Skip to Content

Femme Trop Belle : Découvrez Tout Sur Le Syndrome De La Jolie Fille

Femme Trop Belle : Découvrez Tout Sur Le Syndrome De La Jolie Fille

Qu’est-ce que le syndrome de la jolie fille ?

Comme on peut le deviner, le syndrome de la jolie fille signifie que lorsqu’une fille pense être plus jolie que les autres autour d’elle, elle se sent différente à cause de sa beauté et cela peut peut lui causer du mal-être de différentes manières.

Être jolie a ses avantages et ses inconvénients, qui sont liés à l’apparence.

Les jolies femmes attirent davantage l’attention des autres et celles qui sont habituées à recevoir de l’attention et un traitement spécial en raison de leur apparence ont tendance à avoir une faible estime de soi, car elles peuvent penser qu’elles ne sont pas appréciées pour ce qu’elles sont.

La plupart des hommes les jugent plutôt en fonction de leur apparence et par conséquent, leurs réalisations et leurs accomplissements ne semblent pas les satisfaire autant.

Elles peuvent également se sentir tristes lorsque, pour une raison ou une autre, toute l’attention qu’elles étaient habituées à recevoir cesse. C’est aussi un énorme problème pour toutes les filles qui pensent qu’elles ne sont pas jolies.

Une partie de la douleur liée au fait de ne pas se sentir attirant provient des histoires que nous nous racontons sur ceux que nous jugeons beaux. Eux, les bienheureux, ne souffrent sûrement pas.

Elles, les déesses du corps, ont dû être épargnées par les problèmes auxquels nous (les autres mortels) nous heurtons.

Dans les palais de la beauté, les invitations en rendez-vous ne doivent pas cesser d’arriver, l’attention doit être constante, les options multiples, les partenaires proposés superlatifs et les louanges sans fin.

Aussi sceptiques que nous puissions être par ailleurs, nous avons du mal à concevoir qu’une jeune femme puisse être à la fois magnifique et très malheureuse.

D’où l’importance d’une expérience de pensée particulière, dans laquelle nous nous appliquons avec une intensité hors du commun à imaginer certaines des complexités qui pourraient accompagner la possession d’un visage et d’un physique avantageux.

Pour en savoir plus sur ce paradoxe d’actualité, installez-vous confortablement et poursuivez la lecture pour découvrir de quelle manière la beauté peut être une bénédiction, mais aussi une malédiction !

Cet article ne changera peut-être pas notre apparence, mais il peut nous rendre beaucoup plus satisfait(e)s de celle que nous avons.

Symptômes du syndrome de la belle femme

1. Le risque de ne pas avoir de caractère

une femme souriante qui parle à un homme

Le risque qu’une très belle personne n’ait rien à dire est très élevé, car depuis qu’elle a quinze ans, elle a rarement eu à entamer une conversation. Les autres ont toujours dû faire des blagues et développer des idées, juste pour le plaisir de voir une belle femme sourire.

Le silence gênant avec une belle personne est invariablement la faute – et la responsabilité – de la personne moins attirante des deux.

Il peut être difficile de développer une personnalité lorsque les autres ont en permanence envie de projeter une personnalité toute faite sur son physique avantageux.

Les belles personnes sont destinées à se faire dire qui elles sont bien plus qu’elles ne sont encouragées à se découvrir une identité intéressante.

Des soirées régulières en solitaire peuvent faire des merveilles pour la capacité à déterminer où l’on veut aller dans la vie et ce que l’on cherche vraiment – mais ces moments sont difficiles à trouver lorsque la foule sous le balcon ne se disperse jamais.

Les belles personnes sont rarement célibataires pendant plus de quelques mois ; c’est trop difficile de refuser sans cesse des gens. Elles ne font pas non plus face au rejet de manière sérieuse. Qui pourrait les quitter ?

Pourtant, c’est souvent au travers d’expériences amoureuses difficiles que nous atteignons la maturité. Les rebuffades nous obligent à développer des ressources compensatoires ; nous devenons plus forts, plus résilients ; nous apprenons la compassion.

Ce n’est pas la faute de la belle, mais elle peut finir par manquer d’imagination et, in extremis, être un peu gâtée.

