Nombreuses sont des personnes qui souffrent des crises de nerfs. Ces troubles touchent en particulier les adolescents et les jeunes femmes, mais les hommes n’en sont pas moins protégés. Chacun peut donc être ou devenir victime d’une crise nerveuse.

L’homme moderne est exposé à de nombreux stress qui sont la cause la plus fréquente de ces crises.

Donc, si vous souffrez également d’une crise de nerfs, d’anxiété, d’une crise d’angoisse, des attaques de panique ou d’un autre trouble psychique, sachez que vous n’êtes pas le/la seul/e !

Dans les paragraphes suivants, on définira d’abord ce trouble et on parlera de ses causes et symptômes les plus courants.

Notre objectif sera de vous aider à les reconnaître et à en prendre soin pour éviter certains problèmes mentaux majeurs.

Qu’est-ce qu’une crise de nerfs ?

la blonde triste déprimée s'accroche hystériquement à sa tête

La crise de nerfs est aussi appelé la crise nerveuse ou l’état d’agitation aiguë et elle désigne une détresse psychologique souvent à court terme.

Elle se manifeste brusquement et elle est souvent mêlée avec la dépression et l’anxiété. La personne qui en souffre ainsi devient violente et représente une menace pour son entourage.

Ce trouble se manifeste par des cris, des hurlements, des pleurs, etc. Les psychologues l’appellent aussi « un état de nervosité permanente. » Dans la plupart des cas, il est causé par une surcharge émotionnelle.

Certaines personnes sont plus sensibles à ce type de crises. Il s’agit des personnes avec un terrain favorable, comme par exemple celles qui présentent des troubles du sommeil, des troubles alimentaires ou de celle qui sont soumises à une intense fatigue ou à un stress énorme.

Il faut savoir que la colère et la nervosité représentent des sentiments universels. Mais, mal maîtrisées, elles peuvent avoir des conséquences catastrophiques.

Elles peuvent également mener à des actions démesurées et peuvent causer une agressivité qui est disproportionnée par rapport à l’élément déclencheur.

Quelles sont les causes principales d’une crise de nerfs ?

la fille triste aux cheveux roux tient son visage avec ses mains

Les causes d’une crise de nerfs sont très variées. Voici celles qui sont les plus courantes :

• Une étude de 1996 montre que des problèmes liés à la famille, tels que le divorce de ou la séparation matrimoniale, ont contribué à 24 % des crises de nerfs. La même étude a montré que des problèmes au travail ou à l’école ont contribué à 17 % des cas, et des problèmes financiers à des 11 % des cas.

• Une autre étude montre que la crise de nerfs apparaît souvent chez des personnes chez qui les émotions ne sont pas suffisamment développées. Il s’agit de personnes qui ont toujours été obligées de prendre tout sur elles et qui n’expriment presque jamais leurs émotions. Par conséquence, un jour elles explosent à cause d’un trop plein d’émotions. D’après cette étude, il est d’une importance primordiale d’apprendre à exprimer ses émotions !

• Certaines psychologues trouvent que ces troubles explosifs sont plus fréquentes chez les hommes jeunes et chez les personnes qui utilisent des substances psychotropes (alcools ou drogues). Ils considèrent également qu’une crise de nerfs peut être causée par le stress, la fatigue ou le confinement ; c’est-à-dire quand on ne peut pas échapper à une situation.

• Certaines personnes sont naturellement plus vulnérables aux émotions que d’autres. Elles sont plus sensibles aux choses internes ou externes et ainsi elles réagissent plus vite et plus fort dans de différentes situations. Elles se caractérisent par une énorme perte de contrôle. De plus, elles ont du mal de revenir à un état normal et cela peut leur présenter un grand problème !

• Chez certaines personnes, derrière les crises de nerfs et ou derrière une attaque de panique se cache très souvent l’orgueil. En effet, ces personnes ont besoin de toujours avoir raison et ne permettent pas d’être corrigées. Ainsi, elles deviennent victimes de leurs propres frustrations.

• D’autres causes principales d’une crise nerveuse sont : la perte d’une être proche, un échec professionnel comme une perte d’emploi, une difficulté à retrouver du travail, de sérieuses difficultés financières, etc.

Les symptômes principaux d’une crise de nerfs

la fille est assise sur le lit et tient son ventre

Il existe un grand nombre de symptômes d’une crise de nerfs. Même si les symptômes de ce nervous breakdown (comme on appelle d’ailleurs la crise de nerfs aux États-Unis) peuvent varier d’une personne à l’autre, on vous propose ci-dessous de découvrir ceux qui sont les plus courants.

