Skip to Content

Les Parents Des Années 80 Étaient-Ils Vraiment Plus Détendus ?

Les Parents Des Années 80 Étaient-Ils Vraiment Plus Détendus ?

Les mères d’aujourd’hui ont plus de préoccupations que nos mères à l’époque où elles nous élevaient. L’été signifiait que l’école était terminée et que nous devions rester à l’extérieur pour jouer et laisser nos mères tranquilles. À notre grand regret, ce n’est plus le cas ! D’ailleurs, les enfants ne s’inquiètent même pas de cette option.

Être parent aujourd’hui est tellement différent. Entre la crème solaire, la sécurité à la piscine et le temps passé devant un écran, tout est assorti de limites. Et tout semble exiger une surveillance intense. Même les limites du temps d’écran insistent pour que les parents regardent les programmes avec leurs enfants et discutent de leur contenu de manière constructive.

Dans les années 80 ? Pas tant que ça ! La télé servait à faire taire les enfants, mais il valait mieux qu’ils sortent de la maison et qu’ils fassent quelque chose.

Notre monde actuel est différent

deux enfants jouant sur une balançoire

On n’est plus dans les années 80. Les choses sont différentes pour les mamans maintenant. Vous pouviez envoyer vos petits chéris jouer dehors et ensuite les oublier. On n’attendait pas de vous que vous les divertissiez toute la journée.

Vous n’aviez pas à craindre que quelqu’un appelle les flics parce que vous les aviez laissés seuls dans la voiture. Vous n’aviez pas la pression d’être la mère parfaite et d’avoir un emploi à temps plein. Nous sommes débordés et surchargés de travail. Nous faisons de notre mieux. Votre jugement n’est pas utile. Vous n’étiez pas une mère parfaite et vos enfants n’étaient pas parfaits. Vous oubliez juste à quel point c’est difficile.

Alors, la prochaine fois que vous aurez envie de juger une jeune mère, essayez de vous mettre à sa place. Pensez aux défis que vous avez dû relever lorsque vous avez eu des enfants, puis essayez de penser à les relever avec la pression que la société nous impose aujourd’hui.

Au début des années 80, les parents savaient quoi faire

grand-mère et petit-enfant cuisinant ensemble dans la cuisine

Les parents de l’époque savent transmettre les bonnes valeurs. Les enfants pouvaient se faire frapper et fouetter, mais au moins quand on grandit, on comprend qu’il y a des conséquences à tout et on sait distinguer le bien du mal. Aujourd’hui, les parents ne transmettent qu’une seule valeur à leurs enfants. Tant qu’un père et une mère sont assez puissants, les enfants s’en sortiront dans tous les domaines.

Les parents de l’époque savaient distinguer le bien du mal

La plupart des enfants des années 80 et 90 se souviennent qu’on leur donnait des coups de bâton pour leurs erreurs et leurs méfaits s’ils étaient vraiment dans l’erreur. À l’époque, les parents regardaient les problèmes objectivement et s’ils déduisaient que leurs enfants étaient en faute, ils les prenaient en main. Aujourd’hui, les parents prennent le parti de leurs enfants, qu’ils aient tort ou raison. Ils pensent être de bons parents, mais ils ne le sont pas.

Les parents d’alors n’étaient pas facilement manipulables

Oui, mauvaise nouvelle, ces petits enfants que vous pensiez mignons et innocents, peuvent et vont manipuler leurs parents. Cela se produit depuis des lustres. La différence est que les parents des années 80 ne sont pas si facilement dupes. Ils verront à travers les mensonges et feront tout ce qui est nécessaire pour freiner un tel comportement.

Aujourd’hui, nous devons avouer que le monde est totalement différent !

Les parents de l’époque étaient plus responsables. Ils étaient fidèles au mantra selon lequel si leur enfant a fait quelque chose de mal, ils prennaient la responsabilité de leurs actes et ne s’excusaient pas avant de punir leurs enfants. Aujourd’hui, si l’enfant a fait quelque chose de mal, les parents se disputent et protègent l’enfant, puis s’assurent que celui qui est responsable en subira les conséquences.

Pourquoi pensez-vous que tant d’enseignants ont du mal à faire leur travail aujourd’hui ? Parce que lorsque les enseignants tentent de discipliner leurs enfants, les parents demandent : « De quel droit pouvez-vous gronder mon enfant ? » Et quand les choses se passent mal et que leurs enfants ont de gros problèmes, ils diront: « Quel genre d’école est-ce ? Qu’avez-vous appris à mon enfant ? »

Remarquez-vous comment ils assument toutes les responsabilités en même temps que leur enfant ? Intelligent, mais pas malin !