2. Le manque de confiance

Au lit, une très belle fille se demande souvent : « Est-ce moi ou ma beauté dont il a vraiment envie ? ».

Elles veulent – bien sûr – être aimées pour l’ensemble de ce qu’elles sont, ceci dit, leur aspect extérieur est tellement marquant qu’il risque toujours d’éclipser tout le reste, car il ne peut être ignoré.

Elles peuvent vouloir être appréciées pour leur vision du roman français, leur loyauté envers leur sœur en difficulté, leurs opinions sur l’avenir de la gauche…

Cela dit, même lorsque les gens disent les bonnes choses, elles ne peuvent s’empêcher de craindre que rien de tout cela ne soit vrai, car cela semble logique.

3. Intimidation de la plaine

un homme et une femme souriants s'assoient à l'extérieur et parlent autour d'un café

Les très beaux se dressent pour découvrir que les personnes très intéressantes qui ne sont pas aussi belles sont terrifiées à l’idée de les approcher. Il peut être déconcertant de constater que l’on a cet effet.

La belle personne peut vraiment vouloir faire connaissance avec le type fascinant et tranquille dans le coin, mais cet être ordinaire ne peut pas imaginer qu’il puisse intéresser un dieu ou une déesse et émet donc une atmosphère défensive hostile qui écarte toute possibilité de remarque amicale.

Dans une autre vie, le simple et le joli pourraient souvent être amis, voire amants. Mais pas dans celle-ci.

Même si ce n’est pas tout à fait ce que veulent les belles personnes, les personnes avec lesquelles il est finalement le plus facile de se mettre en couple sont d’autres belles personnes ; les relations qui en découlent sont souvent assez silencieuses.

4. La présomption de stupidité

Les gens n’attendent pas de savoir. Leur imagination refuse tout simplement d’imaginer la très belle personne en train de décortiquer soigneusement une page de Platon ou d’analyser l’état de l’économie suédoise. Ils aiment l’idée que le beau soit résolument sombre.

Les humains ne peuvent pas être beaux et en même temps comprendre la physique nucléaire. Cela signifierait que trop de chance aurait atterri au même endroit.

Quel que soit le nombre de diplômes que l’on possède, quand on a un physique très attirant et agréable, la présomption d’idiotie ne disparaît jamais tout à fait.

5. Victime d’agressivité

Beaucoup de gens pensent que la chance a déjà assez souri à ces créatures magnifiques et qu’elles n’ont sûrement pas besoin d’autre chose, comme de la gentillesse ou de la compréhension.

C’est pourquoi les belles femmes peuvent faire l’objet d’une cruauté remarquable. Leurs peines et leurs chagrins n’ont aucun intérêt, leurs soi-disant « insécurités » attirent le mépris, elles sont comme les larmes d’un oligarque.

Certaines personnes peuvent même ressentir le besoin de montrer activement à ces beautés qu’elles n’ont rien de spécial – alors qu’elles n’ont jamais prétendu le contraire.

Les belles femmes deviennent des cibles sur lesquelles les autres (déçus) déversent leurs frustrations quant à l’injustice de la vie en général. Ceci semble alors comme un jeu équitable, car on suppose qu’elles sont déjà bien trop « riches » pour être blessées.

6. Une peur aiguë du vieillissement

Leur corps est idéal…pour l’instant. Or, c’est pourquoi vieillir terrifie particulièrement les très belles personnes. Hier, elles ont découvert une nouvelle ride. Leur genou gauche a commencé à grincer lorsqu’elles montent les escaliers.

Elles auront tellement plus à perdre lorsqu’elles deviendront enfin invisibles. D’être si haut, les fera tomber encore plus bas et le regret sera tellement plus profond.

Les conséquences du syndrome de la belle femme

Voici une liste des façons dont le syndrome de la jolie fille peut affecter profondément la vie d’une jeune femme :

1. Une image de soi-même compromise

une belle femme avec un chapeau sur la tête se tient dans la rue

Selon les faits principaux concernant le syndrome des jolies filles, les jolies filles ont du mal à gérer l’image de soi. Elles ont du mal à savoir ce qu’elles doivent attendre des gens et à ne pas se sentir trop sûres d’elles à cause de leur physique.

