Skip to Content

Aimer Quelqu’un Qui Vous Fait Souffrir : Il Est Temps De Cesser

Aimer Quelqu’un Qui Vous Fait Souffrir : Il Est Temps De Cesser

« Vouloir aimer sans risquer de souffrir est une contradiction, et vouloir vivre sans aimer, c’est se tuer. » – Henri-Frédéric Amiel

Heureusement, je connais beaucoup de femmes douées et intelligentes.

Malheureusement, beaucoup de ces femmes intelligentes et douées se sont retrouvées avec des types qui ne leurs arrivent pas à la cheville, qui ne sont pas disponibles émotionnellement ou qui sont simplement des imbéciles.

Comment est-il possible que cela arrive si souvent ? Pourquoi autant de personnes souffrent-elles lorsqu’elles tombent amoureuses ou ressentent-elles un mal-être profond au sein de leur vie de couple ?

Pourquoi tombons-nous facilement dans un cercle vicieux de larmes et de pleurs ?

La souffrance est-elle au final vraiment inévitable quand on aime quelqu‘un ? Ou s’agit-il d’un choix qui peut réellement être évité ?

Ce problème touche tous les genres et toutes les formes de sexualité.

Peu importe qui vous êtes ou qui vous attire, en tant qu’ être humain , il y a de grandes chances que vous ayez au cours de votre vie, déjà rencontré quelqu’un qui est carrément mauvais pour vous (et peut-être même à plusieurs reprises) ou un amour interdit.

Moi-même ayant eu plusieurs mauvaises expériences dans ma vie amoureuse , j’ai décidé de me poser les bonnes questions et de tenter d’y répondre.

Pourquoi faisons-nous cela ? Comment une bonne personne finit-t-elle avec un pervers narcissique ? Pourquoi continuons nous de dire oui à la seule chose qui nous cause du mal ?

Pour en savoir plus sur le sujet et sur ce que j’ai découvert, je vous propose de vous installer confortablement, avec une tasse de thé chaud ou un bon café, et de continuer la lecture.

Afin d’avoir un point de vue professionnel, je me suis tournée vers plusieurs psychologues et experts en relations humaines pour découvrir le mystère qui se cache derrière le fait que nous nous retrouvons si souvent avec de mauvais partenaires et pourquoi il est si difficile de partir, même quand nous savons que ça ne fonctionne pas.

C’est effrayant

femme assise près de la fenêtre

L’une des raisons les plus simples pour lesquelles bcp de personnes restent avec de mauvais partenaires est la suivante : la peur . Il est parfois facile de penser : « Si ceci ne marche pas, peut-être que rien ne marchera. »

Par conséquent, elles restent avec un partenaire moins qu’idéal tout simplement pour éviter de faire face à la solitude.

Les recherches ont montré que les personnes ayant une peur plus forte d’être seules étaient plus susceptibles de se contenter d’une relation de couple merdique.

Et bien que nous ayons une image stéréotypée des hommes comme étant hostiles à l’engagement ou au mariage, il s’avère qu’ils ont tout autant peur d’une vie de célibataire sans fin.

La peur d’être seul conduit les hommes et les femmes de façon égale.

L’idée de rompre avec un mauvais compagnon ne fait pas seulement apparaître la peur d’être seul : Vous devez faire face à la perspective (potentiellement) horrible et effrayante de sortir à nouveau avec quelqu ‘un pour la première fois .

Pour certains, sortir avec quelqu ‘un peut même être déprimant, nous préférons souffrir en silence dans une relation qui donne un sentiment de camaraderie plutôt que de devoir tout recommencer à zéro.

Peu importe qui vous êtes, sortir avec quelqu ‘un de nouveau n’est jamais facile.

Vous devez faire l’expérience de petites conversations bizarres, de personnes potentiellement vulgaires, désagréables, voire effrayantes, et de ce type qui entre deux rendez-vous , vous traitera de tous les noms parce que vous l’avez rejeté (ce qui fut une de mes expériences).

Donc, quand vous combinez le désordre des rencards avec la crainte de la solitude, vous obtenez une tonne de peur. Et cette peur maintient l’ensemble des couples qui auraient dû se séparer il y a longtemps, mais ne l’ont pas fait.

