Je soutiens la diversité des types relations humaines et l’amitié est un type de relation qui, à mon sens, n’est pas assez glorifiée ni valorisée socialement.

Pourtant, les amis, les amies, les meilleures amies, les meilleurs amis – appelez-les comme vous le voudrez- sont là dans les moments difficiles, dans les mauvais moments pour remonter le moral et redonner de la bonne humeur.

C’est avec les ami.e.s qu’on peut avoir les meilleurs souvenirs. Les ami.e.s sont là à chaque étape de la vie, iels sont les témoins vivant.e.s des aléas de la vie.

Une belle manière de les remercier et de leur exprimer les plus beaux sentiments est de leur écrire un long texte ou un court texte.

Et pas besoin d’attendre de leur écrire pour leur souhaite un joyeux anniversaire !

Repensez à tous les fous rires que vous avez eu ensemble, à tout ce que vous partagez de votre vie privée avec vos ami.e.s et vos meilleur.e.s ami.e.s ! Repensez à votre ami d’enfance et ouvrez votre coeur par l’écriture.

Nul besoin de réciter de belles citations toutes faites ou de rédiger un super long texte, il suffit de lui écrire avec sincérité, avec les mots justes et un grand coeur.

Il n’existe donc pas de texte-type ou de texte-modèle à copier. Faites-vous confiance et lancez-vous dans l’écriture !

Je me lance moi-même en toute spontanéité dans l’écriture d’un texte à une amie que j’aime et que je connais depuis l’adolescence.

Ame-sœur ou non, je lui exprime par le texte ci-dessous la chance et la joie singulière que je ressens de l’avoir dans ma vie.

Lettre à ma très chère amie

fille écrivant dans un carnet à la maison

Ma très chère amie,

Cela fait un petit baille que je ne t’ai pas écrit de lettres.

Il fut un temps où on s’envoyait fréquemment des cartes postales pendant nos voyages. Ça faisait partie de notre mode de communication.

Et c’était toujours une grande joie de recevoir tes cartes postales ! Il faut dire qu’elles me manquent beaucoup de nos jours.

J’en suis très nostalgique.
Maintenant nous avons ” grandi “. Nous vivons dans des pays différents, à cinq heures de vol l’une de l’autre.

Nous communiquons brièvement pas Messenger mais chacune à sa vie bien remplie et je ne t’attends que le moment annuel ou bi-annuel de te revoir.

Cette année, les coronavirus a annulé mes plans de voyages et nous ne nous sommes pas vues.

Nous nous sommes rencontrées au collège, nous avions 13 ans ou 14 ans. Nous nous étions retrouvées dans la même classe entre la 5ème et la 3ème.

Et pendant ces années, nous étions presque tout le temps exclusivement ensemble toutes les deux au collège.

Nous ne nous voyions pas à l’extérieur pendant le collège mais notre temps passé ensemble dans le collège était très précieux pour moi.

Il nous est arrivé quelque chose de très intéressant alors même qu’on avait commencé à se fréquenter.

Tu es celle qui m’a sauvé dans des moments où je ne me reconnaissais plus dans les autres. Avec toi je pouvais rester fidèle à moi-même.

On partageait une grande curiosité pour l’étranger, un ras-le-bol du local… On passait notre temps à rêver d’un ailleurs, un autre endroit que notre ville, un autre endroit que notre collège, d’autres personnes que celles autour de nous…

des amies qui s'embrassent à l'extérieur

Ça me fait beaucoup sourire quand j’y repense et j’adore y repenser encore et encore. Je me dis que j’ai eu beaucoup de chance de t’avoir pendant cette période de ma début de vie adolescente.

Je t’avoue aujourd’hui que ça m’avait déchiré le coeur de nous voir fréquenter des lycées différents après le collège. Je savais que ça n’allait plus être pareil.

D’ailleurs, pendant les trois années du lycée nous ne nous sommes pas vues une seule fois ou alors peut-être par hasard dans notre ville, alors que chacune était de sortie de son côté.

D’un autre côté, je sentais qu’il y avait une connexion forte entre nous et que le fait de ne plus se fréquenter n’était pas grave du tout.

Je savais que je n’allais jamais te perdre comme amie malgré le silence et la distance.

Ce n’est pas pour rien que c’est ainsi. L’histoire personnelle de chacune nous rapproche. Nos origines. Notre façon d’avoir vécu le collège. Notre positionnement l’une par rapport à l’autre.
J’aime comment notre relation a évolué.

À partir des études supérieures, nous avons recommencé à nous voir. Tout ce temps nous a laissé vivre nos propres expériences, bonnes et mauvaises, et nous nous sommes retrouvées pour partager ce que nous étions devenues.

J’étais tellement heureuse de te revoir plus souvent. J’étais heureuse de faire à nouveau partie de ta vie de façon plus stable.

En nous retrouvant, nous nous sommes redécouvertes, chacune avec notre parcours singulier, avec nos différences, nos nouvelles aspirations, nos nouveaux rêves…

Nous avons toujours très peu voire à peine parler de sexualité. Je crois que j’ai toujours beaucoup aimé ta pudeur. Pudeur que je n’avais pas moi-même. Je ne l’ai d’ailleurs toujours pas.

Évidemment, nous nous sommes racontées nos histoires d’amour, nos attractions physiques pour un tel ou un tel, et j’ai toujours adoré partager des potins avec toi.

La façon dont on discute, dont on partage des choses, je ne la vis avec personne d’autre qu’avec toi.

des amies qui parlent dans la nature

J’aime tes points de vue, La manière dont tu rationalises les choses – moi qui suit très passionnelle !

J’aime la façon avec laquelle les discussions les plus sérieuses deviennent légères avec toi.

C’est à mon sens très beau que je puisse ressentir tous ces sentiments et toutes émotions positives vis-à-vis de toi alors même que nous n’avons pas passé beaucoup de temps ensemble.

Mais chaque fois, les moments passées avec toi sont un réel plaisir. Ta présence de rassure beaucoup et me remplit de joie.

J’ai de nombreux bons souvenirs avec toi. Parler avec toi me fait toujours un grand bien et j’aimerais t’en remercier.

Jusqu’à aujourd’hui tu es toujours très présente dans ma vie. Tu as d’ailleurs toujours été très présente, même en silence.

Tu as connu toutes les périodes de ma vie. Peut-être les plus difficiles pour moi car dans ces moments j’ai eu à chaque fois tout ton soutien.

J’aime qu’on soit différentes mais similaires. Dans notre différence, je puise beaucoup d’inspiration.

Malgré la pudeur, les tabous peut-être, je sais que je peux te faire confiance et tout partager avec toi.

Lorsque tu es venue me rendre visite l’année dernière, tu as ramené avec toi notre amitié et j’ai pu revivre l’unicité de notre relation.

Nos longs petit-déjeuners me manquent, nos longs dîners me manquent, nos longues balades me manquent, nos conversations me manquent, t’écouter me raconter tes aventures me manque, t’écouter me donner tes avis me manquent, notre intercompréhension me manque…

Ma très chère amie, je ne peux pas résumer ce que tu es pour moi dans une lettre, ni même dans des mots.

Je suis tellement reconnaissante de notre rencontre, de la façon dont notre relation s’est solidement construite.

Je te remercie pour le respect, pour la tolérance, pour tout le partage qu’il y a entre nous.

Je n’ai qu’une hâte : celle de revivre des moments ensemble et de continuer à partager de la façon dont nous avons toujours naturellement procédé.

Texte Meilleure Amie : Célébrez L'amitié !