Elles peuvent même penser qu’elles ne devraient pas être traitées différemment et s’en sortir facilement dans certaines situations juste parce qu’elles sont jolies.

Par conséquent, on peut observer une faible estime de soi chez les filles qui souffrent du syndrome de la jolie fille. Être jolie peut être très préjudiciable.

2. Carrière

Les recherches suggèrent que les belles femmes ont plus de chances d’être sélectionnées lors d’un entretien que les personnes d’apparence moyenne, car elles ont l’air plus présentables que les autres.

Les opportunités spéciales pour les jolies filles leur font penser qu’il n’y a pas de réelle compétition et commencent à penser plus à elles-mêmes qu’aux autres.

Mais c’est ce qui se passe généralement lorsque vient une situation où l’apparence ne compte pas et où la seule chose qui compte, ce sont les qualités.

Le rejet peut bouleverser la vie des belles femmes et quand une jolie fille est licenciée, cela peut engendrer une grande dépression chez elle. Et ce n’est pas leur faute si elles attendaient mieux d’elles-mêmes parce qu’elles n’ont jamais touché le fond auparavant.

Ceci dit, tout arrive pour une raison et les rejets nous rendent plus forts et mieux préparés pour l’avenir, c’est pourquoi il est mieux de ne pas tomber dans la dépression au premier échec.

3. Relation amoureuse

une femme souriante avec un chapeau sur la tête est représentée

Il est évident que tout le monde souhaite que son partenaire l’aime pour ce qu’il/elle est et non pas seulement pour son physique avantageux.

Le syndrome de la jolie fille entraîne des problèmes relationnels pour les jolies filles, qui ont l’impression de ne pouvoir faire confiance à personne, car les gens veulent beaucoup leur parler, mais personne ne s’intéresse à leur personnalité.

Les gens ne cessent d’approcher les jolies filles, mais au bout d’un moment, les conversations qu’ils entament fatiguent les jolies filles, car elles ne parviennent pas à trouver de véritables connexions émotionnelles.

Il en résulte des problèmes de confiance et de solitude, car lorsqu’elles ont réellement besoin de quelqu’un, il n’y a personne.

Il devient alors difficile de se faire de vrais amis ou de trouver son âme sœur, et même les gens que vous considérez déjà comme vos amis commencent à vous détester parce qu’ils pensent que vous êtes supérieure à eux simplement parce que vous êtes jolie.

Les jolies filles finissent par avoir l’impression que les gens veulent les connaître, mais qu’en fait ils se fichent complètement de leur histoire !

4. Réseaux sociaux et autres technologies similaires

Aujourd’hui, le monde (et les États-Unis en particulier) se concentre beaucoup sur la beauté et fixe des normes pour les femmes. La télévision, les réseaux sociaux et même la presse écrite, d’ailleurs.

Chacune de ces plateformes présente l’image « idéale » de la femme. Les jolies filles sont les plus touchées par le syndrome de la femme trop belle à cause des réseaux sociaux, car elles ont l’impression de correspondre à une catégorie supposée idéale.

Mais, c’est là que commencent les problèmes, car les jolies filles s’habituent à l’attention qu’elles reçoivent en ligne et les commentaires méchants les dérangent profondément.

C’est pourquoi elles font des efforts pour maintenir leur beauté et parfois s’affament ou essaient de se maquiller pour cacher leur vrai visage. Ces commentaires méchants peuvent être plus dégradants qu’on ne peut l’imaginer.

Un autre effet négatif du syndrome de la jolie fille est que lorsque les jolies personnes veulent promouvoir leur travail, qu’il s’agisse d’art ou de poèmes, elles ne sont pas du tout autant appréciées comme elles le sont lorsqu’elles publient leur selfie.

Cela peut créer un manque d’estime de soi, car chacun veut se sentir digne de ses réalisations et non de son apparence.

5. La santé mentale

Certains parents s’inquiètent de l’avenir de leurs jolies petites filles, car dès l’enfance, elles commencent à comprendre les avantages d’être belles.

