“Ne confondez pas ce que les gens disent de vous et ce que vous êtes vraiment”. – Oprah Winfrey

Cette citation m’a ouverte les yeux et m’a fait réaliser que ce n’était pas ma faute si lui n’avait aucun intérêt.

C’est à partir de ce moment là que j’ai lentement commencé à lâcher prise.

Au début, il ressemblait probablement à n’importe lequel des hommes que vous avez aimé – quelqu’un qui saura reconnaître votre vrai vous, vos besoins et vos idées tels qu’ils sont, qui saura reconnaître votre essence.

Mais, le plus souvent, ce n’est jamais le cas.

Pour la plupart des gens, ne pas être confus sur qui ils sont vraiment, surtout de nos jours, peut être très difficile. Rien que cela est un énorme obstacle.

Comment peut-on s’attendre à ce que quelqu’un nous accepte tels qu’on est alors qu’on ne sait même pas qui on est vraiment nous-même ?

un homme embrasse une femme sur le front

Reconnaître et répondre aux besoins d’une personne à laquelle on tient vraiment et que l’on aime profondément, peut facilement conduire au plaisir aveuglant de satisfaire l’autre qui en fait provient de notre propre besoin d’approbation.

Lorsque cela se produit, cela signifie que vous avez perdu votre propre approbation et que les choses sont plutôt claires.

Il ne voit pas vos efforts ; il ne voit pas qu’il est en train de se servir de vous ; il ne voit pas que vous n’êtes plus vous-même… il s’en moque tout simplement.

Et lorsque cela se produit, il faut que vous sachiez une chose : vous ne pouvez pas l’obliger à s’en soucier.

Si cela ne se produit pas tout naturellement, alors ça ne se produira probablement jamais.

C’est le moment dont j’ai déjà parlé tout à l’heure – le moment pour commencer à lâcher prise.

un homme et une femme se tenant la main

Même si c’est quelque chose qui peut être douloureux et ravageur, vous ne devez jamais douter de vous-même, car jamais rien n’a été de votre faute.

Certaines choses ne sont pas censées durer, et quand elle commencent à prendre fin, cela n’a rien à voir avec vous.

Essayez de voir les choses de cette façon : Il y a une limite de temps pour toutes les choses de la vie.

Le fait de douter de soi est une chose qui se produira d’elle-même, dans de nombreux aspects de votre vie, mais l’amour ne devrait pas en faire partie.

Et surtout pas s’il s’agit d’une relation unilatérale et d’un type qui n’était tout simplement pas quelque chose dont vous aviez besoin à l’époque.

La mission de votre vie c’est d’être vous-même et d’atteindre votre plein potentiel. Se perdre soi-même signifie s’engourdir et perdre son but et son bonheur.

une femme bleue avec des lunettes

Et une chose est sûre, sans but et sans bonheur, il est impossible de réaliser son plein potentiel.

Vous ne devriez pas restée silencieuse sur les choses qui font de vous un être humain authentique. Vous devriez toujours dire votre vérité et suivre votre cœur.

Cela vous rendra certainement vulnérable, mais cela vous évitera de vous forcer à devenir quelque chose que vous n’êtes pas et à vivre la vie que les autres attendent de vous.

En d’autres termes, certes, vous serez vulnérable, mais au moins, vous serez en paix avec vous-même.

Heureusement, quand on est sincère à propos de notre vie, les gens savent le reconnaître la plupart du temps, et il est donc vrai que quand on commence à prendre soin de soi, les autres en font de même.

Les gens ont tendance à trop réfléchir par rapport à tout et à se laisser emporter par les moindres petites choses insignifiantes.

la femme ouvre la voie

Peut-être qu’au lieu de se demander ” Pourquoi ne tient-il pas à moi ? “, il faudrait se poser la question: ” Pourquoi je ne tiens pas assez à moi-même pour prendre des mesures afin de rendre ma vie plus heureuse ? ”.

Il y a une citation de Jung qui dit que ” le privilège d’une vie c’est de devenir ce que l’on est vraiment “.

C’est pourquoi je crois que dans la quête de l’amour, on devrait tout d’abord se soucier de soi-même et apprendre à se connaître avant tout.

Reconnaître nos propres désirs et nos besoins. Reconnaître la raison pour laquelle l’indifférence de quelqu’un nous dérange tellement.
Qu’avons-nous à prouver aux autres ? Pourquoi ne sommes-nous pas satisfaits de ce que nous sommes ?

Notre dépendance à l’égard de l’approbation des autres en dit-elle plus sur nous qu’elle n’en dit sur eux ?

deux femmes s'assoient sur des balançoires et rient

Ce n’est que lorsque nous nous maîtrisons et apprenons à prendre soin de nous-mêmes que nous pouvons nous soucier des autres et leur donner l’amour dont ils ont besoin.

Aimez-vous. Soyez tendre avec vous-même. Sachez reconnaître les sentiments qui surgissent en vous.

Sachez développer de l’empathie envers vous-même.

Prendre soin de soi ne consiste pas seulement à se faire plaisir et à manger de la bonne nourriture, mais aussi à se pardonner les choses que l’on ne peut pas contrôler.

Il s’agit de se débarrasser de ce sentiment de honte.La honte est un sentiment qui dévore l’âme vivante.

C’est peut-être la raison même pour laquelle vous vous souciez de quelqu’un qui ne se soucie pas de vous. Vous avez honte de ne pas être assez pour quelqu’un.

Alors que pourtant, vous êtes suffisante – et vous l’êtes toujours – le chemin le plus court qui mène à cette découverte, c’est de prendre soin de vous-même.

Ne Vous Perdez Pas En Vous Accrochant À Quelqu'un Qui N’a Pas D’intérêt Pour Vous