Voici d’abord quelques symptômes physiques de la crise nerveuse :

• Une douleur physique permanente, des maux de tête, des maux de ventre, la constipation, la diarrhée ;

• Des battements de cœur irréguliers, une sensation de poids sur la poitrine, un souffle rapide ;

• Une transpiration forte, des muscles crispés, des étourdissements, des tremblements, un sentiment d’épuisement profond.

Tous ces signes physiques représentent en effet une réponse de l’organisme au stress.

Les symptômes psychologiques de la crise nerveuse sont les suivants :

• Des troubles du sommeil :

L’un des premiers symptômes de la crise de nerfs peut être l’insomnie ou un excès de sommeil, ainsi qu’une fatigue inhabituelle. Cela peut aussi causer des trous de mémoire et une perte de poids.

Le psychiatre Jean Cottraux qui travaille pendant des années sur cette question, constate que le manque de sommeil et l’épuisement émotionnel et physique qui en résulte présentent la première phase du burn-out.

Le manque de sommeil peut aussi causer une baisse de la libido, de l’enthousiasme et de l’envie à accomplir des objectifs quotidiens.

un homme déprimé est assis dans la salle à manger

• Une irritabilité aiguë :

Vous avez probablement entendu parler d’un cas où un homme a été littéralement débarqué d’un avion parce qu’il ne pouvait pas contrôler sa colère.

Des personnes qui souffrent d’une crise de nerfs sont généralement incapables de se contrôler. Elles se sentent incomprises, bafouées, victimes d’une injustice.

Elles deviennent irritées à la moindre chose, comme par exemple être pris dans un embouteillage sur le chemin du travail ou de l’aéroport.

Elles sont incapables de gérer la colère et la rage qu’elles ressentent et souffrent d’impulsivité face aux événements.

• Un changement d’appétit :

Lors d’une crise de nerfs, l’hormone du stress – le cortisol, peut déclencher chez certaines personnes des envies d’aliments gras et caloriques.

D’autre côté, dans la même situation, il y a des personnes qui n’ont aucune envie pour manger.

Des personnes souffrant d’une crise nerveuse ne prennent généralement pas soin d’elles-mêmes. Elles mangent des aliments malsains ou ne mangent pas du tout.

Elles n’ont presque aucune motivation et ne s’occupent pas de leur bien-être.

• Une confusion profonde :

Les symptômes cognitifs sont aussi présent lorsqu’on souffre d’une crise de nerfs. Il s’agit d’abord de la confusion, de l’incapacité à maintenir l’attention envers les stimulations externes, c’est-à-dire de la difficulté de se concentrer.

Ensuite, d’autres troubles cognitifs peuvent être présents, comme par exemple ceux-ci : la désorganisation de la pensée, l’obnubilation de la conscience, certaines anomalies de la perception (illusions ou hallucinations), la désorientation temporo-spatiale, la non reconnaissance des personnes de l’entourage, etc.

un homme déprimé est assis et tient des lunettes dans sa main

• Une anxiété et une dépression profondes :

En cas de stress chronique, l’anxiété et la dépression sont très répandues.

La crise de l’anxiété se caractérise par une attente plus ou moins consciente d’un danger ou d’un problème à venir.

Des personnes qui en souffrent ont alors une vision du monde marquée par l’anxiété, prévoyant toujours le pire. Pour elles, le moindre problème du quotidien peut devenir une affaire compliquée.

La personne anxieuse devient ainsi fatiguée, irritable, a du mal à se concentrer et se sent incapable de contrôler les situations qui se sont présentées.

Des symptômes physiques de l’anxiété sont : des palpitations cardiaques, des tensions musculaires, une sensation d’étouffement, des sueurs, des bouffées de chaleur ou de froid, des insomnies, un sentiment de boule dans la gorge ou dans l’estomac, etc.

Des personnes souffrant d’une crise nerveuse peuvent également souffrir d’un sentiment d’anxiété.

D’autres causes de l’anxiété peuvent être : un épuisement psychique et physique, une maladie ou un décès dans la famille, une nouvelle étape de vie, une expérience négative, des affections psychiques telles que la dépression ou la schizophrénie.

La dépression est une maladie qui se caractérise par une grande tristesse, un mal-être profond, un sentiment de désespoir, une perte de motivation, des troubles alimentaires ou du sommeil, des pensées morbides et l’impression de ne pas avoir de valeur en tant qu’individu.

une femme déprimée debout près de la fenêtre

Les causes principales de la dépression peuvent être :

– Une certaine composante génétique ;

– Un déséquilibre de certains neurotransmetteurs chez certaines personnes (comme par exemple la sérotonine) ;

– Des mauvaises habitudes de vie (alcoolisme, tabagisme, peu d’activité physique, etc.) ;

– Des conditions de vie, telles que des conditions économiques précaires, le stress, l’isolement, etc. ;

– La perte d’un proche, la perte du travail, un divorce, une maladie, des traumatismes vécus dans l’enfance, etc.

