Skip to Content

Mon Couple Va Mal : Une Crise Passagère Ou Le Début De La Fin?

Mon Couple Va Mal : Une Crise Passagère Ou Le Début De La Fin?

La plupart du temps, quand on se met en couple avec quelqu’un ou que l’on se marie, c’est dans l’espoir de vivre avec cette personne pour toujours.

On a envie que notre conjoint actuel soit notre compagnon pour la vie, cependant, malheureusement, la vie ne se déroule pas toujours selon nos attentes.

Tous les plans et les espoirs que l’on a pu avoir au sujet de notre vie de couple ou de notre mariage peuvent parfois tout simplement s’effondrer.

Évidemment, on n’a pas envie d’y renoncer si facilement et on fait tout notre possible pour tenter de sauver son couple.

Cela dit parfois, les problèmes de couples sont tellement importants, que tous nos efforts échouent de manière répétée.

Alors, si vous êtes là car vous vous sentez mal au sein de votre relation de couple ces derniers temps et que vous ne savez pas quoi faire vis-à-vis de cette crise que vous traversez avec votre partenaire, vous êtes au bon endroit!

Que faire quand votre couple bat de l’aile? Comment savoir s’il y a des chances de sauver votre relation amoureuse ou si c’est vraiment la fin?

Votre couple va mal depuis l’arrivée de bébé et vous n’en pouvez plus?

Personne d’autre que vous ne peut savoir si votre couple va réellement s’effondrer ou pas. Cependant, il existe quelques signes révélateurs de la fin d’une histoire d’amour.

Aujourd’hui nous sommes là pour vous guider à travers cette mauvaise passe en vous expliquant quels sont ces signes courants et ce qu’il faut faire quand vous vous sentez mal au sein du couple.

Parfois, il suffit juste d’avoir les réponses aux bonnes questions pour y voir plus clair et avec un peu d’aide de notre part, j’espère qu’à la fin de cet article vous saurez avec certitude s’il vaut la peine de vous battre ou bien s’il est temps de tourner la page concernant votre vie amoureuse.

Pour en savoir plus, continuez à lire et découvrez sans plus attendre si, à ce stade de votre vie, c’est le bon moment pour une rupture amoureuse ou bien, si votre couple mérite une seconde chance.

Voir aussi : La Crise De La Quarantaine Et Le Rejet Du Conjoint : Que Faire ?

12 signes indiquant la fin du couple

Toutes les bonnes raisons de mettre fin à votre relation.

1. Il y a beaucoup de négativité

homme et femme se disputant en position debout dans la cuisine

Ces derniers temps, toutes vos interactions avec votre conjoint sont négatives, rancunières et irrespectueuses ; les interactions positives sont rares.

Les disputes et les engueulades sont au rendez-vous presque tous les jours et vous avez l’impression de vous chamailler tout le temps.

Si vous continuez de cette manière, toute cette résilience accumulée risque de faire de votre couple un terrain propice à l’amertume.

Parfois, le fait de s’éloigner du problème nous permet d’y voir plus clair et de trouver une solution.

Alors, peut-être qu’il est temps pour vous deux de prendre séparément une « semaine de vacances » afin de vous éloigner du quotidien de votre vie de couple et bien réfléchir à ce que vous voulez à l’avenir ainsi qu’aux possibilités qui s’ouvrent à vous.

2. L’infidélité

homme, utilisation, smartphone, pose, côté, femme, dans lit

L’infidélité peut être pardonnée une ou deux fois. Mais, pour que cela se produise, le partenaire qui a commis l’adultère doit s’excuser sincèrement et promettre de ne plus jamais s’écarter de son couple de cette manière.

Dans le cas contraire, si le conjoint n’a pas de remords pour ce qu’il a fait et continue à tromper, cela signifie qu’il est vraiment temps de considérer une séparation définitive.

3. Vous n’êtes plus intimes physiquement

femme triste assise sur le lit à côté de l'homme endormi

Et quand je parle d’intimité physique, je ne parle pas seulement de la vie sexuelle, car quand on est dans une relation de long terme, il est tout à fait normal que parfois l’un des deux ou les deux conjoints ressentent une baisse de libido.

