Skip to Content

Comment Lutter Contre La Violence Psychologique Dans Le Couple ?

Comment Lutter Contre La Violence Psychologique Dans Le Couple ?

Lorsqu’on parle de violences au sein du couple, on pense le plus souvent aux violences physiques et sexuelles. L’abus physique se traduit par des explosions dramatiques et violentes.

Cette forme de violence va plus loin que les désaccords ou les disputes que connaissent la plupart des couples !

Bien que la violence physique soit horrible, pour certaines personnes, ce sont les violences psychologiques qui sont encore plus effrayantes.

La violence psychologique ou la violence émotionnelle au sein des couples prend de plus en plus d’ampleur. Ce qui est terrible dans ce type de violence, c’est que le plus souvent ni les victimes ni l’agresseur n’en sont conscients !

Tout type de violences conjugales représente une volonté de domination de l’un des partenaires sur l’autre.

Toutefois, le harcèlement moral est le type de violence qui est le plus méconnu. C’est pourquoi on a décidé de vous parler des caractéristiques de la violence verbale, psychologique et morale.

Car, ce sont ces formes de violence qui détruisent de plus en plus la vie amoureuse de nombreux couples.

Si vous souhaitez savoir comment lutter contre la violence psychologique au sein du couple, continuez à lire !

La violence psychologique : c’est quoi au juste ?

un homme et une femme se disputent

Quelle est la définition de cette violence mentale ? Comment l’identifier ?

Il existe de nombreuses définitions de ce terme, voici quelques-unes que l’on peut trouver sur les réseaux sociaux :

• ” La violence psychologique est une forme de violence ou d’abus vers l’autrui sans qu’une violence physique soit mise en œuvre directement.

Elle peut se manifester par des paroles ou des actes qui influencent l’autre dans ses sentiments d’être aimé ou détesté.

Cette violence peut résulter en un traumatisme psychologique, pouvant inclure anxiété, dépression chronique, ou trouble de stress post-traumatique. ” Wikipédia
• ” Les violences psychologiques représentent une véritable entreprise de démolition de l’identité de la victime. ”
• ” Les violences psychologiques sont une arme très efficace pour soumettre, dominer, asservir et elles ont pour but d’imposer une domination pour avoir l’autre à disposition et pour l’instrumentaliser à loisir, lui faire jouer tous les rôles. ”

En France, il n’existe pas une loi précise qui définit clairement les sanctions en cas d’abus psychologique.

Il y a seulement une loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants. Cette loi n’est pas précise, car elle ne caractérise pas les éléments constitutifs de cette violence. Il est très difficile de prouver la violence psychologique, car rien n’est clairement établi par la loi !

C’est pourquoi les victimes de violences psychologiques décident rarement de se plaindre aux autorités et souffrent le plus souvent en silence.

Toutefois, aucune forme de violence n’est excusable ! Il est important de ne pas minimiser les actes de violence morale ni de violence physique. Alors, si vous avez affaire à un conjoint qui vous détruit moralement, ne le laissez pas faire !

Car, les deux types de violences peuvent mener vers la dégradation des conditions de vie et vers l’insatisfaction profonde des personnes qui en souffrent !

La violence psychologique au sein du couple est devenue très commune.

Généralement, on pense que le scénario le plus évident d’abus émotionnel est celui dans lequel un homme est considéré comme un pervers narcissique et la femme est la victime.

Cependant, d’après de nombreuses études, on peut dire que les hommes et les femmes abusent les uns des autres à des niveaux égaux !

Comment identifier l’abus psychologique au sein du couple ?
Quelles sont les caractéristiques des violences psychologiques conjugales ?

l'homme regarde la femme triste

• La violence psychologique dans une relation amoureuse est utilisée pour contrôler et dominer l’autre.

Elle se produit le plus souvent parce que l’agresseur a des blessures d’enfance et des insécurités qu’il n’a pas guéries.

Alors, dans l’âge adulte, l’agresseur ne contrôle pas ses mécanismes d’adaptation sains et il a des difficultés d’avoir des relations positives.

Au lieu de cela, il se sent en colère, blessé, craintif et impuissant !

• L’agresseur (qui peut être masculin ou féminin) présente souvent des troubles du comportement et de personnalité narcissique, limite ou antisociale !
• Les violences psychologiques comportent des conflits, des menaces répétées, des chantages, des colères, des sous-entendus insidieux, etc.
• Elles créent un climat d’infériorité et de dévalorisation par des critiques, des blessures psychologiques ou des attitudes de mépris.
• Elles créent également un climat de doute par des propos contradictoires, des mensonges, des non-dits, des manipulations, des mises en scène, des sous-entendus, etc.
• La victime est soumise à des mauvais traitements, tels que l’humiliation, la dévalorisation, le rabaissement, ce qui peut conduire à la perte d’estime de soi !
• L’agresseur corrige et punit le comportement de sa victime.
• La violence psychologique inclut aussi des dénigrements, des propos méprisants, des dévalorisations, etc.
• La victime a l’impression d’avoir toujours tort et d’avoir beaucoup de défauts !
• L’agresseur est intolérant à tout manque apparent de respect.
• Il s’invente des excuses pour justifier son comportement, rejette la faute sur les autres, mais a généralement du mal à demander pardon.
• Il ignore les besoins de sa victime et il dépasse sans cesse les limites que vous avez posés !
•Il a tendance à reprocher ses problèmes, ses difficultés et ses malheurs à sa victime !
• Il se sert de la bouderie ou de la privation pour attirer l’attention de sa victime ou pour obtenir ce qu’il veut.
• Il ne se soucie pas des sentiments de sa victime !
• Il ne montre ni d’empathie, ni de la compassion à l’égard de sa victime !
• Il joue la victime et a du mal à prendre ses responsabilités !
• Il communique des informations personnelles à votre sujet à d’autres personnes.
• Il fait des menaces subtiles ou des remarques négatives dans l’intention d’effrayer sa victime ou de la contrôler.