Les parents de l’époque étaient prêts à faire ce qu’il fallait pour leurs enfants

Dans les années 80, si les parents étaient détestés, ça ne les dérangeait pas tant que l’enfant devenait un jeune adulte correct et qu’il n’avait pas d’ennuis qui ruineraient sa vie. Aujourd’hui, les parents chouchoutent et répondent aux caprices de leurs enfants parce qu’ils veulent être appréciés par leurs propres enfants.

Les parents d’alors avaient du temps pour leurs enfants

Si vous avez lu l’article en entier, vous pourriez avoir l’impression que nous critiquons les parents d’aujourd’hui. Ce n’est pas le cas, du moins pas totalement. Les enfants des années 90, pensez à votre enfance, vous souvenez-vous d’histoires de parents qui n’avaient pas de temps à consacrer à leurs enfants ? Oui, l’histoire raconte que les deux parents sont occupés, alors ils utilisent l’argent pour rendre leurs enfants heureux au lieu de passer du temps de qualité avec eux.

À l’époque, ces genres d’histoire représentaient une minorité de la population, mais vous vous rendrez compte qu’aujourd’hui, c’est la majorité. Et on ne peut pas vraiment leur en vouloir, car si vous voulez avoir un parent seul qui travaille dans la famille aujourd’hui, soit votre famille se contente de beaucoup moins de revenus et de produits de première nécessité, soit le parent qui travaille gagne tellement d’argent que l’autre parent peut se permettre de rester à la maison pour s’occuper des enfants.

Quelles sont les raisons pour lesquelles il était beaucoup plus facile d’être parent dans les années 80 ?

grand-père et grand-mère en voiture ensemble

Vous n’aviez pas à vous soucier des sièges auto. Oui, de nos jours, ils sont très importants et sauvent des vies, ce qui est incommensurable. Mais ne vous arrive-t-il pas d’imaginer qu’à une époque où ils n’en existaient pas, vous n’aviez pas à passer quinze minutes à attacher tout le monde dans leur siège respectif ?

Avant, vous n’aviez pas besoin de rester éveillé parce que vous cherchez sur Google quand votre enfant doit passer à un siège auto vers l’avant. Vous n’auriez pas non plus à les peser ou à les mesurer de manière obsessionnelle pour vérifier qu’ils utilisent les sièges appropriés. Vous n’auriez pas besoin non plus d’enlever le manteau d’hiver d’un enfant gelé et choqué avant de l’attacher !

Vous pouviez faire jouer les enfants dehors

Et les laisser jouer jusqu’à la nuit sans craindre d’être enlevés. Les enfants avaient l’habitude de passer l’été comme s’ils n’avaient rien à faire de leurs journées. Ils exploraient des chantiers sur leurs vélos et jouaient à de super jeux amusants avec leurs amis. Qu’en est-il maintenant ?

Après l’école, nos enfants rentrent directement à la maison et commencent à utiliser la console. Ils ne socialisent plus et ne contactent leurs amis que pour avoir des astuces ou des codes pour les jeux.

Les dîners étaient plus simples

Dans les années 80, nous mangions de la viande et des légumes, jour après jour, et de la salade occasionnellement. Les aliments en conserve ne nous faisaient pas peur ! Nous n’avions pas conscience de la nécessité de consommer cinq aliments par jour, des antioxydants et des super aliments. Nous pouvions mettre n’importe quel repas dans leur boîte à lunch, sans craindre de recevoir de nombreuses notes passives et agressives à la maison.

La vie était plus simple !

Vous saviez à quoi vos enfants étaient exposés

Il est extrêmement difficile de contrôler ce que les enfants d’aujourd’hui regardent. Les enfants de huit ans à peine sont capables de modifier les paramètres des profils Netflix. Et rien que de penser à ce qui les attend en grandissant, ça fait un peu peur. C’est impossible pour les parents de priver leurs enfants de jeux interdits aux mineurs, par exemple, Grand Theft Auto, pour toujours.

Dans les années 80, la chose la plus salace sur laquelle nous pouvions mettre la main étaient les livres ou films à l’eau de rose des parents.