Mais, je parle plutôt des contacts physiques qui nous procurent du bien-être à un autre niveau, les contacts doux mais rassurants, comme le fait de se tenir la main, de se dire je t’aime, de se prendre dans les bras, de se câliner et de s’embrasser.

Il s’agit de contacts qui nous aident à communiquer à un niveau émotionnel plus profond et à nous sentir plus connectés avec l’autre.

Au sein d’une relation de couple dès que ces contacts se font de plus en plus rares, ce n’est pas bon signe.

Aussi, si l’un des deux conjoint désire des rapports sexuels et que l’autre le rejette continuellement (et je souligne bien le mot continuellement), cela peut sérieusement affecter la confiance en soi du conjoint qui se fait rejeter et mener à de sérieux problèmes de couple.

4. Vous ne partagez plus rien ensemble

triste, femme, s'appuyer, divan, quoique, séance, près, homme

Si vous ne partagez pas vos sentiments, vos idées, vos craintes et vos expériences quotidiennes avec l’autre, cela signifie que vous ne trouvez pas l’autre digne de faire partie de votre vie.

La communication est impérative pour évacuer le stress et renforcer le lien avec votre partenaire.

Donc, si l’un des conjoints refuse de partager ses émotions ou d’entendre celles de l’autre, cela veut dire qu’il y a un manque de communication important au sein du couple et c’est souvent un signe évident de rupture.

5. Vous n’avez aucun intérêt l’un pour l’autre

homme et femme à l'aide de smartphones assis sur le lit

Non seulement vous ne partagez plus rien avec votre conjoint, mais vous ne vous souciez même plus de savoir ce qui se passe dans sa vie. Cela indique votre manque d’intérêt pour votre partenaire.

Ce qu’il y a de meilleur au sein d’une relation de couple saine, c’est d’avoir un compagnon avec qui vous pouvez parler et écouter.

Par conséquent, si aucun d’entre vous ne fait d’efforts pour savoir ce qui se passe dans la vie de l’autre, cela indique clairement que quelque chose va mal dans votre vie de couple et que c’est le bon moment d’en parler.

6. Les dépendances ruinent votre vie

homme criant à la femme alors qu'il était assis sur le canapé

La dépendance à l’alcool ou aux drogues peut ruiner votre vie de couple.

Ainsi, si l’un des deux partenaires ne montre aucun intérêt à changer ses mauvaises habitudes, il sera très difficile pour l’autre de survivre à l’incertitude, aux insultes et, parfois même, à la violence physique, car quand on fait face à l’addiction, cela devient une routine quotidienne.

7. Des secrets sortent à la surface

femme triste en t-shirt blanc assis à l'intérieur

Si votre conjoint déclare qu’il est homosexuel ou amoureux de quelqu’un d’autre, vous ne pouvez rien faire d’autre que de passer à autre chose.

Écoutez votre cœur et faites ce qui est le mieux pour le bien-être de tous les deux. Si cela veut dire qu’il est temps de mettre fin à votre relation amoureuse, prenez votre courage à deux mains et faites-le.

8. L’absence de votre conjoint vous procure du bien-être

femme heureuse, boire, café, séance, sur, fauteuil

L’idée de ne pas avoir à être avec votre conjoint vous apporte paix, détente et soulagement.

D’ailleurs, s’il vous arrive souvent d’imaginer à quel point votre vie aurait été bonne et différente sans votre conjoint, cela indique clairement que c’est le début de la fin de votre union.

9. Financièrement, tout va mal entre vous

homme et femme se disputant assis sur un canapé

Auparavant, vous discutiez de l’argent et gériez vos finances ensemble comme tout le reste au sein de votre vie de couple.

Cela dit, si les choses ont changé ces derniers temps et que votre conjoint a soudainement changé de mot de passe ou qu’il retire de l’argent sans vous en informer, cela pourrait être le reflet de son manque de sincérité envers vous et le commencement de la fin de votre relation.

