Si quelqu’un vous demande: “pensez-vous souffrir de carences affectives?” Vous lui répondriez immédiatement que non.

Mais en creusant un peu plus et en y réfléchissant davantage, il serait impossible de ne pas remarquer que vous souffrez de carences affectives à la maison, au travail, à l’instar de vos amis ou de votre partenaire.

Les carences affectives proviennent d’une incapacité de l’autre à répondre à vos besoins affectifs. Ça peut arriver à n’importe qui et la plupart du temps, les gens ne s’en rendent compte que lorsqu’il est trop tard.

Vous sentirez que quelque chose ne va pas tout à fait bien. Vous vous en voudrez de vous sentir ainsi, comme si vous aviez râté quelque chose, bien que ce ne soit pas le cas.

Une fois que l’on reconnaît souffrir de carences affectives et que l’on en identifie le “responsable”, on est plus à-même d’affronter le problème et de s’acheminer pas à pas vers la guérison.

Voici les signes les plus courants, indiquant que l’on souffre de carences affectives.

1. On se sent parfois vaseuse

On ne parle pas ici de la sensation physique d’engourdissement mais d’une sensation davantage morale et psychologique. Tout votre monde devient gris, vous ne ressentez rien et rien ne compte plus.

On est entouré de ses proches mais l’on ne ressent pas d’amour, on ne se sent pas proche d’eux.

Cela n’arrive pas souvent mais lorsque ça arrive, tous nos sentiments disparaissent. C’est un signe évident de carences affectives dont l’origine est le plus souvent à rechercher dans votre passé; que cela vienne de votre enfance où vous étiez négligée par vos parents ou d’une relation passée.

Quoi qu’il en soit, vous avez appris, inconsciemment, à étouffer vos sentiments de manière à ne pas souffrir.

2. Vous avez souvent envie d’être seule

Vous n’appréciez pas vraiment le temps passé avec les autres parce qu’ils ne vous comprennent tout simplement pas. Ils ne comprennent pas votre manière de penser et vous êtes fatiguée de devoir vous expliquer et tenter de convaincre les gens.

Vous ne vous sentez pas à votre place et avez l’impression d’être potentiellement indésirable.

Lorsque vous vous retrouvez à des événements mondains, vous tendez à vous échapper ou à vous réfugier dehors sans de plus amples explications. Vous adoreriez que quelqu’un arrive à vous comprendre mais il n’y a que peu de place pour se lier avec vous.

Ceci a pu être causé par n’importe quel type de carences affectives, venant de n’importe lequel des membres de votre cercle social. Peut-être avez-vous un jour saisi ce type de discours au vol: “pourquoi est-ce qu’elle s’assoit avec nous?” et tout est parti de là.

3. Vous refusez l’aide des autres

Quelle que soit la difficulté de la situation dans laquelle vous vous trouvez, vous ne demanderez jamais de l’aide. Lorsque l’on est négligé à la maison et que l’on doit tout faire seul, ou que votre partenaire n’a pas été là quand vous avez eu le plus besoin de son aide ou de son soutien, on s’y habitue et il semble ensuite presque impossible de demander ou d’accepter l’aide des autres.

4. Votre estime de soi est très basse

Lorsque l’on souffre de carences affectives en raison du comportement de nos proches, on a constamment l’impression de ne pas être digne de leur temps ou de ne pas être important à leurs yeux.

La plupart du temps c’est faux mais on continue quand-même à voir ce sentiment se développer et il est difficile de s’en débarrasser.

Ce sentiment vous persécute et vous le transférez vers d’autres sphères ou personnes de votre vie. Cela affecte votre relation ou votre vie professionnelle et menace de devenir permanent.

5. Vous avez l’impression que quelque chose vous manque

Ce sentiment constant que quelque chose vous manque peut aussi résulter de carences affectives. Vous sentez un vide en vous, priant pour que l’amour de telle ou telle personne vienne le remplir.

Qui que soit cette personne, il/elle vous néglige. La plupart du temps, cette impression provient de votre insatisfaction dans votre mariage et parce que votre partenaire ne vous accorde pas assez d’attention.

Vous savez exactement de qui ça vient puisque, vous pensez que seule cette personne pourra remplir ce vide et vous apporter de la joie.

Le meilleur conseil que je puisse alors vous donner est de discuter avec cette personne et de lui expliquer pourquoi vous avez besoin d’elle. Si elle refuse, eh bien, c’est que dès le départ elle n’était pas digne de vous.

6. Vous êtes sensible au sentiment de rejet et vous sentez facilement offensée

Souffrir de carences affectives peut souvent créer une peur intérieure et incessante. Le fait d’avoir peur du rejet ne vient pas comme ça. Vous avez été rejetée par le passé.

Peut-être n’avez-vous pas été acceptée dans l’université que vous vouliez, avez échoué à un entretien d’embauche ou vous êtes-vous fait larguer par votre partenaire.

Quoi que ce soit, vous avez été rejetée et cette peur se manifeste aussi dans votre tendance à être offensée par ce que les autres disent de vous.

Vous vous énervez, même face à une critique constructive parce que vous souffrez de carences affectives et percevez cela comme une attaque.

Vous n’aviez jamais pensé souffrir de carences affectives jusqu’à ce que vous compreniez les répercussions d’une telle violence. Vous pouvez apprendre à y faire face, à guérir et à recommencer à vivre normalement.

D’abord, il ne faut surtout pas que vous preniez la responsabilité d’essayer de changer la personne qui vous a négligée. Mais si besoin était, se débarrasser de cette personne pourrait être une option.