C’est plus facile comme ça

femme réfléchie s'appuyant sur le mur

Il est facile de voir une relation de l’extérieur et de dire : « Quitte-le ! Vous avez passé plus de dix ans de relation ensemble et il ne désire toujours pas une vie de famille avec toi. Pour l’amour de Dieu, quitte-le ! »

Cela dit, dans une relation amoureuse à long terme, il est difficile de choisir la rupture et pas seulement d’un point de vue émotionnel.

Il existe toujours de nombreuses raisons banales pour rester : la commodité, la routine, la stabilité, l’habitude, la sécurité financière, le manque de confiance en soi , etc.

Et aucune de ces raisons ne devrait être sous-estimée ou minimisée.

Il y a beaucoup de travail et de développement personnel à faire avant de se lancer dans une rupture et il faut beaucoup de patience, de courage et de force pour y parvenir, ce qui n’est pas donné à tout le monde, malheureusement.

Vous allez probablement devoir déménager, séparer toutes vos affaires, et redevenir complètement indépendante financièrement (à moins que vous ne le soyez déjà).

Peut-être que votre partenaire avait l’habitude de s’occuper des impôts. Eh bien, ce ne sera plus le cas !

Il est temps de prendre votre courage à deux mains et de vous retrousser les manches, vous allez devoir vous libérer de toute dépendance affective , financière ou autre.

Les choses deviennent encore plus compliquées si vous avez un animal de compagnie. À qui va-t-il appartenir ?

Va-t-il passer la semaine avec vous, les weekends avec votre ex, ou passera-t-il une semaine chez lui et une semaine chez vous ?

Ensuite, vient la vie sociale des deux partenaires avec le cercle d’amis en commun. La rupture signifie-t-elle que vos amis devront faire un choix entre deux parties ?

Allez-vous perdre de vue certains de vos amis à cause de la rupture ?

Et la famille, j’en parle même pas ! Vous avez probablement rencontré sa famille. En fait, il est même possible que vous soyez plus proche de ses parents que des vôtres.

Mais après la rupture, cette nouvelle famille ne sera probablement plus là pour vous soutenir.

Et n’oublions pas les enfants ! Si vous avez des enfants, c’est un tout nouvel univers de complications et de sentiment de culpabilité !

Vous allez devoir diviser toute votre vie en deux et en plus, avoir le stress d’expliquer votre décision à tous ceux qui vous entourent.

Vous aurez probablement l’impression de devoir justifier vos raisons de manière logique à votre entourage : amis, famille, collègue de travail , etc.

La pression exercée par les amis, la famille et la société pour rester ensemble est souvent l’une des choses les plus difficiles à surmonter.

Et si l’on ajoute à tout cela toutes les séparations physiques, émotionnelles et matérielles qui surviennent avec la rupture, beaucoup de gens ne veulent pas passer par cette douleur.

Ils restent donc ensemble avec quelqu‘un qu’ils savent ne pas être bien, simplement parce que c’est plus facile.

Svp ne soyez pas un de ces couples qui restent ensemble parce qu’ils ne veulent pas devoir s’expliquer et justifier aux autres pourquoi ils préfèrent se séparer.

Car, quelque part dans le fond, si vous y réfléchissez bien, ça ne les regarde même pas, il s’agit de votre vie et non pas de la leur, alors on s’en fout des jugements !

Aussi, prenez en compte qu ’ au final , tout finit par passer, et qu’avec le temps, tout ce qui vous semble actuellement trop difficile à surmonter, deviendra de l’histoire passée apres .

Pensez à votre bien-être , prenez votre courage à deux mains et optez pour le bon choix même s’il vous semble être le plus difficile.

On crée des bons moments après les mauvais

un homme et une femme sont assis à une table et se disputent

Une autre raison qui fait que beaucoup de personnes restent dans des relations malheureuses, est le rendement des investissements.

Nous ne pensons pas souvent aux relations en termes d’investissement, mais l’idée d’obtenir un bon retour sur notre investissement est ce qui maintient beaucoup de relations de couple ensemble pendant beaucoup trop longtemps.

En effet, une fois que nous avons investi autant de temps, d’efforts, d’amour et d’attention dans quelque chose, nous voulons voir les résultats auxquels nous pensons avoir droit.