Ces parents craignent que leur enfant n’ait pas l’impression d’avoir droit à une vie meilleure sur la seule base de son visage et ils savent que la triste vérité est que la société les traitera différemment et les gâtera en leur accordant toute l’attention nécessaire.

Ceci dit, la vérité, c’est que les jolies femmes se sentent bien plus seules que le reste du monde, parce que les gens qui les entourent sont trop compétitifs et jaloux ou ont le préjugé qu’elles sont très populaires.

L’ego peut altérer toutes les relations et l’habitude des gens qui s’approchent peut empêcher les belles personnes d’engager la conversation même si elles meurent intérieurement d’envie de parler.

Comment faire face au syndrome de la jolie fille ?

une belle femme aux cheveux crépus rit

Être jolie peut être à la fois une bénédiction et une malédiction. Lorsque cela devient une malédiction, cela peut entraîner des troubles de la personnalité, comme le manque d’empathie ou le sous-développement de compétences à cause de l’attention qu’elles reçoivent gratuitement.

D’ailleurs beaucoup de gens supposent que, si une fille est jolie, il est évident qu’elle est idiote. Ces stéréotypes sont encore renforcés par la représentation de ces personnages dans les films ou les séries télévisées.

Bien qu’il y ait eu un changement sur ce point de vue sexiste, et que de nos jours il y a de plus en plus de films et de séries télévisées centrés sur les femmes fortes et à succès, plus d’autonomisation de ce type devrait avoir lieu.

La première ligne de l’article dit que le miroir sur le mur qui est le plus beau de tous devrait être remplacé par si vous voulez changer le monde, commencez par l’homme dans le miroir !

Il faut que cela cesse au niveau personnel et que toute la société réfléchisse avant de traiter les gens différemment ou de juger quelqu’un sur la base de son apparence. La beauté extérieure s’estompe mais un bon cœur reste.

Comment se comporter avec une femme « trop belle » ?

1. Ne la complimentez pas sur sa beauté

un homme et une femme s'assoient l'un à côté de l'autre et parlent

On le lui a certainement déjà dit un nombre incalculable de fois. Elle sait qu’elle est belle.

Les compliments « marchent » avec la plupart des gens parce que la plupart des gens ne reçoivent pas assez de compliments, d’éloges ou de commentaires positifs de quelque sorte que ce soit.

Or, les belles femmes ne sont pas comme la plupart des gens ; elles reçoivent des compliments incessants même lorsque ces éloges ne sont pas justifiées.

Les femmes trop « canons » ne sont pas stupides. Si vous la complimentez, elle pensera que vous êtes comme tous les autres et que vous essayez juste de lui passer de la pommade pour qu’elle vous apprécie davantage.

Mais, cela ne marchera pas ! Le compliment ne fera que la faire s’apprécier davantage. Si vous êtes gentil avec la plupart des gens, ils vous aimeront davantage.

Si vous êtes gentil avec les personnes atteintes du syndrome de la belle femme, elles n’auront pas une meilleure opinion de vous, mais d’elles-mêmes. Votre gentillesse ne fera que renforcer l’image qu’elles ont d’elles-mêmes. Voyez-vous un modèle ici ?

2. Réfléchissez-y à deux fois avant de la complimenter de quelque façon que ce soit

Je ne dis pas non plus qu’il ne faut jamais le faire ; peut-être vient-elle de passer trois heures à ratisser les feuilles de la pelouse d’un voisin âgé ? Si c’est le cas, vous pouvez la complimenter sincèrement.

Cependant, comme les belles femmes peuvent être très égocentriques, il est peu probable qu’elles aient besoin d’un tel compliment. Ne pensez pas que vous pouvez éviter la question du compliment en lui disant qu’elle est intelligente, gentille ou drôle au lieu d’être belle.

Elle reçoit de tels compliments (et des dizaines d’autres) en permanence. Elle interprétera ces compliments comme « Oui, je suis intelligente… et belle aussi. C’est juste parce que tu me veux, comme tous les autres. Rejoins la foule et rejoins mon fan club. »

3. Envisagez judicieusement de lui faire des critiques

un homme et une femme discutent

Elle n’a pas l’habitude de recevoir ce qui ressemble de près ou de loin à une réprimande, alors lui en donner une pourrait la déconcerter. Elle pourrait même essayer de gagner votre approbation d’une manière ou d’une autre.