• Une crise d’angoisse :

La crise d’angoisse ou l’attaque de panique est une des manifestations possibles des troubles anxieux. Elle apparaît de façon brutale et peut durer de quelques minutes jusqu’à quelques heures.

La personne qui en souffre va ressentir une peur intense et tous les autres symptômes qui sont liés à l’anxiété.

Des crises de peurs de temps en temps ne doivent pas vous inquiéter. Mais, si ces crises reviennent souvent et sans une raison précise, elles peuvent représenter un état anxieux sérieux qui peut gravement nuire à votre vie quotidienne.

un homme déprimé pense

• Une crise de colère :

Bien que la colère a été moins étudié que d’autres troubles, tels que l’anxiété ou la dépression, elle représente aussi l’un des symptômes de la crise nerveuse.

Il existe de différents comportements qui peuvent être provoqués par la colère. Il s’agit d’abord de comportement défensif qui se produit après une agression.

Ensuite, on a le comportement agressif prémédité, qu’on voit chez les psychopathes et qui représente un état pathologique. Enfin, on a le comportement impulsif, impossible de maîtriser et qui est aussi pathologique.

On peut constater qu’il existe de nombreux symptômes physiques et psychologiques de la crise nerveuse. Ils sont tous interdépendants.

Des personnes qui souffrent d’une telle crise présentent en général plus de trois des symptômes ci-dessus.

Par conséquent, il est très important que, s’il y a quelqu’un dans votre environnement qui souffre des troubles mentaux, vous puissiez d’abord les reconnaître. Ce n’est qu’alors que vous pourrez vraiment aider la personne en question.

Crise de nerfs : Comment aider au mieux ceux qui en souffrent ?

la brune hystérique hurle de façon déprimante et tient sa tête avec ses mains

Que l’installation des symptômes d’une crise de nerfs soit rapide ou pas, on doit intervenir et aider la victime au plus tôt.

On veut tous aider quelqu’un qui souffre d’un trouble psychique, mais dans ces moments difficiles on ne sait pas quoi faire et quoi dire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon d’aider une victime d’une crise nerveuse, on a préparé des stratégies bien précises pour vous.

• Que devriez-vous dire pour aider la victime ?

Voici quelques questions que vous pouvez poser à une personne qui souffre de crise nerveuse :

« Y a-t-il quelque chose qui te tracasse ? »

« Est-ce qu’il y a quelque chose qui peut t’aider à te sentir mieux en ce moment ? »

« Veux-tu en parler à quelqu’un ? Je pourrais t’accompagner si tu le souhaites. »

« Tu ne sembles pas être toi-même ces temps-ci. As-tu envie ou besoin de parler ? »

Pour aggraver un état d’agitation, il est important de parler et d’écouter attentivement la victime. Il vous faut surtout rester calme pendant que vous parlez avec lui/elle et faire preuve de plus d’écoute que de conseils.

Vous devriez apporter du soutien à la victime et discuter sans la juger.

• Que devriez-vous faire pour aider la victime ?

un homme déprimé est allongé pour parler à un psychologue

– Vous informer auprès d’un médecin ou d’un psychologue, dans des livres qui traitent des maladies psychologiques ou sur les réseaux sociaux ;

– Être disponible en personne, par téléphone ou par SMS et écouter ce que la victime raconte avec patience ;

– S’abstenir de faire des reproches, de rire ou de se moquer ;

– Soutenir et encourager la personne dans ses efforts pour guérir et la soutenir à persister dans ses efforts ;

– Si besoin, accompagner la personne chez un psychologue ou aux urgences ;

– Aider la personne à s’exposer à ce qui provoque la crise de nerfs chez elle ;

– Utiliser certaines techniques afin de l’aider à se calmer ;

– Être capable de reconnaître vos propres limites et ne pas perdre l’espoir.

Pour éviter de subir de nouvelles crises de nerfs, il est important de changer ses croyances et ses habitudes de penser.

Les croyances, ce sont les petites voix intérieures qui nous poussent à rester calme ou à nous énerver. Il vous faudra alors savoir enlever celles qui sont négatives.

Certaines personnes ont pris habitude de se mettre dans un état d’esprit nerveux. Il est important qu’elles agissent sur le subconscient de la bonne manière pour que le calme devienne une nouvelle habitude chez elles.

Bien sûr, ces objectifs ne sont pas faciles à atteindre. C’est pourquoi la personne qui souffre d’une crise nerveuse doit absolument chercher de l’aide professionnelle.

Grâce à l’aide d’un psychologue ou d’un psychiatre il leur sera plus facile de prendre en charge des problèmes émotionnels et comportements complexes.

Quels Sont Les Symptômes Principaux D'une Crise De Nerfs ?