Et c’est pourquoi il est beaucoup plus difficile de sortir d’une relation et de s’en aller que de rester et de se donner encore plus de mal.

Les gens sont susceptibles de continuer à lancer des bons moments après les mauvais et plus la relation est longue, plus les partenaires sont susceptibles de choisir de rester.

La même idée qui maintient les couples ensemble est celle qui maintient les joueurs à une table de poker. Quand ils ont perdu une tonne d’argent, ils se disent que la prochaine main pourrait tout arranger à nouveau !

Dans les relations, on se dit : « Oui, ces cinq dernières années étaient loin d’un équilibre émotionnel , mais peut-être que cette année, on trouvera enfin un moyen d’arranger les choses ! »

Il est difficile d’abandonner quand on a passé plusieurs années de relation avec quelqu ’un, des années de sa vie avec une autre personne. Et pour certains, c’est juste trop dur de laisser tout tomber et de repartir à zéro.

On est comme une grenouille dans l’eau bouillante

un homme crie après une femme

Certaines relations sont un peu comme l’hypothèse de la grenouille dans une casserole. Si on met la grenouille dans de l’eau bouillante, elle en sortira tout de suite.

En revanche, si la grenouille est assise dans l’eau et qu’elle arrive lentement à ébullition, elle restera assise là et ne se plaindra pas de bouillir vivante en se disant : « Ouais, les choses vont définitivement rester comme ça ici. »

J’ai peut-être ajouté un peu de drame à l’histoire (aussi je vous rassure, ce n’est pas vrai, mais ça fait une jolie comparaison).

Cela dit, il est facile pour nous, les non-grenouilles, de nous comporter de cette façon. Quand on est ancré(e), on est tellement impliqué(e) dans la lutte contre le feu chaque jour qu’il est difficile de réaliser lorsqu’on est déjà en enfer.

C’est un peu comme le concept de la grenouille dans l’eau bouillante. Quand la chaleur monte, on s’habitue à ce que nos limites soient piétinées et nos normes érodées comme si c’était quelque chose de normal.

Et c’est particulièrement vrai si la faible estime de soi est l’une des choses principales qui maintiennent une personne dans une relation malheureuse.

Nous ne croyons pas que nous méritons mieux, les relations peuvent mettre en lumière nos insécurités les plus profondes, et la plupart d’entre nous, dans une certaine mesure, pensent que nous ne sommes pas assez bons.

Cette haine profonde de soi peut être aggravée par une relation toxique.

Un partenaire abusif peut vous faire sentir insignifiante stupide et mal aimée, juste pour après prétendre qu’il est le seul à pouvoir vous aimer telle que vous êtes.

Ce type de lavage de cerveau et de manipulation émotionnelle est courant – et le pire, c’est que ça marche !

Lorsqu’on a déjà l’impression d’être une personne sans valeur, il est plus facile de rester avec quelqu ‘un qui vous rappelle à quel point vous êtes sans valeur.

Évidemment, cette érosion de l’estime de soi et du bonheur ne se produit pas du jour au lendemain, elle est lente… suffisamment lente pour que l’on puisse avoir le temps de s’habituer à un mauvais comportement et à l’absence du bonheur.

Ça se passe tellement lentement, qu’on pourrait se dire : « Oui, les choses restent définitivement comme ça », alors que l’eau commence à bouillir.

On essaye de changer le passé – en le répétant

une jeune femme assise déçue un homme assis en colère

Notre passé a un impact énorme sur nos relations actuelles. Ainsi, si un traumatisme non résolu date d’il y a des années, il est probable qu’il fasse réapparition dans le présent.

Parfois, les gens ont de mauvaises relations parce qu’ils ne connaissent pas mieux. Selon certains experts, il y a une théorie qui dit que la violence subie dans l’enfance est directement liée à la violence conjugale.

On pourrait dire que les personnes qui sont exposées à un plus jeune âge à la violence ou à la négligence s’attendent à ce que ce soit un mode de vie.

Cela est vrai pour les enfants qui sont témoins de violences conjugales ou pour les enfants qui ont eux-mêmes été maltraités.

Dans les deux cas, l’amour et la violence sont intimement liés et échappent totalement au contrôle de l’enfant.

