Skip to Content

11 Signes Que Vous Êtes Victime De Manipulateur Narcissique

11 Signes Que Vous Êtes Victime De Manipulateur Narcissique

Vous pensez que vous avez affaire à un manipulateur narcissique, mais vous n’êtes pas sûre ? Vous sentez que vous êtes victime de manipulation perverse, mais ne savez pas par où commencer pour vous libérer de cette emprise ?

Avez-vous besoin d’aide pour récupérer la confiance en soi qui a été érodée depuis le tout début de la relation avec votre partenaire ? Eh bien, vous êtes au bon endroit !

En effet, aujourd’hui nous allons passer en revue le mode de fonctionnement des pervers manipulateurs, les signes qui révèlent que vous êtes une victime de manipulateur et quelques conseils qui vous aideront à vous libérer de l’emprise d’un pervers narcissique !

Avant de passer aux victimes de pervers narcissique, dans un premier temps, voyons de quelle manière vous pouvez reconnaître le comportement toxique d’un manipulateur narcissique.

Qu’est-ce que la perversion narcissique au juste ?

homme irrité

Un individu narcissique pervers (souffrant d’un trouble de la personnalité) a une image d’autodépréciation et se valorise en rabaissant les autres. Les hommes sont généralement plus touchés par ce trouble.

Les manipulateurs pervers narcissiques ont tendance à se donner une apparence supérieure aux autres et ressentent un fort besoin d’être admirés.

Voir aussi : Le PN Et La Mort De Sa Mère : La Réaction Du Pervers Narcissique

Profil psychologique d’un manipulateur narcissique

Les personnes souffrant de troubles narcissiques pervers sont très souvent à la fois attirantes, sympathiques et réservées. La plupart du temps, elles présentent les signes suivants :

– Entretiennent une communication floue

– Changent fréquemment d’opinion

– Présentent des signes de mythomanie

– Ressentent de la jalousie

– Sont incapables de reconnaître leurs torts ou d’assumer la responsabilité de leurs actes

– Sont incapables de reconnaître les besoins ou les sentiments des autres

– Recherchent continuellement de la reconnaissance ou du succès

Par conséquent, les victimes du pervers narcissique ressentent généralement un certain degré d’atteinte à leur estime de soi et de culpabilisation. Pour en savoir plus, découvrez aussi quelle est la réaction d’un manipulateur quand on le quitte.

Si vous désirez en savoir plus sur les symptômes de la perversion narcissique lisez notre article : Les Caractéristiques Du Pervers Narcissique Mises À Nues

11 signes que vous êtes victime de manipulateur narcissique

Imaginez ceci : toute votre réalité a été déformée et déformante. Vous avez été impitoyablement violée, manipulée, ridiculisée, rabaissée et poussée à croire que vous imaginez des choses.

La personne que vous pensiez être votre prince charmant et la vie privée que vous aviez construite ensemble ont été brisées en un million de petits fragments. Votre estime de soi a été érodée, diminuée.

Vous avez été idéalisée, dévalorisée, puis reléguée sur un piédestal. Peut-être avez-vous même été remplacée et rejetée plusieurs fois, pour être ensuite « aspirée » et attirée à nouveau dans un cycle d’abus encore plus tortueux qu’auparavant.

Vous avez peut-être été traquée, harcelée et intimidée sans relâche pour rester avec votre agresseur.

Il ne s’agissait pas d’une simple rupture ni d’une relation amoureuse normale : il s’agissait d’un coup monté pour assassiner secrètement et insidieusement votre psyché et votre sentiment général de sécurité dans le monde.

Pourtant, il se peut qu’il n’y ait pas de cicatrices visibles pour raconter votre histoire ; tout ce que vous avez, ce sont des morceaux brisés, des souvenirs fracturés et des blessures de combat internes.

À lire aussi : Le Manipulateur Narcissique : En Savoir Plus Sur La Perversion

À quoi ressemble l’abus narcissique ?

La violence psychologique exercée par les narcissiques peut inclure la violence verbale et émotionnelle, la projection toxique, l’obstruction, le sabotage, le dénigrement, la triangulation ainsi qu’une pléthore d’autres formes de coercition et de contrôle.

Cette situation est imposée par une personne qui manque d’empathie, fait preuve d’un sens excessif du droit et se livre à une exploitation interpersonnelle pour satisfaire ses propres besoins au détriment des droits des autres.

À la suite d’un abus chronique, les victimes peuvent être aux prises avec des symptômes de SSPT (Syndrome de Stress Post-Traumatique), de forme complexe si elles ont subi d’autres traumatismes comme le fait d’être abusées par des parents narcissiques.