10. Heures sup’ / bourreau de travail

femme utilisant un ordinateur portable alors qu'il était assis au bureau

Il s’agit d’un point qui est assez relatif et subjectif vis-à-vis de chaque relation, car tout dépend du point de vue.

Si votre conjoint est réellement surchargé de travail, car il a une date limite pour finir quelque chose ou que son boulot est toujours très mouvementé, alors cela ne veut pas forcément dire que c’est mauvais signe pour votre couple.

En revanche, si l’un des deux partenaires s’occupe délibérément et passe des heures devant l’ordi’ ou des heures supplémentaires au travail afin d’éviter l’autre, alors, vous ne devriez pas le prendre à la légère et discutez des raisons de cette situation avant qu’il ne soit trop tard.

11. L’un des deux partenaires a déjà renoncé

triste, femme, dans, chandail blanc, séance, près, plante

Si l’un de vous deux a déjà abandonné, il n’y a rien que l’autre puisse faire.

Donc, si votre partenaire refuse de parler de ses problèmes, de suivre une thérapie de couple, et s’en va ou ignore tout ce que vous essayez de faire, cela indique qu’il n’y pas beaucoup d’espoir pour sauver votre couple.

Tout comme il faut deux personnes pour créer des problèmes de couple, il en faut également deux pour tenter de les résoudre.

12. La thérapie de couple s’est montrée inefficace

Homme en colère et femme en t-shirt blanc assis sur un canapé

Votre partenaire et vous avez déjà suivi une thérapie de couple, vous avez essayé de vous réconcilier et d’apprendre à nouveau de vivre ensemble, mais la relation s’est brisée bien trop souvent pour être réparée.

Si vous avez déjà essayé la thérapie de couple et que vous n’avez pas constaté d’améliorations, il est temps de remettre en question votre union.

• Notez que la présence de quelques signes parmi ceux-ci ne signifie pas nécessairement que votre couple n’a aucune chance d’être sauvé. Toutefois, si vous constatez que plusieurs de ces signes jouent contre vous, alors, c’est qu’il est temps de vous poser les bonnes questions.

• En outre, si vous êtes victime de violence conjugale, cela devrait être la seule raison de mettre un trait sur votre relation amoureuse.

Mon couple est en crise depuis l’arrivée de bébé est-ce une cause perdue?

Femme en colère assise près de l'homme sur le canapé

Pas d’argent, pas de sexe, et pas de temps. Ce n’est pas du tout comme ça que vous imaginez votre vie en tant que parent avec la personne que vous aimez.

Toutefois, ne vous inquiétez pas, la crise au sein du couple après l’arrivée de bébé est en général une étape passagère que l’on peut facilement surmonter si les deux partenaires sont prêts à faire les efforts nécessaires.

Sans plus attendre, découvrez comment remettre votre relation sur les rails!

Passer de la vie de couple à la naissance d’un enfant est excitant, exaltant et merveilleux, mais, d’un autre côté, c’est aussi épuisant, exaspérant et inquiétant – une combinaison qui peut être toxique pour la relation amoureuse qui a fait de vous des parents au départ.

Pour commencer, voici la mauvaise nouvelle : Maintenir la vie de couple après la naissance d’un enfant demande beaucoup de temps et d’énergie, choses dont vous manquez exactement le plus en ce moment.

Maintenant, les nouvelles encourageantes : Travailler sur votre relation est très rentable. Sans toute cette énergie dépensée (lisez : gaspillée) aux engueulades et à vous en vouloir l’un à l’autre, vous aurez plus de temps à consacrer à vous apprécier mutuellement. (Youpi!)

Mais, pourquoi cette transition est-elle si difficile et que pouvez-vous faire pour faciliter les choses? Voici les conseils d’experts et de couples qui ont déjà vécu cette expérience.

Le problème numéro 1 : Les tâches domestiques doublent, tout comme vos disputes.

