interpelle, je me penche naturellement vers elle et incline ma tête vers elle.

Cela ne veut pas dire que je suis attirée par elle. C’est tout simplement un geste humain à cause duquel j’ai fait face à des malentendus. Tout comme avec les sourires.

De même, avec les acquiescements. Peut-être que leur signification est même inverse. L’acquiescement peut juste vouloir dire : ” ce rendez-vous avec toi m’ennuie au plus haut point, ce que tu dis ne m’intéresse pas du tout, qu’on en finisse ! ”

Dans son langage du corps, un homme séducteur aura des signes emprunt de virilité.

Contrairement à une femme qui démontrera sa fragilité. L’homme, lui, bien au contraire, voudra démontrer qu’il est viril. “

Je ne vois pas du tout l’intérêt de ces affirmations. La virilité n’appartient pas qu’aux hommes et la fragilité aux femmes.

C’est une image hétéronormée binaire, en noir et blanc qui ne fait que continuer à distribuer des codes bien genrés.

L’attirance et la séduction ne devrait pas une histoire de genre mais une histoire de personnes.

” Le cold reading est la capacité d’analyser une personne et savoir qui elle est en moins de 1 minute.

On peut déduire tout pleins d’éléments par rapport aux vêtements, à l’attitude, au non-verbal d’autrui…

couple séduisant se regardant au restaurant

Je te propose donc de t’enseigner ce que je sais sur le domaine préféré des mentalistes.

C’est d’ailleurs de là que provient toutes mes connaissances en non-verbal. “

Croire qu’il est possible d’analyser une personne et savoir qui elle est en moins d’une minute me paraît totalement illusoire.

Il me semble que ce type d’article est peu crédible. Chaque personne devrait être traitée avec respect, on devrait pouvoir prendre le temps d’apprendre à connaître une personne, et surtout, chacun et chacune devrait pouvoir utiliser des moyens explicites de communication.

En effet, il est malsain de se fier uniquement aux signes non verbaux d’attirance.

Il est préférable – encore une fois – d’utiliser la langage verbal pour assurer une communication non violente et le consentement ainsi que pour éviter tout malentendu.

En 2018, en harmonie avec la vague #metoo et #balancetonporc, l’artiste Bonheur sort un single sur le consentement dont voici les paroles très sages.

Quand c’est oui, c’est oui, Bonheur, 2018 : la chanson du consentement

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Oui oui oui

Non non non

Avant de tripoter

Il faut bien écouter

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Wou hou hou hou

Le chien du voisin?

Non non non non

La photo d’mes seins?

Non non non non

Et une miche de pain?

Oui oui oui oui

Mettre la main aux fesses?

Non non non non

Siffler de sa caisse?

Non non non non

D’mander son adresse?

Oui oui oui oui

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Oui oui oui

Non non non

Avant de forniquer

Il faut bien demander

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Wou hou hou hou

La nana qui dort?

Non non non non

Même avec du beurre?

Non non non non

J’vais m’faire voir ailleurs?

Oui oui oui oui

Coucher par politesse?

Non non non non

Contre un iPhone 5s?

Non non non non

Ou une robe de princesse?

Non non non non

Coucher par politesse

C’est pas pour les princesses

Mais coucher par envie

Alors là je dis oui

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Oui oui oui

Non non non

Avant de tripoter

Il faut bien écouter

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Wou hou hou hou

Ce mec qu’est trop bourré?

Non non non non

Je peux l’déshabiller?

Non non non non

J’le laisse dessoûler?

Oui oui oui oui

La sœur de Rémi?

Oui oui oui oui

De 13 ans et demi?

Non non non non

Même si elle dit oui?

Non non non non

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Oui oui oui

Non non non

Avant de forniquer

Il faut bien écouter

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Wou hou hou hou

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Oui oui oui

Non non non

Avant de forniquer

Il faut bien demander

Quand c’est oui c’est oui

Quand c’est non c’est non

Et quand on ne sait pas

On garde ses doigts pour soi

Wou hou hou hou

Les Signes Non Verbaux D'attirance : Effet Miroir Du Désir ?