Les séquelles d’un abus narcissique peuvent inclure la dépression, l’anxiété, l’hypervigilance, un sentiment omniprésent de honte toxique, des flashbacks émotionnels qui font régresser la victime vers les incidents abusifs, et des sentiments écrasants d’impuissance et d’inutilité.

Lorsque nous sommes au milieu d’un cycle d’abus continu, il peut être difficile de déterminer exactement ce que nous vivons.

En effet, les abuseurs sont capables de tordre et de retourner la réalité pour répondre à leurs propres besoins, de se livrer à un intense love bombing après les incidents abusifs et de convaincre leurs victimes que ce sont elles qui sont les abuseurs.

Voir aussi : Ce Que Déteste Un Manipulateur : 20 Choses Que Vous Devez Savoir

Si vous ressentez les 11 symptômes ci-dessous et que vous êtes ou avez été dans un type de relation toxique avec quelqu’un qui vous manque de respect, vous inflige du harcèlement moral et des maltraitances, vous venez peut-être d’être terrorisée par un pervers narcissique :

1. Vous vivez la dissociation comme un mécanisme de survie

Vous vous sentez émotionnellement ou même physiquement détachée de votre environnement, éprouvant des perturbations dans votre mémoire, vos perceptions, votre conscience et votre sentiment de soi.

D’après le point de vue expert du Dr. Van der Kolk (2015) : « La dissociation est l’essence du traumatisme. L’expérience accablante est scindée et fragmentée, de sorte que les émotions, les sons, les images, les pensées et les sensations physiques prennent une vie qui leur est propre. »

La dissociation peut conduire à un engourdissement émotionnel face à des circonstances horribles. Les activités abrutissantes, les obsessions, les dépendances et la répression peuvent devenir un mode de vie parce qu’elles vous permettent d’échapper à votre réalité actuelle.

Votre cerveau trouve des moyens de bloquer émotionnellement l’impact de votre douleur afin que vous n’ayez pas à faire face à toute la terreur de votre situation.

Vous pouvez également développer des parties intérieures traumatisées qui deviennent disjointes de la personnalité que vous habitez avec votre agresseur ou vos proches.

Ces parties intérieures peuvent inclure les parties de l’enfant intérieur qui n’ont jamais été nourries, la véritable colère et le dégoût que vous ressentez envers votre agresseur ou des parties de vous-même que vous sentez que vous ne pouvez pas exprimer autour d’eux.

Selon la thérapeute Sheri Heller : « L’intégration et la récupération des aspects dissociés et reniés de la personnalité dépendent en grande partie de la construction d’un récit cohérent, qui permet l’assimilation des réalités émotionnelles, cognitives et physiologiques. »

Cette intégration intérieure se fait de préférence avec l’aide d’un thérapeute spécialisé dans les traumatismes.

2. Vous marchez sur des œufs

Un symptôme courant du traumatisme est d’éviter tout ce qui représente le fait de revivre le traumatisme – qu’il s’agisse de personnes, de lieux ou d’activités qui représentent cette menace.

Qu’il s’agisse de votre ami(e), de votre partenaire, d’un membre de votre famille, d’un collègue ou d’un patron, vous vous retrouvez à surveiller constamment ce que vous dites ou faites en présence de cette personne, de peur de vous attirer sa colère, sa punition ou de devenir l’objet de son envie.

Cependant, vous constatez que cela ne fonctionne pas et que vous devenez la cible de l’agresseur chaque fois qu’il se sent autorisé à vous utiliser comme punching-ball émotionnel.

Vous êtes perpétuellement anxieuse à l’idée de « provoquer » votre agresseur de quelque façon que ce soit et vous évitez de vous confronter ou de fixer des limites.

À lire en lien : S’il Vous Fait Subir Ces 8 Choses, C’est Un Agresseur Verbal Qui Se Fait Passer Pour Un Vrai Homme

Vous pouvez également étendre votre comportement de complaisance à l’extérieur de la relation abusive, perdant votre capacité à être spontanée ou à vous affirmer dans le monde extérieur, en particulier avec les personnes qui ressemblent à votre agresseur ou qui sont associées à lui et à l’abus.

3. Vous mettez de côté vos besoins et vos désirs fondamentaux, sacrifiant votre sécurité émotionnelle et même physique pour plaire à votre agresseur

Vous étiez peut-être autrefois pleine de vie, orientée vers des objectifs et des rêves. Aujourd’hui, vous avez l’impression de ne vivre que pour satisfaire les besoins et les projets d’une autre personne.

Autrefois, la vie entière du narcissique semblait tourner autour de vous ; maintenant, c’est votre vie entière qui tourne autour de lui.

Vous avez peut-être mis en veilleuse vos objectifs, vos loisirs, vos amitiés et votre sécurité personnelle pour vous assurer que votre agresseur se sente satisfait de votre relation.