Les solutions:

homme, nettoyage, plancher, à, aspirateur

Bien sûr, avant l’arrivée de bébé, il y avait déjà la lessive, et la vaisselle, et toutes les autres tâches ménagères que tout le monde déteste. Mais il n’y a jamais eu autant de choses à faire en moins de temps.

Vous ne pouvez plus remettre à plus tard les tâches ménagères lorsque vous avez un bébé. Et maintenant, vous et votre conjoint avez l’impression que l’autre ne se donne jamais assez dans les choses à faire.

Il faut laver le linge, sinon il sent mauvais, il faut nourrir le bébé, sinon il pleure comme un fou. Je me souviens très bien de la première année après la naissance de ma fille, aujourd’hui âgée de 2 ans.

Nous, on avait un système qui fonctionnait plutôt pas mal : « Bon, moi je fais ça, et toi tu fais ça. ». Tant que les choses sont faites, ce système n’est peut-être pas si mauvais, mais le bourdonnement de fond constant de reproches peut faire monter la rancœur au fil du temps.

Je me souviens encore de l’incroyable quantité de tension qui se trouvait entre nous.

Une stratégie pour réduire les disputes au quotidien : Affichez une liste des tâches quotidiennes sur le réfrigérateur et échangez les responsabilités chaque semaine.

De cette manière, chacun des deux saura ce qu’il doit faire, et point barre!

Néanmoins, si vous avez l’impression de porter toute la charge, demandez ce dont vous avez besoin au lieu de vous précipiter pour plier le linge.

Les femmes ont tendance à penser que si elles disent ce dont il faut s’occuper, l’autre personne se portera volontaire pour le faire.

Mais, les hommes répondent souvent mieux aux demandes directes, alors soyez bien précise et insistez autant de fois qu’il le faut quant à vos demandes.

Aussi, remerciez votre homme après qu’il ait réussi à accomplir une tâche. Je sais que cela peut sembler injuste, car vous n’aurez peut-être jamais de remerciements, mais cela rendra votre mari plus réceptif aux futures demandes.

Et un peu de gentillesse engendre une atmosphère moins combative. De plus, il se peut qu’elle vous attrape!

Le problème numéro 2 : Vos styles parentaux s’annulent mutuellement.

La solution:

Père jouant avec bébé assis sur le sol

Il est agréable de penser que vous partagez les mêmes philosophies en matière d’éducation des enfants, mais il est souvent difficile de prévoir ce que vous pensez du sommeil, de la nourriture et de la discipline jusqu’à ce que vous vous retrouviez au beau milieu de votre quatrième nuit avec bébé.

Ce n’est pas le bon moment pour découvrir que, si vous, vous êtes favorable à une méthode d’apprentissage du sommeil qui laisse votre enfant pleurer, et que,en revanche, votre conjoint ne peut pas supporter les pleurs qui durent pendant un certain temps.

Vous risquez parfois aussi de découvrir que vos styles parentaux s’opposent : vous tendez la main vers la sucette au premier signe de détresse (mauviette) tandis que votre conjoint dit non sévèrement lorsque le bébé commence à jouer avec les cuillères sur le plateau de la chaise haute (dur à cuire).

Mes amis ont découvert qu’ils étaient différents sur à peu près tout lorsqu’il s’agissait du bébé. Lui était beaucoup plus décontracté qu’elle.

Il se mettait par terre et jouait avec leur fils même si au passage ils renversaient le panier à linge.

Il laissait les siestes se faire n’importe où et n’importe quand. Il arrivait que leur fils dormait au milieu d’un cercle de jouets sur le sol du salon à l’heure du dîner!

En revanche, elle, en tant que maman, voulait installer des stations de jeu plutôt que d’avoir des jouets éparpillés dans la maison, et s’assurer que les choses étaient remises à leur place pour que leur fils prenne la bonne habitude.

Idem pour les siestes programmées. À la longue, ils étaient tous les deux pleins de ressentiment et se disputaient sans cesse.

Ce qui a fonctionné pour eux, c’est de laisser l’autre assumer les conséquences de sa méthode.