Pas de distractions liées aux réseaux sociaux

Parfois, les parents remettent pleins de choses comme le dîner, l’éducation des enfants, le ménage, le sommeil, le sexe, entre autres, à plus tard. Ils font cela en faveur de l’ordinateur, de la console ou de n’importe quel autre appareil inutile.

Avant, les parents restaient assis dans le coin télé ou au téléphone pendant des heures. Ce genre de distraction prenait aussi énormément de temps dans leur emploi du temps, toutefois ils trouvaient quand même du temps à consacrer à leurs enfants !

On ne se jugeait pas en tant que mères

voyage en famille sur la plage

Du moins, ce n’est pas une chose qui se voyait souvent. Nos mères n’avaient pas autant de pression pour montrer qu’elles étaient exceptionnelles et bien équilibrées. A vrai dire, la barre était moins haute. Les temps étaient plus simples et nous étions souvent laissés à nous-mêmes, pour nous occuper de nos enfants.

Nos mères ne faisaient certainement pas de travaux manuels ou de pâtisseries avec nous et pourtant, nous avons survécu !

Les sorties et les vacances étaient extrêmement rares

Aujourd’hui, je suis consternée et coupable de voir la quantité de programmes amusants que les gens semblent visionner tout le temps via les médias sociaux. Enfants, nous faisions une promenade en voiture le dimanche, généralement pour aller au parc, qui se terminait par un déjeuner au resto du coin, et nous nous amusions beaucoup !

De nos jours, les parents exigent des devoirs, du sport à haut niveau et les enfants exigent qu’on les emmène au zoo ou à Disneyland.

Les enfants respectaient plus ou moins l’autorité

Dans les années 80, les parents respectaient beaucoup les enseignants. Alors, ils encourageaint leurs enfants à le faire aussi. Certains étaient même terrifiés par leurs professeurs, leurs parents et surtout la police. De nos jours, les enfants ont tendance à aimer leurs professeurs, mais ne sont pas terrifiés par eux. La mentalité des parents modernes est différente. Ils vénèrent une culture où l’enfant a des droits, mais est-ce le droit de tout faire ?

En 2021, une mère ou un père peut rugir jusqu’à en avoir le visage tout rouge avant qu’un enfant n’écoute. Et c’est peine perdu de parler de la police pour mettre pression sur l’enfant car ce n’est plus une méthode qui marche depuis une décennie. À notre époque, les parents ont l’impression qu’ils n’ont plus de solution et que baisser les bras est leur seule option.

Les parents des années 80: une opportunité pour l’autodirection

femme jouant à un jeu avec une petite fille assise sur le sol

Quelles que soient les raisons qui ont fait que les parents donnaient énormément de latitude à leurs enfants auparavant, la recherche contemporaine a montré que l’autonomie est extrêmement bénéfique pour les enfants. Un bon nombre de parents qui devaient éduquer des enfants dans les années 80 faisaient toujours de leur mieux pour ne pas étouffer les enfants. Ils prônent l’épanouissement.

Il s’agit de l’idée selon laquelle les parents doivent exclusivement fournir à manger, la sécurité et l’amour aux enfants. Cela aide à faciliter une enfance autodirigée, largement libérée des préoccupations d’adultes.

C’est une méthode assez efficace pour guider un enfant. En gros, les mères et les pères gèrent quelques activités d’enrichissement et les rendez-vous de jeu. Puis, ils veillent généralement à ce que l’enfant consacre la plus grande partie de son temps à ses études, à ses activités sportives ou à son épanouissement personnel.

Lorsque l’on compare la vie des enfants qui ont été élevés en utilisant ces méthodes plus tard, ceux qui sont indépendants et résilients ont fait l’expérience d’une croissance un peu plus naturelle. En revanche, les enfants ayant eu une éducation et qui ont baigné dans une culture plutôt conservatrice ont eu une adolescence plus insatisfaisante. De ce fait, ils finissent par être totalement dépendants de l’intervention de leurs parents.

Si les enfants jouissaient d’un niveau d’autonomie sans précédent au cours des années 80, on se retrouvait aussi avec plus de dérapages. Souvenez-vous qu’à cette époque les enfants n’utilisaient pas de casque lorsqu’ils montaient à vélo ? Bref, nous pouvons dire que nous vivions un peu dangereusement !

top ten online casino games

Friday 26th of November 2021

[…] www roulette de […]

Comments are closed.