Bien sûr, vous vous rendez vite compte qu’il ne sera jamais vraiment satisfait, peu importe ce que vous faites ou ne faites pas.

À lire aussi : Comment Reconnaître Un Pervers Narcissique En Couple Facilement ?

4. Vous êtes aux prises avec des problèmes de santé et des symptômes somatiques qui témoignent de votre désarroi psychologique

Vous avez peut-être pris ou perdu une quantité importante de poids, développé de graves problèmes de santé qui n’existaient pas auparavant et ressenti des symptômes physiques de vieillissement prématuré.

Le stress lié à l’abus chronique a fait grimper votre taux de cortisol en flèche et votre système immunitaire a été durement touché, vous rendant vulnérable aux affections physiques et aux maladies.

Vous vous retrouvez dans l’incapacité de dormir ou faites des cauchemars terrifiants lorsque vous y parvenez, revivant le traumatisme par des flashbacks émotionnels ou visuels qui vous ramènent sur le site des blessures originelles.

5. Vous développez un sentiment omniprésent de méfiance

Chaque personne représente désormais une menace et vous vous surprenez à devenir anxieuse quant aux intentions des autres, surtout après avoir fait l’expérience des actions malveillantes d’une personne en qui vous aviez autrefois confiance.

Votre prudence habituelle se transforme en hypervigilance. Comme l’abuseur narcissique a travaillé dur pour vous faire croire que vos expériences ne sont pas valables, vous avez du mal à faire confiance à qui que ce soit, y compris à vous-même.

À lire aussi : À Toutes Les Filles S’étant Perdues À Cause D’un Pervers Narcissique

6. Vous avez des idées suicidaires ou des tendances à l’automutilation

La dépression et l’anxiété peuvent s’accompagner d’un sentiment accru de désespoir. Votre situation vous semble insupportable, comme si vous ne pouviez pas y échapper, même si vous le vouliez.

Vous développez un sentiment d’impuissance acquise qui vous donne l’impression de ne pas vouloir survivre un autre jour. Vous pouvez même vous automutiler pour faire face à la situation.

Comme le fait remarquer le Dr. McKeon, les victimes de violence conjugale sont deux fois plus susceptibles de faire plusieurs tentatives de suicide. C’est ainsi que les agresseurs commettent essentiellement des meurtres sans laisser de traces.

7. Vous vous isolez

De nombreux agresseurs isolent leurs victimes, mais celles-ci s’isolent également par elles-mêmes, parce qu’elles ont honte de la violence qu’elles subissent.

Compte tenu de la condamnation des victimes et des idées fausses sur la violence émotionnelle et psychologique dans la société, les victimes peuvent même être traumatisées par les forces de l’ordre, les membres de la famille, les amis et les membres du harem du narcissique qui peuvent invalider leur perception de la violence.

Elles craignent que personne ne les comprenne ou ne les croit, alors au lieu de demander de l’aide, elles décident de se retirer de leur entourage pour éviter le jugement et les représailles de leur agresseur.

À lire aussi : Les Faiblesses D’un Manipulateur Pervers Narcissique

8. Vous vous comparez aux autres, souvent au point de vous rendre responsable de l’abus

Un abuseur narcissique est très habile à fabriquer des triangles amoureux ou à introduire une autre personne dans la dynamique de la relation pour terroriser davantage la victime.

En conséquence, les victimes de manipulateurs narcissiques intériorisent la peur de ne pas être à la hauteur et s’efforcent constamment d’attirer l’attention et l’approbation de l’agresseur.

Les victimes peuvent également se comparer à d’autres personnes ayant des relations plus heureuses et plus saines ou se demander pourquoi leur agresseur semble traiter de parfaits étrangers avec plus de respect.

Cela peut les conduire à se demander « Pourquoi moi ? » et à s’enfermer dans un abîme de culpabilité. Alors qu’en réalité, c’est l’agresseur qui doit être blâmé – vous n’êtes en aucun cas responsable d’avoir été maltraitée !

9. Vous faites de l’auto-sabotage et de l’autodestruction

La victime d’un pervers narcissique se retrouve souvent à ruminer l’abus et à entendre la voix de l’agresseur dans sa tête, ce qui amplifie son discours négatif et sa tendance à l’auto-sabotage.

Les pervers narcissiques programment et conditionnent leurs victimes à s’autodétruire, parfois jusqu’à les pousser au suicide.

À cause des insultes, de la violence verbale et de l’hyper-critique du narcissique, les victimes développent une tendance à se punir elles-mêmes parce qu’elles portent une honte toxique.