Lorsque papa fut obligé de rester debout avec leur fils jusqu’à une heure du matin, car il l’avait laissé dormir jusqu’au soir, il a admis qu’une sieste programmée plus tôt n’était peut-être pas une mauvaise idée.

De même, le jour où maman a essayé sans succès de laisser jouer son fils à ses stations de jeux tout en voulant faire des travaux ménagers, elle a réalisé que laisser jouer le bébé dans la salle de bain était peut-être un petit prix à payer si elle veut pouvoir tranquillement laver les vêtements.

Pour les questions plus sérieuses, comme le sommeil ou l’alimentation, il existe également des moyens de faire des compromis.

Pour certaines choses, comme le moment de l’introduction des aliments solides, vous devez suivre des directives précises.

Demandez à votre pédiatre ce qui est recommandé.

Pour des questions telles que le sommeil (c’est-à-dire le cododo ou l’apprentissage du sommeil), consultez ensemble des livres et des articles sur l’éducation des enfants qui soutiennent les différents points de vue.

Puis discutez ensemble de ce qu’il est préférable de faire. Je connais une mère, par exemple, qui a dormi chez une amie pendant une semaine pendant que son mari apprenait à son fils de 8 mois à dormir.

Après avoir lu des articles sur la méthode Ferber, elle a reconnu que c’était une bonne idée, mais elle ne pouvait pas rester dans les parages pour écouter son fils pleurer.

Le problème numéro 3 : Vous faites l’amour deux fois moins souvent, et c’est deux fois plus compliqué.

La solution:

femme sur le point d'embrasser l'homme en position couchée sur le lit

Peu importe combien on puisse aimer le sexe, quand on est parent, on en vient à un point ou on préfère le sommeil. On se sent fatigué, on est souvent couvert de bave, de lait, de nourriture et d’autres choses dégeulasses.

Quand on est super parent, on ne sait plus ce que veut dire le mot sexy. Bien sûr, vous êtes amoureux, mais vous n’êtes pas d’humeur à vous mettre à poil sous les draps.

La première étape, selon les experts, c’est de se mettre d’humeur. Et le meilleur moyen est de prévoir du temps pour faire l’amour.

Même si beaucoup de gens plaisantent sur le fait de fixer des dates/horaires pour faire l’amour, je vous assure qu’il n’y a rien de drôle à cela.

Souvenez-vous que lorsque vous sortiez avec quelqu’un, vous prévoyiez quand vous alliez faire l’amour. Vous vous prépariez pour cette soirée et vous saviez à l’avance ce qui vous attend.

Ce n’est pas parce que vous êtes mariée que vous ne pouvez pas organiser une sortie sexy. Prenez une baby-sitter, rasez vos jambes et flirtez un peu avec votre homme.

Quant à l’augmentation de la fréquence des rapports sexuels les soirs de nondate, les parents expérimentés recommandent de s’assurer que votre chambre soit « vide de bébé » à l’heure du coucher.

Car, rien de tel que de se rouler sur un jouet qui commence à jouer « Twinkle, Twinkle, Little Star » pour tuer l’ambiance.

Le problème numéro 4 : Le temps passé en couple est devenu un temps familial.

La solution:

couple, grillage, vin, séance, dans, restaurant

Vous êtes toujours ensemble, mais vous êtes rarement tout seuls. Que vous soyez en couple depuis des années ou que vous veniez de vous rencontrer avant l’arrivée de bébé, passer d’un couple à une famille est un défi.

Pendant que vous sortiez ensemble, vous aviez sûrement tous les deux une vie séparée, vous sortiez chacun de votre côté avec vos amis respectifs, alliez à la salle de sport, etc.

Désormais que vous partagez une vie de famille ensemble, vous êtes tout le temps collés l’un à l’autre et à bébé, vous n’avez plus de temps pour vous-même, mais vous avez aussi l’impression de ne jamais avoir de temps l’un pour l’autre.

Il y a deux parties à la solution ici.

