Skip to Content

Quand Et Comment Couper Les Ponts Avec Sa Famille Toxique ?

Quand Et Comment Couper Les Ponts Avec Sa Famille Toxique ?

En quelques mots … notre famille nous définit. Les premières relations de notre vie sont celles que l’on crée avec notre famille.

Elles représentent une partie importante de la personne que l’on est à la base, car notre passé fait partie intégrante de la façon dont on se perçoit et dont on perçoit le monde.

Un aspect intéressant des relations familiales, c’est que l’on est capable de tolérer beaucoup plus de mal venant des membres de la famille que du reste du monde, et même une relation familiale tendue peut être considérée comme satisfaisante.

C’est pourquoi on entend souvent les gens dire : « Ma famille me rend fou, mais je les adore ».

Les membres de votre famille peuvent être à la fois ceux qui vous causent de la détresse, et à la fois ceux qui sont à vos côtés dans les moments difficiles.

C’est un commerce équitable : il faut prendre le bon, tout comme le mauvais.

C’est lorsque le mal l’emporte sur le bien, ou que le mal se transforme en abus, qu’on doit évaluer la santé de cette relation pour notre propre bien-être.

L’amour inconditionnel est l’ingrédient clé d’une relation saine. Une relation saine est celle qui est basée sur l’acceptation et la liberté d’expression.

Dans une relation saine, il est tout à fait acceptable de ne pas toujours être d’accord les uns avec les autres, et le respect mutuel est indispensable, on ne devrait pas avoir besoin de se changer ni de se contrôler.

Ce sont les conditions idéales d’une relation familiale, et pourtant pour certains, il n’en a jamais été ainsi avec certains membres de leur famille.

Ces relations dysfonctionnelles sont les pires à endurer parce que la famille compte beaucoup pour chacun d’entre nous et au sein de notre culture et de notre société, ce qui fait qu’il est vraiment difficile de couper les ponts avec un membre de la famille même quand il s’agit de s’éloigner pour ne pas souffrir

Malheureusement, de nombreuses personnes sont confrontées à la décision atroce de continuer ou non une relation malsaine avec leurs mère toxique, leur père, leur frère ou leur sœur, leurs grands-parents, leur fils, leur fille, leurs petits-enfants, leurs beaux-parents ou des membres de leur famille recomposée.

Si vous sentez que vous devez couper les liens familiaux, c’est généralement parce que vous avez enduré des années de mécontentement (voire d’abus) et que vous n’avez pas d’autre choix.

Mais, ne vous inquiétez pas, car vous n’êtes pas quelqu’un de bizarre. Il y a bcp de gens qui souhaitent couper les liens avec leur famille et dans certains cas, il s’agit de la meilleure solution possible !

Dans ce texte, on vous explique comment et quand couper les ponts avec votre famille et comment vous débarrasser des personnes toxiques même quand il s’agit de vos proches.

Lire aussi : Comment Reconnaître Un Pervers Narcissique En Couple Facilement ?

Évaluez vos liens familiaux !

une jeune femme pensant dans le parc

Il y a de fortes chances que vous évaluiez cette relation tendue depuis un certain temps, mais s’engager à couper les liens entraîne des sentiments de culpabilité, d’échec, de honte, de vide, de doute, d’abandon et même de chagrin.

Décider de faire face à ces sentiments et de les gérer est une étape courageuse !

Peu importe à quel point la relation est tendue, intolérable et/ou abusive, c’est une décision difficile à prendre et cela peut nuire à votre santé mentale. Le fait de vous poser les questions ci-dessous peut vous aider :

Quelle est votre histoire avec cette personne toxique ?

fille assise au bord du lac

Les psychologues ont un vieil adage : “ La meilleure prédiction du comportement futur est le comportement passé.

Avoir une longue histoire dans le passé est ce qui fait le plus mal lors de la rupture avec un membre de sa propre famille, mais si cette histoire a été chroniquement négative, cela peut faciliter une prise de décision éclairée et intuitive.

Il sera difficile d’abandonner la relation ou de mettre une certaine distance entre vous s’il y a eu autant de bons moments que de mauvais.

Il peut encore être difficile de couper les liens si la route a été longue et tortueuse. Même les abus et les schémas familiers malsains sont difficiles à rompre.

Parfois, il est utile de tout mettre sur papier – une colonne pour les choses positives et une pour les négatives – afin que vous puissiez voir objectivement les deux côtés.

Vous pouvez également développer un système de points et donner un point pour chaque bonne et pour chaque mauvaise chose.

Sachez aussi que parfois, une très mauvaise chose peut être bien pire que 10 petites bonnes choses !

Surveillez vos schémas qui montrent que la relation empire progressivement.

De plus, si la personne avec qui vous souhaitez couper les ponts continue d’insister sur le fait qu’elle a changé, gardez les yeux grands ouverts pour déterminer si ses actions montrent que c’est bien vrai.

Même si elle a changé, la dynamique relationnelle peut quand même rester la même.