Elles peuvent saboter leurs objectifs, leurs rêves et leurs études. L’agresseur leur a inculqué un sentiment de dévalorisation et elles commencent à croire qu’elles ne méritent pas les bonnes choses.

À lire aussi : Que Faire Pour Piéger Un Pervers Narcissique ?

10. Vous avez peur de faire ce que vous aimez et de réussir

Comme de nombreux prédateurs pathologiques sont envieux de leurs victimes, ils les punissent lorsqu’elles réussissent.

Cela conditionne leurs victimes à associer leurs joies, intérêts, talents et domaines de réussite à un traitement cruel et sans pitié. Ce conditionnement amène leurs victimes à craindre le succès de peur de subir des représailles et des réprimandes.

En conséquence, les victimes deviennent déprimées, anxieuses, manquent de confiance en elles et peuvent se cacher des projecteurs et permettre à leur agresseur de leur voler la vedette encore et encore.

Comprenez que votre agresseur ne minimise pas vos dons parce qu’il pense vraiment que vous êtes inférieure, mais que c’est parce que ces dons menacent son contrôle sur vous.

À lire aussi : 4 Méthodes De Ruptures Dont Se Servent Les Pervers Narcissiques

11. Vous protégez votre agresseur et vous vous « empoisonnez » vous-même

Rationaliser, minimiser et nier l’abus sont souvent des mécanismes de survie pour les victimes d’une relation toxique.

Afin de réduire la dissonance cognitive qui survient lorsque la personne qui prétend vous aimer vous maltraite, les victimes de violence se convainquent que l’agresseur n’est pas si mauvais que ça ou qu’elles ont dû faire quelque chose pour provoquer la violence.

Il est important de réduire cette dissonance cognitive dans l’autre sens en lisant des ouvrages sur la personnalité narcissique et les tactiques d’abus.

De cette façon, vous êtes en mesure de réconcilier votre réalité actuelle avec la fausse identité du narcissique en reconnaissant que la personnalité abusive, et non la charmante façade, est sa véritable identité.

N’oubliez pas qu’un lien traumatique intense se forme souvent entre la victime et l’agresseur parce que la victime est entraînée à compter sur l’agresseur pour sa survie.

Les victimes de manipulateurs narcissiques peuvent protéger leur agresseur des conséquences juridiques, donner une image heureuse de leur relation sur les réseaux sociaux ou surcompenser en partageant la responsabilité de l’abus.

À lire aussi : 5 Raisons Pour Lesquelles Les Femmes Fortes Attirent Les Narcissiques Et Les Psychopathes

Je suis victime d’un pervers narcissique : qu’est-ce que je peux faire ?

Si vous vivez actuellement une relation abusive, quelle qu’elle soit, sachez que vous n’êtes pas seule, même si vous en avez l’impression. Il y a des millions de femmes survivantes dans le monde qui ont vécu ce que vous avez vécu.

Cette forme de tourment psychologique n’est exclusive d’aucun sexe (il existe des femmes perverses narcissiques), culture, classe sociale ou religion.

Si vous êtes victime de manipulateur narcissique, la première étape consiste à prendre conscience de la réalité de votre situation et à la valider, même si votre agresseur tente de vous faire croire le contraire.

Si vous le pouvez, tenez un journal sur les expériences que vous avez vécues pour commencer à reconnaître les réalités de l’abus.

Partagez la vérité avec un professionnel de la santé mentale en qui vous avez confiance, des défenseurs de la violence conjugale, des membres de votre famille, des amis ou d’autres victimes.

Commencez à « guérir » votre corps grâce à des modalités telles que le yoga axé sur les traumatismes et la méditation de pleine conscience, deux pratiques qui ciblent les mêmes parties du cerveau que celles souvent affectées par les traumatismes.

Demandez de l’aide si vous ressentez l’un de ces symptômes, en particulier des idées suicidaires.

Consultez un conseiller spécialisé dans les traumatismes, qui comprend et peut vous guider à travers les symptômes du traumatisme. Élaborez un plan de sécurité si vous craignez que votre agresseur devienne violent.

À lire aussi : Comment Déstabiliser Un Pervers Narcissique : Le Guide Ultime

Il n’est pas facile de quitter une relation abusive en raison des liens traumatiques intenses qui peuvent se développer, des effets du traumatisme et du sentiment omniprésent d’impuissance et de désespoir qui peut se former à la suite de l’abus.

Pourtant, vous devez savoir qu’il est en fait possible de partir et d’entamer le voyage vers l’absence de contact ou le contact réduit dans les cas de coparentalité.

Le rétablissement de cette forme d’abus est difficile, mais il vaut la peine de paver le chemin de la liberté et de recoller les morceaux !

À lire aussi : Détruire Un Pervers Narcissique : Comment Procéder En 2022 ?