Premièrement, vous devez prévoir du temps ensemble, outre les rendez-vous en amoureux, prévoyez de brèves « réunions parentales » au cours desquelles vous pourrez aborder les questions relatives à la maison et aux soins du bébé.

De cette façon, vos rendez-vous en amoureux ne seront pas dépassés par les discussions concernant le bébé et vous pourrez partager les choses que vous aviez l’habitude de faire avant.

La deuxième partie de la solution consiste à s’accorder du temps pour soi.

Ne considérez pas le temps passé loin de votre famille comme une mauvaise chose et voyez-le plutôt comme un cadeau pour eux, car vous revenez régénérés et heureux.

Cela va dans les deux sens : Oui, vous devriez continuer à aller à votre club de lecture si cela vous rend heureuse, mais alors vous devriez aussi céder à votre mari quand il veut passer la soirée à jouer au Poker entre mecs ou s’il veut s’entraîner pour le marathon.

En plus, vous verrez qu’il est plus facile de demander une faveur à votre mari s’il revient d’une de ses activités préférées, que s’il a passé tout son temps à la maison avec bébé.

Le problème numéro 5 : Vous n’avez pas de temps libre pour vous.

La solution:

femme heureuse avec les yeux fermés se détendre dans la baignoire

S’occuper d’un nourrisson est une tâche tellement dévorante que pendant votre « temps libre », vous vous considérez chanceuse si vous avez le temps d’aller au supermarché.

Faire quelque chose uniquement pour soi peut être ressenti comme une indulgence scandaleuse. Cependant, si vous vous privez ou privez votre partenaire de repos, vous risquez de commencer à vous en vouloir.

Choisissez donc une activité essentielle à votre santé mentale ou à votre identité et trouvez du temps pour la faire.

Affirmez-vous et dites : « Voilà ce dont j’ai besoin pour retrouver mon bien-être ». Mettez le noir sur blanc de manière équitable pour que votre partenaire ait les mêmes possibilités.

Réduisez vos attentes. Les balades à vélo de trois heures n’auront pas lieu. Pendant les trois premiers mois, vous allez tous les deux faire plus de sur-place que de vivre vraiment.

Ce n’est qu’à partir du quatrième mois que vous pourrez commencer à vous réapproprier une partie de votre vie. Mais, ne pensez pas que les choses redeviendront comme avant. Tout cela c’est fini !

Abandonnez-vous au chaos et aux merveilles de la parentalité, et embrassez-les de tout votre cœur.

Le problème numéro 6 : Les grands-parents sont arrivés et veulent passer du temps avec le bébé – beaucoup de temps.

Les solutions:

grands-parents jouant avec bébé assis sur un canapé

Voir mon mari se transformer en papa a été formidable, mais le fait de voir mes beaux-parents se transformer en grands-parents de mon enfant a été complètement accablant parce que maintenant ils pensaient qu’ils devraient avoir accès à notre maison et à nos vies 24/24.

La solution ici, ce sont les limites. Vous avez le droit de dire non, même s’ils ont été très généreux en cadeaux ou en temps de baby-sitting.

Soyez gentille, mais ferme : « Bébé a beaucoup de chance de vous avoir comme grands-parents, mais nous sommes tous un peu fatigués maintenant et nous avons besoin de passer un peu plus de temps seuls. ».

Plus important encore, vous avez le droit de demander à votre mari de parler à ses parents.

Parfois, les grands-parents peuvent se sentir menacés par leur belle-fille et peuvent mieux répondre aux demandes émanant de leur propre enfant.

Quand j’ai finalement dit à mon mari que je n’en pouvais plus, il avait décidé d’en parler à sa mère. Il a laissé entendre que nous pensions qu’ils étaient trop généreux de leur temps.

Maintenant, tant que nous donnons assez régulièrement des nouvelles du bébé, ils appellent toujours d’abord avant de passer.

Une autre stratégie pour gagner du temps consiste à choisir des moments précis de la semaine où ils peuvent passer, ce qui est préférable pour vous. Si vos parents sentent que vous créez du temps pour eux, ils seront moins insistants.