Qui d’autre est affecté par cette relation ?

une fille qui a mal au ventre

Parfois, rompre les liens avec une seule personne signifie que toute la famille peut être en colère contre vous.

N’oubliez pas que d’autres membres de la famille ont probablement également contribué aux tactiques de la personne violente.

Ils ne sont peut-être pas préparés à y faire face – et alors, c’est vous qui perturbez les modèles familiaux.

Soyez prêt/e et sachez que tout le monde ne comprendra pas votre décision.

Il est important de trouver un moyen de gérer les autres relations familiales et d’évaluer également les effets que cela peut avoir sur les autres, tout en gardant en tête que ce n’est pas vous qui êtes responsable des sentiments de chacun.

N’hésitez pas à couper les relations toxiques si la seule raison pour laquelle vous restez en contact est pour faire plaisir à la famille, à votre grand-mère ou à quelqu’un d’autre lié à la famille.

Considérez les enfants.

une femme assise à la maison et plongée dans ses pensées

Si vous avez des enfants, expliquez-leur à travers un langage approprié à leur âge pourquoi il est possible qu’ils ne voient plus leur grand-père ou leur tante pendant un certain temps.

Les enfants se retrouvent souvent entre deux parties – certains membres de la famille voudront même les utiliser comme des pions, alors soyez aussi honnête avec eux que vous le pourrez, sachant qu’ils en savent souvent plus qu’ils ne laissent entendre.

Comment le stress affecte-t-il votre vie personnelle et votre famille actuelle ?

un garçon qui pleure parce que ses parents se disputent

Beaucoup de gens sont confus et pensent que leurs parents ou la famille dans laquelle ils sont nés, sont plus importants que la famille qu’ils construisent pour eux-mêmes. Et, cette approche est fausse !

Votre famille d’origine ne devrait jamais s’interposer entre vous et votre famille actuelle.

Votre femme/mari et vos enfants ont désormais une priorité devant votre mère et/ou votre père, alors ne tolérez pas les membres de la famille d’origine s’ils ont un effet négatif sur votre famille actuelle.

De préférence, vous, plutôt que votre conjoint, devez gérer les membres de votre propre famille.

Quel rôle portez-vous au sein de votre famille ?

une femme gardant sa tête

On prend une étiquette ou un rôle dès le plus jeune âge dans la cellule familiale. Parfois, on reste coincé dans ce rôle et on le transporte dans nos vies au-delà de la famille.

Briser ce rôle et son effet sur nos vies peut exiger de la distance ou des liens coupés pour faire une rupture nette et changer nos habitudes, non seulement au sein de la famille, mais aussi dans nos relations actuelles.

Votre rôle dans la famille pourrait être « le bébé », « le troublé », « le timide », « le mouton noir », ou vous pourriez être « le réparateur » et « le médiateur ».

Parfois, une famille a besoin d’un « bouc émissaire », c’est-à-dire quelqu’un à blâmer pour tout.

Toutefois, ne laissez pas les problèmes familiaux vous tomber sur le dos. Les rôles que vous avez dans vos relations actuelles (professionnelles et personnelles) ressemblent-ils aux rôles que vous aviez au sein de votre famille de naissance ?

Que pensent les membres de votre famille de vous ?

une mère qui réconforte une fille qui pleure

La meilleure indication de la façon dont une autre personne nous perçoit est ce qu’on ressent lorsqu’on est en sa présence – plus précisément, comment on se sent en sa présence.

Je sais que personnellement, je me sens petite, invisible et incontrôlable lorsque je suis près d’un certain membre de ma famille.

Je me rends compte que c’est ainsi que ma famille me perçoit probablement, que ce soit au niveau conscient ou inconscient.

Idéalement, la famille devrait être basée sur l’amour inconditionnel. Si vous ne ressentez pas l’amour, que ressentez-vous ?

Parfois, il est utile de se demander à quand remonte la dernière fois que vous vous êtes senti/e aimé/e par cette personne, sans aucune condition. Si vous vous sentez mal quand cette personne est là, c’est probablement dû à ses vilains sentiments à votre égard.

Le fait de recueillir des indices subtils peut vous aider à réaliser la vérité de cette relation. En d’autres termes, les sentiments peuvent être réciproques, même s’ils sont montrés de manière passive.

En gardant cela à l’esprit, rappelez-vous que ce n’est pas de votre faute si quelqu’un de votre famille ressent cela à votre égard.

Y a-t-il des limites ?

une fille aux cheveux bouclés est assise à une table et pense

Une chose que de nombreuses familles ont en commun est le manque de frontières : les gens disent ce qu’ils veulent, font ce qu’ils veulent, et le respect n’est pas en vue.

Cela représente un gros problème dans la plupart des familles !

Cependant, il est malsain d’assimiler un manque de frontières à un amour inconditionnel.

Les spécialistes s’accordent à dire que, pour les enfants, avoir des limites donne le sentiment d’être aimé, et c’est souvent durant l’enfance que le chaos entre les membres de famille commence.

