L’année passée a parfois eu l’air d’un enfer. Mais maintenant, je comprends que ça en valait la peine.

Toute la douleur, tous les obstacles et tous les défis qu’elle m’a envoyés en valaient la peine.

Et vous savez pourquoi ? Parce que si 2018 m’a fait souffrir, elle m’a aussi appris quelques leçons précieuses.

Surtout, elle m’a montré que j’avais la force de renaître de mes cendres et que rien ne pouvait me briser.

1. À pardonner

La première chose que 2018 m’a apprise, c’est l’importance du pardon. Mais je ne l’ai pas appris de la manière douce.

Non, j’ai dû vivre des mois dans la rancœur avant de réaliser que parfois, il suffisait d’accepter les excuses que l’on n’avait pourtant jamais reçues.

Et ce n’est pas pour la personne qui nous a fait du mal qu’il faut le faire – mais pour son propre bien, parce que c’est le seul chemin possible vers la libération.

2. On est son propre héros

Avant cette année, j’aurais juré pouvoir toujours compter sur au moins cinq personnes.

Mais quand les difficultés apparaissent, la réalité est souvent tout autre.

2018 m’a appris que l’on était toujours seul, peu importe le nombre d’amis ou de membres de la famille que l’on compte.

Ce sont des personnes capables d’être là pour vous et de vous donner un coup de main, mais en fin de compte, nous sommes les seuls capables d’affronter nos démons.

Et les seuls capables de les défaire, sans l’aide de personne.

3. La perfection n’existe pas

J’ai longtemps aspiré à être parfaite. J’ai toujours fait de mon mieux pour que mes relations avec les autres soient parfaites.

Et puis j’ai réalisé que la perfection n’existait pas et que l’on ne pouvait jamais satisfaire tout le monde, malgré nos efforts.

J’ai compris que la seule chose que je pouvais faire, c’est de devenir la meilleure version de moi-même.

J’ai appris à aimer mes imperfections, parce que sans elles, je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui.

4. Dans la vie, les gens vont et viennent

Après avoir compris, que je ne pouvais pas vraiment compter sur les autres, j’ai accepté le fait que dans la vie, les gens vont et viennent …

Malgré nos efforts pour les garder. Et je ne peux rien y changer.

La vérité, c’est que même si l’on aime quelqu’un de tout notre cœur et si l’on est sûr de lui, il y a toujours une possibilité qu’il nous préfère quelqu’un d’autre.

Il n’y a toujours une possibilité qu’il s’éloigne de nous, au moment où l’on s’y attend le moins.

Mais savez-vous ce qui est bien dans tout ça ? C’est que même quand quelqu’un nous abandonne, la vie continue.

Il n’y a personne sans qui vous ne pouvez pas vivre – je vous le garantie.

5. On peut tout donner à quelqu’un et ne rien recevoir en retour

Une autre des choses difficiles que 2018 m’a apprises, c’est que tout ce que l’on donne ne nous est pas forcément rendu.

On peut faire tous les efforts du monde pour une relation, sans que l’autre n’en fasse un seul.

On peut donner tout son amour à un homme qui ne nous aimera jamais.

On peut faire des sacrifices pour quelqu’un qui ne lèvera jamais le petit doigt pour nous.

2018 m’a appris à ne rien attendre de personne, si ce n’est de moi-même. Elle m’a appris que certaines personnes ne m’apprécieraient jamais, malgré tout ce que je pourrais leur donner.

Mais elle m’a aussi appris qu’avoir le cœur sur la main n’était en rien stupide.

Ce sont les autres qui devraient avoir honte de leur manière de me ‘remercier’ et ils en sont les seuls responsables.

Ce sont les autres qui devraient avoir honte de leur manière de me ‘remercier’ et ils en sont les seuls responsables.

6. Tout le monde n’a pas bon cœur

Quand on est aimant et attentionné, on s’attend à ce que tout le monde soit pareil. Bêtise !

Tout le monde n’a pas bon cœur, tout le monde ne nous veut pas que du bien et tout le monde n’est pas armé de bonnes intentions. Et malheureusement pour moi, je l’ai appris à mes dépens.

La vérité, c’est qu’il existe des gens toxiques qui profiteront de vous, des gens qui vous briseront le cœur, sans même réfléchir aux conséquences et des gens qui utiliseront vos faiblesses contre vous.

Alors, plutôt que de vous demander pourquoi les gens vous font du mal et quelles sont leurs raisons, acceptez-les pour ce qu’ils sont et fuyez avant qu’il ne soit trop tard.

7. Les gens ne changent pas

2018 m’a appris que l’amour ne peut pas changer les gens, à moins qu’ils ne le décident d’eux-mêmes.

Et même s’ils changent, les traits essentiels de leur personnalité restent les mêmes.

Vous pouvez leur donner tout votre amour, vous pouvez faire tous les efforts du monde et vous dévouer entièrement à quelqu’un ; ce quelqu’un ne deviendra jamais la personne que vous voulez qu’il soit.

Alors, plutôt que de gâcher des années pour quelqu’un avec qui vous n’êtes pas compatible, acceptez-le pour ce qu’il est ou allez-vous-en.

8. On ne peut pas sauver quelqu’un qui ne veut pas être sauvé

Chaque fois que l’on essaie de sauver quelqu’un qui refuse de l’être, le seul résultat possible est celui-ci : finir dans les mêmes ténèbres que lui.

Vous ne pouvez pas guider quelqu’un vers la lumière, si ce n’est pas le chemin qu’il souhaite prendre.

Croyez-moi – je l’ai appris en suivant mon propre exemple.

9. L’amour n’est pas toujours suffisant

L’une des choses les plus douloureuses que m’a apprises l’année précédente, c’est que parfois, l’amour n’est pas suffisant.

Oui, l’amour est une chose merveilleuse mais malheureusement, il n’est pas tout-puissant, même si l’on aimerait qu’il le soit.

Je sais que c’est difficile à accepter, mais il faut affronter la dure réalité : on n’est pas compatible avec tout le monde.

Certaines personnes ne sont pas destinées à être ensemble, malgré tout l’amour qu’elles se portent.

10. Il faut parfois se briser avant de renaître

Une autre des choses que j’ai apprises en 2018, c’est que parfois, Dieu ne vous brise que pour pouvoir ensuite vous réparer.

Parfois, il faut s’émietter pour avoir une chance de se reconstruire.

Parfois, on a besoin d’affronter beaucoup de choses, avant de comprendre ce qui compte vraiment dans la vie.

Et c’est exactement ce qui m’est arrivé. Même si au départ, je n’y croyais pas, j’ai fini par réaliser que tout arrive pour une bonne raison et pour notre plus grand bien.

Toutes les cicatrices que 2018 m’a laissées sont précieuses et toutes les douleurs que j’ai vécues ont participé à faire de moi la femme que je suis aujourd’hui.