En tant qu’adulte, cette personne voit toujours un lien entre l’amour et la violence, et peut se sentir complètement impuissante quant à la manière d’y mettre fin.

Cela est vrai pour les relations violentes et non violentes. Si vos parents se disputent tout le temps et ont un mariage horrible, vous risquez davantage d’avoir vous-même des problèmes de couple.

Les gens restent souvent dans une relation pour pouvoir revivre un moment important de leur enfance.

Cette envie de « rejouer » et de faire les choses de notre manière, est notre façon bizarre d’essayer de surmonter les traumatismes du passé.

Parfois, cela nous aide à accepter les mauvaises choses de l’enfance. D’autres fois, nous ne faisons que répéter les mêmes erreurs.

Et il n’est pas rare pour les êtres humains de répéter un traumatisme juste pour tenter de le « réparer ».

La thérapeute relationnelle Rhonda Milrad dit : « Vous cherchez une personne qui vous traite mal, car vous avez inconsciemment besoin de la conquérir et de l’amener à changer son comportement à votre égard.

Vous essayez d’affecter dans votre relation actuelle ce qui ne s’est pas produit dans votre enfance. »

Ainsi, beaucoup de personnes pensent que, si elles peuvent « réparer » leur petit ami et le faire les aimer, peut-être qu’elles parviendront à réparer leur père et le faire les aimer aussi.

Le problème, c’est que nous ne pouvons pas changer une autre personne, mais seulement soi-même.

Souvent, plus nous avons envie de changer son partenaire, plus nous sommes confrontés au même mauvais comportement odieux ou abusif qui nous a marqué au départ.

Svp , gardez bien à l’esprit que, quels que soient vos efforts, vous ne pouvez pas faire changer une personne.

Bien sûr, vous pouvez entraîner quelqu ‘un à ne plus laisser ses chaussettes sur le sol du salon, mais vous ne pouvez pas les « réparer ».

Cela dit, même si nous ne pouvons pas changer une personne, je suis d’avis que c’est parfois une bonne chose de demander à quelqu ‘un de changer quelque chose dans son comportement. Je pense même que ce genre d’influence mutuelle fait partie d’un mariage sain.

En revanche, si vous êtes avec quelqu ‘un qui ne veut pas travailler sur soi, ni changer ou grandir, alors cet espoir lointain que vous pourriez être celle qui le « sauvera », peut devenir tellement puissant qu’il vous sera encore plus difficile de quitter ce mauvais compagnon.

Sommes-nous alors condamné(e)s à rester dans de mauvaises relations ?

deux jeunes femmes s'assoient sur le canapé et parlent

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez absolument quitter une mauvaise relation. Il faut juste beaucoup de courage et de soutien.

Il est important de souligner l’importance d’un système de soutien, des amis et de la famille, comme moyen de se sortir d’une mauvaise situation.

Si vous avez du monde pour vous aider à traverser les moments difficiles, il vous sera beaucoup plus facile de partir.

Il faut aussi que vous regardiez au plus profond de vous-même et que vous vous posiez les bonnes questions : Attirez-vous sans cesse le même type de mauvaise personne ? Utilisez-vous vos relations pour revivre certains traumatismes de votre passé ? Êtes-vous une « réparatrice » ?

Vous devez être consciente du problème que vous essayez de résoudre pour ne plus le répéter de la même façon dans vos relations ultérieures.

Heureusement, avec l’aide de vos amis et éventuellement d’une thérapie, vous pouvez isoler ces cicatrices du passé et vous assurer que vous ne les répéterez pas à l’avenir.

Il est également utile d’examiner vos propres problèmes et vos blocages qui pourraient contribuer au fait que vous n’êtes pas heureuse au sein de votre vie de couple .

Dans de nombreuses relations à long terme, les deux parties contribuent de manière égale aux difficultés. Oui, parfois vous êtes innocente et votre partenaire est à blâmer.

Mais, même si c’est parfois vrai, ce n’est pas toujours le cas. Parfois, il vaut la peine d’essayer de changer un problème et de modifier ses propres réactions avant de conclure que les choses sont sans espoir.

Dans l’ensemble, retenez ceci : Vous méritez le bonheur. Vous méritez l’amour. Et si vous n’obtenez pas cela de votre relation actuelle, vous méritez de partir.