Comment lutter contre la violence psychologique dans le couple ?

un homme crie après une femme qu'elle pleure

La première étape pour ceux qui ont été maltraités émotionnellement au quotidien est d’en devenir conscients ! Car, si vous êtes la victime de ces maltraitances psychologiques pendant longtemps, cela peut nuire à votre santé mentale et physique !

Si vous reconnaissez l’un des signes d’abus psychologique énumérés ci-dessus, vous devez être honnête avec vous-même afin de reprendre le contrôle sur votre vie, de faire cesser la violence psychologique et de commencer le processus de guérison.

Si vous ne faites pas face au harcèlement psychologique à temps, cela peut entraîner un traumatisme émotionnel, une dépression ou de l’anxiété profonde !

Si vous êtes victime d’un manipulateur pervers narcissique ou d’une femme manipulatrice, vous ne devriez tout simplement pas lui permettre de continuer de vous dénigrer. Vous devriez absolument penser à votre santé physique et mentale.

Vous devriez obliger cette personne à cesser la maltraitance, même si parfois cela signifie mettre fin à la relation amoureuse !

Voici quelques astuces qui vous aideront à récupérer votre pouvoir et votre estime de soi à court terme :

•Faites passer vos besoins en premier !

Cela signifie que vous devez cesser de flatter votre agresseur, de lui faire plaisir et de le protéger. Vous êtes quelqu’un de bien et dont il faut prendre soin ; alors, occupez-vous de vos propres besoins et désirs !

Ne permettez à personne de vous contrôler et d’avoir du pouvoir sur votre comportement !

• Définissez fermement certaines limites !

En cas de violence psychologique, dites à votre partenaire qu’il/elle n’a plus le droit de vous hurler dessus, de vous appeler par des surnoms méchants, d’être grossier/ère avec vous, etc.

S’il/elle continue à le faire, n’hésitez pas à sortir de la pièce ou même à vous installer chez un/e ami/e pendant un certain temps !

• N’entrez plus dans son jeu !

Lorsqu’il/elle essaye de commencer une dispute ou un conflit verbal, n’entrez pas dans son jeu avec colère. N’essayez surtout pas de lui expliquer les choses ou de désamorcer la situation.

Il vous faudra plutôt rester calme et partir dès que possible !

• Acceptez le fait que vous ne pouvez pas le/la changer !

Il est très difficile de changer une personne avec un comportement violent. Vous seul/e ne pouvez pas le faire. Car, c’est à lui/elle de vouloir changer et d’admettre son caractère destructeur !

• Vous n’êtes pas à blâmer !

Le comportement d’un agresseur n’est pas de votre faute et il ne vient pas de vous ! Même si après les mots méchants qu’il/elle vous adresse vous pouvez vous remettre en question, sachez que vous n’êtes jamais à blâmer.

C’est l’une des premières choses dont vous devez être conscient/e, car cela vous mènera vers la reconstruction de votre estime de soi !

• N’hésitez pas à chercher de l’aide !

Parlez à des amis de confiance, à votre famille ou à un conseiller de ce que vous subissez au sein de votre couple.

Cessez de passer toute la journée avec la personne abusive ! Passez-la plutôt avec des gens qui vous aiment et qui vous soutiennent !

Cela peut vous aider à vous sentir moins seul/e et isolé/e pendant que vous luttez toujours contre votre agresseur !

Petite conclusion :

une femme triste est assise sur le lit

Les victimes de violence psychologique éprouvent une grande souffrance psychologique qui se traduit par divers symptômes : insomnies, douleurs, fatigue chronique, dépression, confusion, angoisse, troubles de la concentration, troubles de l’alimentation, risque suicidaire, troubles de la personnalité, addictions, etc.

Voulez-vous vraiment être en couple avec une personne qui vous conduit vers la destruction totale ?

N’oubliez pas que la violence psychologique érode lentement l’estime de soi, la sécurité et la confiance en soi.

Elle peut créer des troubles psychologiques et d’énormes souffrances émotionnelles !

C’est pourquoi il est important de la reconnaître à temps et de lutter contre elle de toutes vos forces !

Dans les cas des violences extrêmes, n’hésitez pas à vous adresser à un professionnel, à une association spécialisée ou même à la police !

Ils pourront vous conseiller et vous proposer des solutions !

Comment Lutter Contre La Violence Psychologique Dans Le Couple