Elle a l’habitude d’être félicitée, et non critiquée, alors elle pourrait tenter de rétablir l’ordre naturel et vous ramener sur la bonne voie en vous montrant à quel point elle est merveilleuse en étant gentille avec vous.

Si elle essaie de se mettre en valeur de cette manière, n’oubliez pas qu’elle le fait uniquement pour nourrir son ego.

4. Ne supportez pas ses conneries

Elle a l’habitude de faire tout ce qui lui plaît et de voir le monde se conformer à elle.

Elle peut être capricieuse, difficile et prima donna – bien sûr, elle est belle – mais elle veut que vous pensiez que vous feriez mieux de ne pas pousser un cri si elle vous donne du fil à retordre et elle le fera.

Ne faites pas l’erreur de jouer le jeu selon ses règles. La plupart des gens font de leur mieux pour se prosterner devant elle, mais elle considère ces gens comme ses larbins. Des gens sans intérêt. Elle est une princesse, ils sont le prolétariat.

Si vous tenez bon, elle ne pensera pas que vous êtes comme tous les autres. Elle pourrait même vous accorder un minimum de respect.

5. Ne vous sentez pas mal si elle vous envoie balader

Voulez-vous vraiment traverser la vie avec une personne qui n’aime qu’elle-même ? Si vous êtes si susceptible de vous laisser mener par le bout du nez par la beauté, voici un aperçu de ce que pourrait être votre avenir : Après 20 ans de mariage, votre femme, autrefois séduisante, fait son âge, mais votre jeune secrétaire est très tentante.

Vous divorcez donc de votre femme, ou elle divorce de vous. C’est mauvais pour vos enfants, et votre niveau de vie en prend un coup. La moitié de tout – disparue !

Avec moins d’argent, vous avez moins de chances de réussir avec d’autres belles femmes, car la plupart d’entre elles préfèrent qu’on leur apporte l’argent sur un plateau d’argent.

6. Faites de votre mieux pour éduquer les autres sur le syndrome de la belle femme

Tout le monde – y compris les belles femmes – se porterait mieux si ce syndrome n’existait pas. Le syndrome de la belle femme n’est que l’une des conséquences pathologiques de notre glorification excessive de la beauté, qui permet aux belles femmes de nous dominer.

Le seul pouvoir que les jolies femmes ont, c’est celui que nous leur donnons. Si nous les traitions de la même manière que tout le monde, elles seraient obligées de se mettre autant au travail que les autres, car l’époque des repas gratuits est révolue.

Elles seraient obligées de travailler plus dur, de faire plus d’efforts, d’étudier davantage, d’apprendre plus, d’avoir plus de succès et de contribuer davantage à la civilisation au lieu d’être de parfaits preneurs.

Il s’agirait de vos meilleures amies, voisines et conjointes. Elles seraient de meilleures personnes. Lorsque les gens obtiennent les choses trop facilement, cela entrave leur développement personnel et contrarie leur potentiel.

Les personnes atteintes du syndrome de la belle femme ont tendance à tout obtenir trop facilement, de sorte qu’elles ne réalisent jamais leur véritable potentiel.

Le remède contre le cancer ou la solution à la crise énergétique aurait pu être inventé par une belle femme, mais elle était trop occupée à se laisser porter par la vie pour transpirer. Qui paie donc pour ce potentiel gaspillé ? Nous le payons tous.

Même si vous êtes une femme qui n’est jamais personnellement impliquée avec une très belle femme, votre vie sera affectée par ce syndrome. Pensez aux millions de femmes atteintes du syndrome de la belle femme qui sont actuellement en vie ou qui ont déjà vécu.

Dans un groupe aussi important, il a dû y avoir quelques génies au potentiel énorme, mais combien de belles femmes gagnent un prix Nobel ou inventent quelque chose de particulièrement utile ? Pas beaucoup, et c’est vraiment dommage.