Si vous n’êtes toujours pas décidé à interrompre la relation, en fixant des barrières saines, vous allez peut-être plus facilement savoir où vous en êtes.

Cependant, il est plus difficile de fixer des limites avec la famille qu’avec n’importe qui d’autre, car les modèles sont parfois enracinés pendant des générations.

En tant qu’enfant, vous réalisez rapidement que les adultes fixent non seulement les règles, mais aussi des limites (ou l’absence des mêmes).

On nous a souvent enseigné les limites malsaines des personnes avec qui on en avait besoin. Lorsque l’enfant devient adulte, il est capable de fixer ses propres limites.

À quel point êtes-vous proche des membres de votre famille ?

deux filles parlant au café

Souvent, s’éloigner symbolise une nouvelle vie loin de la famille. Il peut atténuer les tensions en étant situé dans des villes ou des états éloignés !

Si la personne avec laquelle vous avez des problèmes vit loin ou que vous ne la voyez pas souvent, vous pouvez la tolérer périodiquement et continuer votre vie comme d’habitude.

Une visite rapide avec la négativité et le drame – deux fois par an – pourrait être gérable.

Toutefois, si cela vous cause trop de douleur et de drame et vous met dans un mal-être profond, rester en contact (même par e-mail) peut ne pas valoir la peine de toute cette douleur.

La résolution de ce problème est-elle possible ?

une femme pensive assise près de la fenêtre

Certaines familles refusent absolument de parler des problèmes, et alors il n’est pas possible de les résoudre.

Peut-être que les mêmes problèmes se posent à plusieurs reprises, puis une résolution possible peut être un gros non.

Parfois, la réponse est « non » à un certain moment, mais peut changer plus tard au fil du temps.

Ne vous souciez pas de résoudre les problèmes majeurs entre la personne toxique et vous-même.

Vous avez probablement essayé cela dans le passé et vous en êtes sorti avec une grande portion de déni, d’hostilité et de préservation de soi de cette personne.

En tant qu’enfants, nous sommes impuissants contre les membres de la famille puisque nous sommes trop jeunes pour avoir le droit de dire quoi que ce soit. Et parfois, ce modèle nous suit jusqu’à l’âge adulte.

N’oubliez pas que toute décision peut être temporaire. Si les liens sont coupés maintenant, ils peuvent être réparés plus tard. Couper les ponts n’est pas toujours une décision définitive !

Une dernière chose : Parfois, au lieu d’avoir un problème avec une personne, le problème réside dans plus d’une ou même une branche entière de la famille.

Dans ce cas, il est préférable d’évaluer les problèmes dans leur ensemble. Il se peut que lâcher une partie entière de votre famille soit la seule solution du problème.

Couper les ponts avec sa famille est acceptable dans les situations suivantes :

une fille triste et solitaire s'assoit et pense

-Lorsque la relation est physiquement ou mentalement abusive.

Ne minimisez pas les effets de ce type d’abus, surtout à long terme. Il faudra peut-être des conseils pour comprendre que vous avez été victime de violence.

Tout comme le traumatisme, l’abus est quelque chose qu’on est personnellement incapables de gérer.

-Lorsque cela cause suffisamment de stress pour affecter des aspects et domaines importants de votre vie, comme le travail ou la vie à la maison.

-Lorsque vous passez beaucoup de temps à réfléchir et à ruminer sur la relation amère et que vous perdez le sommeil. Ne sous-estimez pas les effets du manque de sommeil et du stress sur votre santé.

-Lorsque les modèles se répètent. Vous fixez des limites, par exemple, et l’autre personne les respecte pendant quelques semaines, puis les ignore complètement ou elle revient sans cesse pour demander de l’argent ou vous demande une faveur.

C’est sa façon de confondre et d’utiliser des tactiques émotionnelles pour vous garder « accro ».

-Lorsque la relation consiste uniquement à emprunter de l’argent ou à sauver le membre de la famille des ennuis. Ne vous laissez pas entraîner avec elle ou ne vous impliquez pas dans des affaires risquées et des problèmes juridiques, même s’il s’agit de la famille.

-Lorsque la personne utilise les ragots pour vous manipuler et vous contrôler et pour tourner d’autres membres de la famille contre vous.

-Lorsque tout contact avec cette personne est négatif. Elle n’appelle que pour vous abattre et vous rabaisser.

-Lorsqu’il y a des conséquences négatives chaque fois que ce membre de la famille n’obtient pas ce qu’il attend de vous. Il trouve des moyens de vous punir si vous ne jouez pas à sa manière.

-Lorsque cette personne joue à des jeux enfantins – le traitement silencieux, les jeux de blâme, etc.

La plupart des gens savent intuitivement quand il est temps de couper les ponts avec leur famille.

Écoutez votre instinct. Écoutez votre corps et votre intuition. Bon courage !

Quand Et Comment Couper Les Ponts Avec Sa Famille Toxique

Comment Se Décrire Correctement Lors D’un Entretien D’embauche ?
← Previous
Une Vieille Âme Lutte Toujours Pour Trouver Sa Place Dans Le Monde
Next →