Et vous pouvez toujours détourner une invitation, sans vous sentir coupable, en disant : « Je dois vérifier mon agenda ».

Le problème numéro 7 : L’argent compte plus que vous ne le pensiez.

La solution:

homme femme, regarder, ordinateur portable, quoique, séance table

Perso, je travaille depuis toujours et je gagnais toujours plus d’argent que mon mari, puis, après le bébé, j’ai pris un congé pour rester à la maison et je ne rapportais plus rien.

Je me suis sentie coupable et j’ai pensé que je devais prendre en charge la plupart des tâches ménagères.

Il ne fait aucun doute que l’argent est un énorme facteur de stress pour les nouveaux parents. Bien souvent, les gens croient qu’ils n’ont pas assez d’argent pour élever une famille, et ils paniquent.

Les nouveaux parents, qui sont peut-être de nouveaux propriétaires ou qui envisagent d’acheter une maison, sont souvent dépassés par les finances. Et souvent, ils finissent par se défouler l’un sur l’autre.

C’est pourquoi il est conseillé pour les deux partenaires de prendre du recul et de parler franchement de ce qu’ils veulent vraiment pour la famille ou pour eux-mêmes.

Il y a souvent un des deux conjoints qui veut vraiment rester à la maison pendant un an au lieu de travailler, mais qui a peur du coût. Or, il existe de nombreuses solutions aux problèmes financiers.

Une idée qui peut fonctionner, c’est d’essayer de vivre avec un seul salaire pendant six mois même si vous travaillez tous les deux. Ouvrez un compte séparé pour l’autre paie que vous économiserez.

Après la période d’essai, vous saurez s’il est mieux de manger des plats préparés à la maison ou des plats à emporter (vous pourriez être surpris) et comment vivre avec un budget serré.

Vous disposerez également d’une belle épargne en cas d’urgence, au cas où l’un de vous deux déciderait de rester à la maison.

Sachez que même avec deux revenus, il est très peu probable que vous vous sentiez totalement à l’aise financièrement après la naissance d’un bébé.

Bien sûr, vous devez aussi tenir compte de la réalité de vos finances et vous devrez peut-être faire des choix : la grande maison ou une école privée? Une poussette de jogging de luxe ou un week-end en Floride? Quels que soient vos choix, décidez ensemble.

Et surtout, gardez à l’esprit que vous dépensez probablement moins d’argent dans certains domaines qu’auparavant, notamment pour le cinéma, les repas au restaurant, les vêtements et les vacances.

Cela dit, que faire si, en dépit de vos meilleures intentions, votre relation se transforme en un interminable concours d’insultes ? Voici quelques conseils d’experts pour vous épargner des disputes inutiles.

1. Demandez des changements de comportement spécifiques plutôt que de faire des accusations de caractère à l’emporte-pièce. Au lieu de dire : « Tu ne fais jamais rien ici », essayez de dire : « Achète des lingettes pour bébé quand tu remarques que nous en manquons ».

2. Excusez-vous dès que possible après une remarque désagréable ou une fausse accusation.

3. N’essayez pas de lire dans les pensées. Demandez plutôt « Comment te sens-tu ? ».

4. Paraphrasez ce que votre partenaire dit. Par exemple : « Es-tu en colère parce que tu penses que je ne garde pas assez le bébé le week-end ? ».

5. Limitez vos déclarations à deux ou trois phrases et donnez à votre partenaire la possibilité de répondre.

6. Évitez de faire du tac au tac. Au lieu de dire : « Tu crois que j’ai laissé la cuisine en désordre ? Tu l’as laissée pire hier », concentrez-vous sur la façon dont vous pouvez résoudre le problème.

7. Tenez-vous la main et regardez-vous, aussi difficile que cela puisse être au milieu d’une dispute.

8. Oubliez le passé et résolvez un problème à la fois.

9. Prenez une pause de 20 minutes si la dispute devient trop violente.

10. Terminez par : « Y a-t-il autre chose dont tu voudrais discuter ? ».