Si vous êtes une femme qui a souffert d’un quelconque type d’abus, je vous dis chapeau pour votre courage et pour votre force de n’avoir jamais abandonné.

Vous avez regardé la peur en face, vous avez surmonté toute votre douleur et vous avez continué à le faire tous les jours de votre vie.

Quand cela se produit ne serait-ce qu’une seule fois, on en a jamais vraiment fini avec.

Il faut apprendre à se réinventer. Retrouver qui on est et traverser tout ce processus avec une foi aveugle et une volonté énorme de donner une nouvelle chance à la vie.

C’est pourquoi vous pouvez vous considérer comme une héroïne silencieuse. Et votre super-pouvoir c’est celui d’être incassable.

Après tout ce que vous avez traversé, vous êtes restée forte, vous avez su examiner votre douleur et votre vulnérabilité, et vous les avez transformé en force et en sagesse.

Je tiens à vous rappeler qu’il faut toujours savoir vous donner suffisamment de temps et toujours vous mettre en priorité.

Dans le même état d’esprit, voici quelques éléments expliquant pourquoi il est si difficil de nouer des liens quelconques – et encore plus des liens amoureux – après que l’on est été victime d’une agression.

Peut-être vous allez pouvoir vous y identifier.

On ne sait plus qui on est vraiment

femme imaginée

Après avoir été victime de maltraitance, on se retrouve souvent dépouillée de son identité.

Suite à la manipulation, au chantage et aux ultimatums, il ne nous reste plus qu’à remettre en question chacune de nos pensées et de nos décisions.

On ne sait plus distinguer quelle partie en nous est réelle et vraie.

Notre agresseur voulait que l’on se sente complètement perdue, effrayée et seule afin de mieux pouvoir nous contrôler.

Et au final, on se retrouve en plein milieu d’un bordel ne sachant plus comment faire pour retrouver confiance en soi.

On se croit être complètement folle. On pensait que tout ce que l’on disait était “exagéré” et “irrationnel”, alors que pourtant, tout s’est avéré être vrai.

Mesdames, vous avez le droit de prendre votre vie en main et d’écrire votre propre histoire.

Vous avez la possibilité de redevenir la personne que vous étiez avant ou celle que vous aviez toujours eu envie de devenir.

Une grande force réside en chacune d’entre vous. Si ce n’était pas le cas, vous ne seriez même pas en train de lire ces mots !

Il faut du temps pour regagner confiance en soi

une femme qui pleure est assise

Chaque mensonge qui vous a été dit est comme un poison et il y a eu tellement de mensonges qui vous ont été racontés dans la vie.

Vous avez même peut-être continuer à croire en certains d’entre eux.

Après avoir brisé l’emprise que votre agresseur avait sur vous, vous avez peut-être réalisé que vous avez perdu beaucoup trop de temps (des mois, des années, voir la moitié de votre vie !) à croire en quelque chose qui n’a jamais été vrai.

Et cela a eu un impact considérable sur votre capacité à faire confiance, sur votre santé mentale et sur votre bien-être en général.

Il faudra beaucoup de temps avant de pouvoir faire confiance aux gens à nouveau, et c’est parfaitement normal.

Vous ne devez rien forcer ni faire quoi que ce soit qui vous met mal à l’aise.

Vous allez guérir, il faut faudra juste du temps pour y parvenir.

Vous avez peur d’être à nouveau blessée

une femme brune est assise pensivement sur la table

Une fois que l’on est victime d’abus quelconque, il faut apprendre à redéfinir ses limites.

En redessinant les limites – et en plaçant vos propres limites – vous allez commencer à savoir faire la différence entre les personnes qu’il vous faut dans la vie, et celles qui n’ont rien à y faire.

Toutes les personnes qui voudront franchir les limites que vous définissez, n’ont rien à faire dans votre vie, et vous serez mieux sans elles.

Ce qu’il vous faut, c’est des limites saines, qui seront établies à travers de la bonne communication et qui seront basées sur de compassion et de la compréhension.

Tout ce qui sera en dessous de ces limites vous fera peur d’être à nouveau blessée.

Vous avez besoin de passer du temps toute seule

une femme noire avec une graisse sur la plage

Si vous n’arrivez pas à vous connecter avec d’autres personnes, peut-être que ce n’est pas encore le moment de le faire.

Peut-être que vous devriez d’abord vous reconnecter avec vous-même dans un premier temps.

Et peut-être qu’il vous faut apprendre à reconnaître vos propres besoins et les prendre en charge afin de les réaliser.

Cela veut dire que vous risquez d’être seule, mais pas isolée.

Parfois, tout ce dont on a besoin c’est d’être le meilleur ami pour soi-même. Laissez-vous emporter par la personne dont vous avez besoin d’être à cet instant précis.

Vous avez le droit d’être en colère, triste et accablée.

Permettez-vous de ressentir tout ce dont vous avez besoin et pardonnez-vous ensuite pour toutes les fois où vous avez été trop stricte envers vous-même.

Libérez-vous du sentiment de honte, et libérez-vous de toute culpabilité, ou des croyances que tout ce qui est arrivé est de votre faute. Car ce n’est pas le cas.

Vous avez l’impression que personne ne vous comprend

la femme est assise sur le dos

Tout le monde n’a pas traversé ce que vous avez traversé. Certaines personnes, heureusement, n’en aucune idée de comment c’est.

Et cela vous donne parfois l’impression que personne ne peut vous comprendre.

Peu de gens parlent ouvertement de leur maltraitance et ce n’est pas la première chose dont on va parler avec quelqu’un. Il se peut qu’il en soit ainsi avec vous aussi.

Il n’est pas rare d’avoir l’impression qu’on appartient nulle part.

Afin de pouvoir renouer de nouvelles amitiés et de nouvelles relations, il faudra investir beaucoup de temps, de force, de volonté et d’émotions.

Et ce n’est pas toujours facile quand on vient tout juste de survivre à une catastrophe.

Votre relation avec votre agresseur est compliquée

la femme est allongée sur l'oreiller

Les gens ont tendance à penser que les agresseurs sont des personnes que les victimes peuvent facilement éliminer une bonne fois pour toutes de leur vie.

Mais qu’en est-il s’il s’agit du père de notre enfant, s’il s’agit d’un collègue de travail, d’un membre de la famille ou simplement d’une personne à laquelle on tenait énormément ?

Les sentiments ne sont pas une chose que l’on peut arrêter en appuyant sur un bouton on/off.

On ne peut pas cesser d’aimer quelqu’un en une journée, et cela même quand il s’agit de notre agresseur.

Il est possible d’encore continuer à aimer quelqu’un même si on s’est rendu compte qu’il n’était pas bon pour nous et que l’on ne doit plus le côtoyer.

Mais il est également possible d’apprendre à travers ces expériences douloureuses et il définitivement plus que possible d’aimer à nouveau.

N’oubliez pas que vous méritez de vous sentir en sécurité, respectée et aimée à tout moment.

Voici Pourquoi Les Femmes Qui Ont Été Victimes De Violence Ont Du Mal À Nouer Des Liens